Malgré la médiation, l'impasse entre les Métallos et Potash Corporation demeure



    SASKATOON, SK,, le 7 août /CNW/ - Malgré les efforts visant à conclure
une entente par la médiation, les négociations entre le Syndicat des Métallos
et Potash Corporation of Saskatchewan (PCS) ont été rompues, et les membres
des sections locales 189, 7458 et 7689 des Métallos se mettront en grève
immédiatement aux trois sites miniers de PCS, soit Cory, Allan et Patience
Lake.
    "L'entreprise refuse tout bonnement de renoncer à l'offre que nos membres
ont, à juste titre, rejetée", a déclaré Stephen Hunt, directeur des Métallos
pour l'ouest du Canada. "Cette entreprise engrange d'énormes profits, et il
est temps que cette rentabilité se traduise par des salaires, des prestations
de retraite et des avantages sociaux raisonnables. En d'autres mots, elle doit
partager sa richesse. Le syndicat a usé de toutes les ressources à sa
disposition pour trouver une manière d'en arriver à une entente équitable pour
ses membres. L'entreprise refuse de considérer les travailleurs comme des
partenaires de sa réussite. On dirait que PCS préfère s'opposer à nous plutôt
que de collaborer avec nous pour dénouer l'impasse."
    M. Hunt a indiqué que le syndicat avait préparé une contre-offre
prévoyant notamment une prime liée aux marchandises comme celle qu'offrent
d'autres entreprises du secteur minier, ainsi qu'une bonification des
salaires, des avantages sociaux, des prestations de retraite et du régime
d'épargne. Jeudi, dans une tentative d'éviter les mesures de grève, M. Hunt et
le comité de négociation des Métallos ont rencontré Garth Moore, président de
PCS.
    "Malheureusement, l'entreprise n'a aucune intention de collaborer avec
nous en vue de résoudre ce conflit", a affirmé M. Hunt.
    Les trois sections locales du Syndicat des Métallos représentent quelque
500 travailleurs en tout. Au deuxième trimestre, les prix sans précédent de la
potasse ont permis à la société de dégager un bénéfice de 62 % supérieur à
celui de 566 millions de dollars du premier trimestre, qui constituait déjà un
bénéfice record pour PCS. Le nouveau record est de 905 millions de dollars. Au
total, pour les six premiers mois de 2008, PCS a récolté un profit après impôt
de 1,5 milliard de dollars, ce qui représente 300 000 $ par employé.
    Bien que PCS réalise beaucoup plus de profits par travailleur que la
plupart des sociétés minières, elle verse des salaires qui sont inférieurs à
ceux de nombreuses autres grandes entreprises canadiennes de ce secteur.
Pendant ce temps, le chef de la direction de PCS, Bill Doyle, est peut-être le
cadre d'entreprise le mieux rémunéré au Canada. En mai, un rapport du Globe
and Mail a révélé que les options sur actions de M. Doyle valaient maintenant
plus de 600 millions de dollars, du jamais vu pour le dirigeant d'une société
ouverte au Canada.
    Le Syndicat des Métallos, syndicat le plus diversifié au Canada,
représente plus de 280 000 travailleurs et travailleuses actifs dans tous les
secteurs de l'économie.





Renseignements :

Renseignements: Lee Edwards (permanent syndical des Métallos), (306)
382-2122


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.