Manifestation au Lac-St-Jean - Les travailleurs forestiers déplorent les actions de Greenpeace



    MONTREAL, le 14 sept. /CNW Telbec/ - Les travailleurs forestiers, membres
du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP-FTQ),
déplorent les actions d'éclat de Greenpeace qui tente de prendre en otage les
emplois du secteur forestier en région. "Nos travailleurs forestiers, dont
plusieurs sont en chômage en ce moment en raison de la crise forestière sans
précédent, sont les premiers concernés par la pérennité de la ressource.
Est-ce que les gens de Greenpeace pensent que nous sommes assez fous pour nous
priver nous-mêmes de nos emplois futurs en pratiquant des récoltes à blanc", a
déploré Renaud Gagné, vice-président du SCEP-Québec.
    Les dirigeants du SCEP-FTQ et ses membres dénoncent les affirmations sans
fondement de l'organisme Greenpeace qui "tente de faire croire à l'ensemble de
la population québécoise et aux clients qui achètent les produits du bois que
nos travailleurs sont en train de tuer la forêt", a déclaré M. Gagné. "Nous
invitons les militants de Greenpeace à venir voir les travaux forestiers qui
sont faits par nos travailleurs, ils pourront constater que la situation n'est
pas celle que leur propagande répand", a lancé M. Gagné.
    Le SCEP-FTQ tient à rappeler que déjà des mesures ont été mises en place
notamment par l'augmentation substantielle des aires protégées et la réduction
de 20% des coupes forestières. De plus, les pratiques de récolte de la plus
importante entreprise au Lac-Saint-Jean sont conformes aux certifications
reconnues au Canada. "Nos membres qui travaillent en forêt ont hypothéqué leur
maison et leurs biens afin de s'équiper en machineries forestières
sophistiquées qui protègent l'environnement. Ils ne sont pas assez insensés
pour vouloir risquer de tout perdre. Pour eux, la forêt, c'est plus que leur
gagne-pain, c'est leur survie et leur avenir", a précisé M. Gagné.
    La crise dans l'industrie forestière affecte durement les travailleurs
que ce soit dans les opérations forestières, les scieries, les usines de
transformation du bois ou les papetières. Dans ce contexte, le syndicat
s'inquiète du peu de considération que les militants de Greenpeace manifestent
envers les travailleurs et leur famille. "L'enjeu humain ne semble pas faire
partie de leur priorité. Des milliers d'emplois sont menacés tout autant que
la survie des communautés en région. L'organisme Greenpeace devrait visiter
des sites qui ont été exploités au cours des 10 dernières années avant d'agir
et de critiquer", a commenté M. Gagné.
    Par ailleurs, le SCEP-FTQ croit que le gouvernement québécois devrait
davantage insister sur les certifications forestières et en faire davantage la
publicité, "les gens pourraient alors comprendre que l'analyse alarmiste
présentée par Greenpeace n'est pas fondée", a conclu M. Gagné.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Andrée L'Heureux, (514) 916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.