Manicouagan-Uapishka à l'honneur au Congrès mondial des Réserves de la biosphère à Madrid, un tremplin international pour la région



    
        La jeune réserve de la biosphère a présenté une conférence en
         ouverture du congrès : un privilège octroyé à seulement cinq
                           réserves dans le monde.
    

    BAIE-COMEAU, QC, le 13 mars /CNW Telbec/ - De retour d'Espagne après le
troisième Congrès mondial de l'UNESCO sur les réserves de la biosphère (RB),
qui s'est déroulé à Madrid et qui a regroupé près de 1 000 participants
provenant d'une centaine de pays, les représentants régionaux décrivent leur
expérience comme étant très prometteuse pour la région et hautement
enrichissante pour notre réserve de la biosphère.
    Le but du congrès était l'adoption du Plan d'action de Madrid, qui
démontre clairement la position forte de ce réseau mondial implanté depuis
plus de 30 ans et l'importance croissante de celui-ci pour aborder les grands
enjeux contemporains. "La diversité des préoccupations avec lesquelles
évoluent les RB à travers le monde, de l'utilisation industrielle des
ressources de la biosphère jusqu'à la lutte contre la pauvreté, en passant par
l'accès à l'éducation, la perte de savoir traditionnel et les changements
climatiques pour ne prendre que ces exemples, fait de ce réseau l'un des
principaux outils internationaux pour développer et mettre en oeuvre des
approches de développement durable dans un large éventail de contextes",
souligne monsieur Jean-Philippe Messier, directeur de la Réserve de la
biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU).
    Le congrès de Madrid a permis de valider cette orientation du réseau et
met un accent prononcé sur l'importance du partenariat entre toutes les
sphères de la société, dans le but de mettre à profit ces 529 territoires
désignés par l'UNESCO comme des régions modèles dans le monde, catalyseurs
d'actions locales et d'idées nouvelles, puis d'en faire la démonstration.
    C'est exactement sur cette base que Manicouagan-Uapishka fut désignée en
septembre dernier et c'est pourquoi l'UNESCO a octroyé le privilège d'une
conférence en journée d'ouverture à la jeune réserve. Son directeur s'est donc
adressé à l'ensemble des 1 000 représentants de réserves de la biosphère,
ministres et ambassadeurs présents. Manicouagan-Uapishka a ainsi été
sélectionnée parmi toutes les RB de l'Europe et de l'Amérique du Nord, une
vitrine internationale sans précédent pour la région et nos partenaires.
    De plus, le congrès a été l'opportunité pour les représentants de
Manicouagan-Uapishka de tenir une table ronde sur le partenariat avec le
secteur privé, organisée avec la Commission canadienne pour l'UNESCO. Cet
événement des partenaires fut celui qui a suscité la plus grande assistance de
tout le congrès et a permis à notre région de se démarquer pour sa
collaboration effective avec les acteurs industriels locaux. Monsieur Jean
Majeau, vice-président Relations publiques de la société Kruger, partenaire de
longue date de la réserve, est venu sur place pour faire une présentation et
expliquer quel était l'intérêt pour une multinationale de s'associer avec une
RB. Monsieur Marc St-Onge, administrateur de la RMBMU spécialiste des
questions forestières, participait également à cette table ronde. De façon
générale, Manicouagan-Uapishka fut sans doute l'une des réserves qui eut le
plus de visibilité durant l'événement de Madrid.
    Il est certain que cette participation offre de grandes opportunités pour
la région en plus du rayonnement généré. Ainsi, monsieur Christian Bouchard,
président de la RMBMU, mentionne que "le réseautage effectué avec de nombreux
autres pays ouvre la porte à des échanges internationaux pour nos jeunes et de
nombreuses occasions de transfert d'expertise pour aborder nos enjeux locaux,
notamment avec l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Europe de l'Est". De plus,
notre présence à Madrid a permis a Manicouagan-Uapishka de se positionner
comme un membre actif et dynamique de ce vaste réseau et de signifier notre
intérêt à participer activement aux réflexions ainsi qu'aux comités
internationaux relatifs aux RB.
    Le comité de la RMBMU tient à remercier tous ses partenaires (Ville de
Baie-Comeau, Municipalité régionale de comté de Manicouagan, député de
René-Lévesque, Association touristique régionale de Manicouagan,
AbitibiBowater, Hydro-Québec, Alcoa, Conseil des Innus de Pessamit et le
Centre local de développement de Manicouagan) et particulièrement la ministre
du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line
Beauchamp, de même que la société Kruger, pour leur support financier qui nous
a permis cette participation à Madrid. Notre comité désire aussi souligner la
contribution de la Commission canadienne pour l'UNESCO, l'Association
canadienne des Réserves de la biosphère et MAB France pour leur précieuse
collaboration dans l'organisation des événements auxquels nous avons pris
part.




Renseignements :

Renseignements: Jean-Philippe L. Messier, directeur, Réserve mondiale de
biosphère Manicouagan - Uapishka, (418) 293-2548, jpmessier@globetrotter.net,
www.rmbmu.com; Alysouk Lynhiavu, chargé des affaires publiques, Commission
canadienne pour l'UNESCO, (613) 566-4326, 1-800-263-5588, poste 4532,
alysouk.lynhiavu@unesco.ca, www.unesco.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE BAIE-COMEAU

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.