Maisons de chambres insalubres à Sainte-Catherine - Propriétaire condamnée, municipalité condamnable



    SAINTE-CATHERINE, QC, le 4 juin /CNW Telbec/ - Le Comité logement social
de Roussillon dénonce le laxisme de certaines municipalités de la Rive-Sud de
Montréal, particulièrement la Ville de Sainte-Catherine, pour les conditions
de logements effroyables qu'elles tolèrent sur leurs territoires. Même suite à
un jugement de la Régie du logement qui interdit que la maison de chambre du
1665, rue Barbeau soit louée à nouveau, la Ville de Sainte-Catherine n'a
l'intention de sévir que sur l'apparence extérieure de l'immeuble. Le Comité
logement social de Roussillon demande que cette maison soit fermée, que la
Ville se dote d'un code du logement et d'un règlement sur la location de
chambres et qu'elle sévisse contre les propriétaires délinquants.
    La Régie du logement a condamné sévèrement une propriétaire de maisons de
chambres de Sainte-Catherine considérant les déficiences d'habitation majeures
de cet immeuble qui mettent en danger la santé, et même la vie, des personnes
qui y habitent. Considérant les dommages subis par le locataire plaignant, la
Régie du logement condamne la propriétaire à lui verser un dédommagement
monétaire. Dans le jugement, on apprend entre autres que la municipalité, bien
au courant de la situation depuis 20 ans, considérait l'immeuble tellement
dangereux qu'elle n'acceptait pas que ses employés y mettent les pieds. Elle
n'a cependant pas pris les moyens pour empêcher des locataires parmi les plus
mal pris d'y habiter.
    Ce n'est pas la première fois que le Comité logement social de Roussillon
est confronté à une telle situation à Sainte-Catherine en particulier et dans
la région en général. L'organisme dénonce avec vigueur les propriétaires de
tels taudis qui profitent sans aucun scrupule du manque de logements
financièrement accessibles ou de maisons de chambres de qualité raisonnable.
Insalubrité, intimidation, loyers prohibitifs sont malheureusement le lot d'un
très grand nombre de personnes qui ne trouvent rien de mieux pour se loger que
ce soit en raison de la pénurie de logements ou de leur faible revenu.
    Pourtant, des solutions existent. Au cours de la dernière campagne
électorale municipale, le Comité logement social de Roussillon a demandé à
tous les candidats de se prononcer en faveur de l'instauration d'un code du
logement et il offre même son support pour le concevoir. Malheureusement, pour
l'instant aucune municipalité n'a semblé intéressée par l'offre. "Faudra-t-il
que d'autres situations comme celle de la rue Barbeau soient mises à jour pour
que les élus se décident à administrer leurs municipalités pour tous les
citoyens, incluant les moins fortunés?", se demande François Giguère, le
coordonnateur du Comité logement social du Roussillon.




Renseignements :

Renseignements: François Giguère, (450) 699-3060, poste 1, cellulaire:
(514) 577-6721

Profil de l'entreprise

COMITE LOGEMENT SOCIAL DE ROUSSILLON

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.