Mandats de grève dans les casinos - La CSN invite la Société des casinos du Québec à débloquer les négociations



    MONTREAL, le 24 juill. /CNW Telbec/ - Malgré de nombreuses rencontres et
échanges, les négociations des syndicats des trois casinos piétinent. Des
votes en faveur d'une grève générale illimitée se tiennent actuellement. Les
syndicats CSN de deux casinos, Montréal et Charlevoix, ont déjà donné un tel
mandat cette semaine et un troisième, celui de Gatineau, se prononce
aujourd'hui.
    "L'insatisfaction est grande chez nos membres. Les résultats des
assemblées générales que nous avons eues jusqu'à maintenant démontrent bien
que les syndiqué-es veulent un déblocage aux tables de négociation. Nous
invitons donc la Société des casinos du Québec à reprendre rapidement et
sérieusement les discussions", déclare aujourd'hui Ginette Guérin, présidente
de la Fédération des employé-es et employés des services publics de la CSN à
laquelle les syndicats de 2500 employé-es des casinos du Québec sont affiliés.
Ces syndicats ont tenu des assemblées générales cette semaine pour faire le
point sur les négociations et pour demander un mandat de grève générale à
déclencher au moment jugé opportun.
    Au cours de six assemblées générales qui se sont tenues mardi et mercredi
à Montréal, les syndiqué-es de l'unité générale, de la restauration et de la
sécurité du Casino de Montréal ont voté, à scrutin secret, dans une proportion
de 79 % en faveur d'un mandat de grève générale à déclencher au moment jugé
opportun. Dans Charlevoix, les employés de l'unité générale du casino de la
Malbaie ont aussi donné un tel mandat dans une proportion de 72 % cette
semaine. Les syndiqués CSN du casino du Lac-Leamy dans l'Outaouais se
prononcent à leur tour, aujourd'hui, par scrutin secret, lors de trois
assemblées générales.
    Les conventions collectives sont échues depuis 15 mois, soit depuis le 31
mars 2007. Pour la première fois, les syndicats CSN des trois casinos tiennent
des négociations coordonnées sur des enjeux majeurs : les salaires, le régime
de retraite, les primes ainsi que la sous-traitance, l'assurance collective et
la durée du contrat de travail. Ces enjeux ne sont pas réglés et ils restent
aussi des clauses normatives non réglées, particulièrement au casino de
Montréal.
    Depuis avril dernier, les syndiqué-es des trois casinos ont utilisé des
moyens de pression légers, tel que le port de jeans et de T-shirts pour
manifester leur appui aux revendications syndicales. Cela n'a pas été
suffisant. "Nous espérons que ces votes de grève, que nous ne tenons pas à
exercer immédiatement, inciteront la Société des casinos du Québec à débloquer
les négociations aux différentes tables", precise Ginette Guérin.




Renseignements :

Renseignements: Maroussia Kishka, Service des communications de la CSN,
(514) 598-2152


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.