Malgré la conjoncture économique difficile, les employeurs canadiens ne prévoient pas recourir aux mises à pied, révèle un sondage de Hewitt



    
    Les employeurs privilégient une utilisation plus judicieuse des sommes
    consacrées aux ressources humaines
    

    TORONTO, le 22 janv. /CNW/ - Même si, comme la plupart des pays du monde,
le Canada fait face à une récession, la majorité des employeurs canadiens font
preuve de circonspection et évitent autant que possible les mises à pied,
indique un récent sondage mené par Hewitt & Associés, une société
d'experts-conseils en gestion et en impartition des ressources humaines. En
fait, les organisations cherchent d'autres solutions pour composer avec les
contraintes budgétaires visant les ressources humaines, tout en continuant
d'investir dans les programmes qui stimulent la mobilisation des employés.
    Les résultats du sondage indiquent que la plupart des employeurs
envisagent d'apporter des changements dans une perspective d'avenir. En effet,
peu d'entre eux resserrent leurs programmes d'avantages sociaux, préférant
plutôt couper dans les dépenses discrétionnaires, comme les voyages
d'affaires. "Les employeurs savent que la récession ne sera pas éternelle et
ils ne veulent pas se retrouver à court de personnel ou de compétences quand
les affaires vont reprendre" note Lucie Paquet, conseillère principale auprès
de Hewitt.

    Mises à pied limitées, embauche réduite

    Cinquante-trois pour cent des participants au sondage freinent leurs
efforts de recrutement et 47 pour cent imposent un gel de l'embauche. Quant
aux mises à pied, 31 pour cent des 192 organisations participantes prévoient y
avoir recours, principalement dans les secteurs manufacturier, financier,
pharmaceutique et de la vente au détail.
    Pour le moment, les programmes de retraite anticipée ne figurent pas dans
les plans des entreprises. En fait, seulement 15 pour cent des participants
offrent déjà, ou prévoient offrir, un programme de retraite anticipée et 80
pour cent ne prévoient pas utiliser de programme de départ anticipé comme
outil de gestion des effectifs.

    Programmes d'avantages sociaux essentiellement intacts

    Peu d'organisations prévoient couper dans les avantages sociaux de leurs
employés. Environ 80 pour cent des participants au sondage disent vouloir
garder intacts leurs régimes d'assurance maladie, dentaire et invalidité.
Certains employeurs espèrent même bonifier leur programme d'avantages sociaux.
Les mesures qui visent le bien-être des employés et les aident à gérer le
stress semblent particulièrement populaires, notamment les programmes de santé
et bien-être et la couverture de services paramédicaux comme la physiothérapie
ou la massothérapie.
    "En période de compression des effectifs, lorsque chaque personne compte,
les entreprises ont besoin que leurs employés collaborent en restant en santé
et mobilisés," explique madame Paquet. "Les employeurs comprennent qu'ils
doivent aider leurs employés à gérer leur niveau de stress et à garder la
forme afin de maintenir le niveau de rendement voulu."
    D'autres avantages sociaux seront aussi maintenus ou même bonifiés. "La
plupart des employeurs considèrent que les programmes de reconnaissance et de
fidélisation des employés, et les programmes de formation et de
perfectionnement, sont de bons moyens de maintenir le niveau de mobilisation
des employés, c'est-à-dire leur désir de demeurer à l'emploi de l'organisation
et de déployer de réels efforts pour sa réussite," souligne madame Paquet. "De
plus, la majorité de ces programmes ne sont pas très coûteux, comparativement
à d'autres avantages sociaux. Il s'agit donc d'une dépense judicieuse tant du
point de vue des employés que de celui de l'employeur."
    Selon les résultats du sondage, la plupart des employés retraités ou dont
le départ à la retraite approche ne risquent pas davantage d'être touchés par
un resserrement des budgets consacrés aux ressources humaines. Seulement cinq
pour cent des participants prévoient réduire les avantages sociaux des
employés à la retraite et une proportion encore plus faible envisage de
diminuer les cotisations de l'employeur ou les services aux participants des
régimes de retraite. Voilà de bonnes nouvelles pour les employés dont la
retraite approche et pour les retraités dont les économies ont été durement
touchées par la débâcle des marchés.
    Plusieurs employeurs tentent néanmoins de réduire leurs dépenses
d'avantages sociaux, principalement en appliquant des mesures sans incidence
directe sur les employés et leur famille. Par exemple, environ 25 pour cent
songent à demander une réduction des frais d'administration, commissions et
honoraires des fournisseurs externes de leurs avantages sociaux. Environ 11
pour cent seulement prévoient retrancher du personnel de soutien interne
affecté aux avantages sociaux et aux régimes de retraite.
    Les coupures les plus importantes viseront les voyages d'affaires: 58
pour cent des participants prévoient une réduction importante ou faible à ce
chapitre. Les fêtes de fin d'année ont aussi été pointées du doigt: 10 pour
cent des organisations prévoyaient une réduction importante des dépenses cette
année, alors que pour 22 pour cent des participants, la réduction prévue était
faible.

    La communication est primordiale

    En dépit d'une multitude de reportages annonçant la crise économique, peu
d'organisations s'attaquent directement à réduire le stress causé par la peur
de coupures ou de mises à pied. Plus de 35 pour cent des employeurs ne
prévoient pas de communication particulière pour informer leurs employés de la
situation économique ou de ses effets prévus dans leur milieu de travail.
Parmi les employeurs qui ont prévu discuter de l'économie avec leurs employés,
la plupart croient que leurs communications porteront sur la conjoncture
économique en général plutôt que sur les détails entourant les programmes de
ressources humaines, de retraite, d'avantages sociaux ou de rémunération.
    "A l'heure actuelle, le silence de l'employeur pourrait exacerber
inutilement l'anxiété des employés", avance madame Paquet. "Or, c'est
l'occasion rêvée pour l'entreprise d'aller vers ses employés pour leur
expliquer l'approche privilégiée par la direction et les actions prévues pour
contrer la récession. En plus d'apaiser les peurs, des communications claires
aideront les employés à sentir qu'ils maîtrisent davantage la situation. Cela
pourrait même avoir d'autres avantages, comme inciter les employés à trouver
et appliquer des mesures de contrôle des coûts."

    A propos de Hewitt & Associés. Depuis plus de 65 ans, Hewitt & Associés
(NYSE : HEW) offre à ses clients les meilleurs services en gestion et en
impartition des ressources humaines sur le marché. Hewitt conseille plus de 3
000 organisations de grande et de moyenne taille à travers le monde, afin de
les aider à élaborer et à mettre en place des stratégies RH visant les régimes
de retraite et les avantages sociaux, la rémunération traditionnelle et
globale, ainsi que la gestion du rendement, des talents et du changement. En
tant que chef de file dans l'administration des avantages sociaux, Hewitt
assure la gestion des programmes d'avantages sociaux et des régimes de
retraite de plus de 300 organisations, comptant des millions d'employés et de
retraités dans le monde. Plus de 30 clients comptent également sur Hewitt pour
fournir une gamme complète de services en impartition des ressources humaines
à près d'un million d'employés. Présente dans 33 pays, Hewitt emploie environ
23 000 associés. Au Canada, ses bureaux sont situés à Montréal, Toronto,
Regina, Calgary, et Vancouver. Pour obtenir de plus amples renseignements,
veuillez consulter le www.hewitt.com.





Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource: Marcia McDougall, Hewitt & Associés,
(416) 227-5713, marcia.mcdougall@hewitt.com

Profil de l'entreprise

HEWITT ASSOCIATES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.