LXIIIe Congrès de la FECQ à Baie-Comeau : les étudiants prêts à envoyer un message clair au gouvernement le 10 novembre à Montréal

BAIE-COMEAU, QC, le 6 nov. 2011 /CNW Telbec/ - À quelques jours d'une grande manifestation étudiante contre la hausse de 1625$ des frais de scolarité, les associations étudiantes membres de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) se sont réunis en congrès à Baie-Comeau.

Les étudiants ont démontré leur détermination en vue de la manifestation qui se tiendra le 10 novembre prochain dans les rues de Montréal. « Des cégépiens de partout au Québec vont se rassembler dans les rues de Montréal pour s'assurer que chaque jeune ait accès à l'université. Augmenter les frais de scolarité, c'est demander l'impossible à bien des familles qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts », explique Léo Bureau-Blouin, président de la FECQ.

Plusieurs cégeps seront en grève le 10 novembre

Afin de participer en grand nombre à la manifestation du 10 novembre, la majorité des associations étudiantes membres de la FECQ ont adopté un mandat de grève d'une journée. « Notre mouvement prend de l'ampleur de semaine en semaine. Nos membres sont plus confiants que jamais et ils iront jusqu'au bout. Nous voulons relever les défis du Québec de demain, mais il faut nous en donner les moyens via une éducation accessible », poursuit Léo Bureau-Blouin.

Les membres de la Fédération étudiante ont également élaboré leur stratégie pour le reste de la session d'automne. La FECQ déclenchera notamment une campagne d'information auprès des jeunes familles du Québec ainsi qu'une campagne de pression ciblée sur les députés libéraux.

Les cégépiens préoccupés par l'avenir de la formation infirmière

Les étudiants ont également débattu de la proposition de l'Ordre des infirmiers et infirmières du Québec de rendre obligatoire le baccalauréat pour accéder à la formation infirmière. Préoccupés par les conséquences d'une telle décision sur les régions comme Baie-Comeau qui ne sont pas desservies par une université, les étudiants ont finalement rejeté cette avenue. Ils ont également réaffirmé la qualité de la formation collégiale. « Rendre le baccalauréat obligatoire pour accéder à la formation infirmière empirerait la pénurie de main-d'œuvre du secteur de la santé. Nous allons faire de la représentation auprès de l'Ordre pour que d'autres solutions soient envisagées comme la création d'un diplômé d'études collégiales bonifié », précise le président de la FECQ.

Finalement, la FECQ profitera du 10 novembre pour interpeller directement le premier ministre du Québec qui est également ministre de la Jeunesse. La manifestation étudiante terminera d'ailleurs devant les bureaux de celui-ci.

« Jean Charest doit agir vite s'il veut éviter que le mouvement devienne incontrôlable », tonne Léo Bureau-Blouin.

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements :

Charlotte Watson, coordonnatrice aux relations et communications ; cellulaire : 514-554-0576, courriel : crc@fecq.org, twitter : @charlottewats

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.