Maladie mentale et toxicomanie: un cocktail explosif



    Comment désamorcer la situation?

    MONTREAL, le 4 févr. /CNW Telbec/ - Au Québec, nous estimons entre 33% et
50% le nombre de patients traités en psychiatrie qui présentent également un
problème de toxicomanie. Cette situation est d'autant plus alarmante lorsqu'on
sait que la consommation de drogues chez ces personnes peut provoquer une
détérioration des structures du cerveau. C'est ce que nous apprends les
recherches menées par le Dr Stéphane Potvin, Ph. D., du Centre de recherche
Fernand-Seguin de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine, conférencier au colloque
"Toxicomanie et santé mentale : comment concilier les deux réalités?"
    "En plus des possibles effets au cerveau, le cocktail explosif de la
maladie mentale et de la toxicomanie affecte le comportement et les réalités
sociales des personnes aux prises avec cette double problématique," explique
Dr Potvin. "De plus, comparativement à la population générale, les personnes
atteintes de maladie mentale sont plus sensibles aux effets des drogues.
Ainsi, elles deviennent plus rapidement dépendantes et ont tendance à faire
plus d'abus. Il est évident que la consommation de drogues peut aggraver les
symptômes de leur maladie mentale." affirme le Dr Stéphane Potvin, aussi
chercheur adjoint à l'Université de Montréal. "Il est aussi essentiel de
rappeler que la consommation de drogues peut aussi être un déclencheur de
maladie mentale chez une personne ayant une fragilité ou une prédisposition.
La probabilité que cette personne développe un trouble psychiatrique peut
augmenter quand celle-ci consomme des drogues."
    Ces faits démontrent l'importance de l'interdisciplinarité des réseaux de
la santé mentale et de la toxicomanie dans le traitement de ces situations
complexes. Ainsi, pendant deux jours, plusieurs intervenants en psychiatrie et
en traitement des dépendances se rencontrent pour partager leurs connaissances
et leurs expériences afin d'améliorer leurs interventions auprès de cette
clientèle spécifique. "Plusieurs études ont démontré l'efficacité d'un
traitement intégré pour soigner les personnes atteintes de maladie mentale et
qui présentent un problème de toxicomanie," explique Dr Patrick Barabé,
psychiatre à la clinique Cormier-Lafontaine. "Ce colloque nous rappelle qu'il
est essentiel de travailler ensemble pour offrir des soins adéquats à nos
patients. Les services de la Clinique Cormier-Lafontaine, qui traite en même
temps et dans un même lieu les problèmes de santé mentale et de toxicomanie,
s'inscrivent dans ce sens. Les résultats atteints par cette clinique, mise en
place il y sept ans grâce à la collaboration du Centre Dollard-Cormier et de
l'Hôpital Louis-H. Lafontaine, sont très encourageants."

    
    ------------------------------------------------------------------------
    Quoi :  Toxicomanie et santé mentale : Comment concilier les deux
                                           réalités?

    Quand : 5-6 février 2009

    Où :    Hôpital Louis-H. Lafontaine, 7401, rue Hochelaga, Montréal
            Centre d'enseignement Frédéric Grunberg, Pavillon Bédard,
            3e étage

    Organisé par la direction de l'enseignement de l'Hôpital Louis
    H.Lafontaine en collaboration avec le Centre Dollard-Cormier - Institut
    universitaire sur les dépendances

    Programmation disponible au www.hlhl.qc.ca
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Veuillez noter que la Dr Louise Nadeau, directrice scientifique du Centre
Dollard-Cormier et professeure en psychologie à l'Université de Montréal,
renommée pour ses travaux de recherche sur la toxicomanie et la santé mentale,
présentera une conférence le vendredi 6 février à 9 h. Elle abordera la
question de l'intégration des services en santé mentale et en toxicomanie dans
le traitement de cette double problématique.

    L'Hôpital Louis-H. Lafontaine

    L'Hôpital Louis-H. Lafontaine offre des services spécialisés et
ultraspécialisés en santé mentale. Centre universitaire affilié à l'Université
de Montréal, il développe des savoirs par la recherche, l'enseignement et
l'évaluation. A la fine pointe des connaissances, le Centre de recherche
Fernand-Seguin de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine est l'un des plus importants
lieux de recherche en santé mentale dans le milieu francophone canadien.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Dion, Service des communications, (514)
251-4000, poste 2986, Cell.: (514) 235-4036

Profil de l'entreprise

Institut universitaire en santé mentale de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.