"M. Charest, expliquez la réforme du mode de scrutin !" - Françoise David, porte-parole de Québec solidaire.



    MONTREAL, le 12 oct. /CNW Telbec/ - Québec solidaire a entrepris ce matin
un blitz national de signatures de la pétition "Pour un nouveau mode de
scrutin", initiée entre autres par le Mouvement pour une démocratie nouvelle.
A Montréal, Rouyn, Québec, Rimouski, Hull et Sherbrooke, des militants de QS
inciteront tout au long de la journée les citoyens et citoyennes à signer la
pétition, également disponible en ligne à l'adresse suivante :
http://nouveaumodedescrutin.net/.
    En point de presse ce matin, la porte-parole de Québec solidaire
Françoise David a rappelé que "le Premier ministre Charest a la responsabilité
politique de sortir la réforme du mode de scrutin des oubliettes et d'en
expliquer les bienfaits. Le résultat désastreux du référendum en Ontario
montre bien qu'on ne peut pas faire l'économie d'un exercice pédagogique en
bonne et due forme. La preuve ? Plus de la moitié des électeurs ontariens
n'étaient même pas au courant qu'un référendum se tenait en même temps que
l'élection, sans parler du détail de la réforme proposée. Le gouvernement du
Québec doit en tirer les leçons qui s'imposent".
    Les raisons ne manquent pourtant pas de faire cette réforme. Aux
dernières élections provinciales, plus de 300 000 citoyens et citoyennes n'ont
pas voté pour l'ADQ, le PQ ou le PLQ. Pourtant, ces électeurs et électrices
n'ont eu droit à aucun député ! Un plus grand nombre encore d'électeurs
potentiels (près de 30%) ne se sont tout simplement pas prévalu de leur droit
de vote. "Cette situation est alarmante pour un Etat moderne et démocratique.
Le système actuel ne reflète pas correctement la volonté des électeurs et les
décourage de se présenter aux urnes. Introduire des éléments de
proportionnelle comme nous le proposons, c'est faire en sorte que chaque vote
compte enfin !", a indiqué Amir Khadir, porte-parole de Québec solidaire.
    "Est-ce que comme André Boisclair, Pauline Marois pense que cette réforme
doit attendre l'accession du Québec à la souveraineté ? A la lumière de ses
récentes déclarations sur le report aux calendes grecques de tout projet
référendaire, il y a lieu de s'inquiéter. Mme Marois devrait se souvenir que
le PQ a eu aussi de ce système injuste" ajoute Françoise David, porte-parole
de QS. Rappelons qu'en 1970, 23% du vote populaire n'avait donné au Parti
québécois que 7 sièges. Pire encore, en 1973 le PQ n'avait obtenu que 6 sièges
après avoir récolté l'adhésion de 30 % des électeurs.
    "L'Action démocratique du Québec est quant à elle étrangement silencieuse
sur cette question, qui figure pourtant à son programme. Serait-ce parce que
le parti de Mario Dumont se rapproche du pouvoir ?" s'est demandé Françoise
David.




Renseignements :

Renseignements: Francis Boucher, responsable aux communications, (514)
710-0466


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.