Mafia, corruption, délabrement: rien ne va plus à Montréal

    
    Comment la ville la plus fascinante du Canada en est-elle arrivée là ?

    À LIRE ÉGALEMENT DANS MACLEAN'S CETTE SEMAINE :
    Andrew Coyne et Paul Wells s'affrontent sur l'Afghanistan : noble combat
    ou cause perdue ?
    

TORONTO, le 29 oct. /CNW/ - Naguère réputée pour son charme, sa vie nocturne et sa gastronomie, Montréal laisse paraître ces jours-ci des dessous scandaleusement malpropres, chaotiques et corrompus. Allégations de favoritisme mafieux, d'enveloppes brunes pleines d'argent qui circulent, de contrats municipaux outrageusement gonflés... Un syndicat des cols bleus particulièrement agressif... Plutôt que la joie de vivre et le smoked meat, voilà à quoi ressemble le fond de commerce de Montréal par les temps qui courent. Et à l'approche d'élections municipales (le dimanche 1er novembre), les candidats à la mairie, bizarrement, font campagne en se vantant de leurs prises de bec et de leur courage face au crime organisé.

Même sans tenir compte de la corruption, écrit Martin Patriquin, chef du bureau montréalais de Maclean's, la ville est dysfonctionnelle, handicapée par une structure de gouvernement archaïque et un secteur public hypertrophié (le conseil municipal compte deux fois plus d'élus que n'en a la ville de New York). Les Montréalais sont de plus en plus nombreux à chercher refuge en banlieue, tandis que les grandes sociétés continuent de fuir vers Vancouver, Calgary ou Toronto. La dette de Montréal dépasse celle de toute autre grande ville canadienne, et on ne compte plus les nids-de-poule de ses infrastructures délabrées. Qui pourra rétablir la situation ? Le maire sortant, Gérald Tremblay, qui a récemment rappelé aux électeurs que le milieu criminel montréalais l'avait à deux reprises menacé d'incendier sa résidence ? Louise Harel, une fervente séparatiste qui refuse de parler anglais ? Ou Richard Bergeron, un politicien sans expérience fermement convaincu que les attentats du 11 septembre 2001 ont été secrètement orchestrés par le gouvernement américain ? En se rendant aux urnes, les Montréalais doivent se contenter d'espérer que quiconque sera élu saura renverser la vapeur, stopper la criminalité et redorer le blason terni de leur ville.

L'Afghanistan : noble combat ou cause perdue ?

Pour Paul Wells, chroniqueur principal au Maclean's, si la mission afghane doit réussir, il lui faut plus de troupes, plus de temps... et un miracle. Le rédacteur en chef national Andrew Coyne estime pour sa part que si on ne menait que les guerres qu'on est sûr de gagner, on n'en aurait jamais entrepris une seule.

Dans le Maclean's de cette semaine - ainsi que lors d'une table ronde spéciale qui aura lieu à Halifax le 10 novembre -, deux des journalistes politiques les plus perspicaces au Canada s'affrontent sur cette question complexe. Ils débattent de ce qu'il faut faire et vont jusqu'à se demander si cette guerre vaut même la peine qu'on la poursuive.

Le débat qu'on peut lire dans ce numéro est le prélude à une discussion sur le même sujet qui doit avoir lieu devant public le 10 novembre prochain au Neptune Theatre de Halifax, dans le cadre de la série "En conversation avec Maclean's", dont elle constitue le deuxième volet. Cette table ronde, qui sera diffusée en direct d'un océan à l'autre par le CPAC, réunira notamment Scott Taylor, ancien militaire, éditeur et rédacteur en chef d'Esprit de Corps, ainsi que Mercedes Stephenson, spécialiste des questions militaires. Peter Van Dusen, du CPAC, animera la soirée, à laquelle participeront également les chroniqueurs Paul Wells et Andrew Coyne, de Maclean's.

Pour obtenir plus d'information ou se procurer des billets, visiter le www.macleans.ca/inconversation

La série "En conversation avec Maclean's" est constituée de quatre tables rondes prévues dans quatre villes différentes. La première d'entre elles, sur le thème "Notre démocratie ne fonctionne plus : comment pouvons-nous la réparer ?", est accessible à CPAC.ca sous forme de vidéo à la demande.

À propos de Maclean's : Maclean's est le seul magazine hebdomadaire d'affaires publiques à l'échelle nationale au Canada. Il éclaire, stimule et divertit 2,4 millions de lecteurs grâce à la force de son journalisme d'enquête et à ses articles exclusifs écrits par des journalistes chevronnés. Les domaines qu'il couvre comprennent les affaires internationales, les questions de société, la politique nationale, les affaires et la culture. Visitez le www.macleans.ca.

SOURCE Maclean's

Renseignements : Renseignements: Louise Leger, (416) 764-4125, Louise.leger@rci.rogers.com

Profil de l'entreprise

Maclean's

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.