Lutte aux gangs de rue: Montréal intensifie l'aide financière octroyée aux arrondissements pour la prévention



    MONTREAL, le 26 juin /CNW Telbec/ - La responsable du développement
social et communautaire et de la famille au comité exécutif de Montréal, Mme
Mary Deros, et M Claude Dauphin, président du comité exécutif et responsable
de la sécurité publique, accompagnés de la mairesse de l'arrondissement du
Sud-Ouest, Mme Jacqueline Montpetit, et de M. Vincente Perez, coordonnateur de
la Coalition de la Petite Bourgogne, ont annoncé aujourd'hui l'octroi de 244
100 $ supplémentaires cette année, pour soutenir financièrement des projets
locaux visant à prévenir l'adhésion des jeunes aux gangs de rue dans trois
arrondissements de Montréal. Ces sommes visent à permettre un travail en amont
et en prévention contre le phénomène des gangs de rue dans les arrondissements
d'Ahunstic-Cartierville, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et du Sud-Ouest.
    "L'indice Mercer positionne Montréal parmi les cinq premières villes les
plus sécuritaires en Amérique du Nord. Notre annonce d'aujourd'hui a comme but
de maintenir cette bonne position et d'investir encore plus pour lutter contre
le phénomène des gangs de rue, l'une des préoccupations majeures de notre
Administration. Nous croyons possible de prévenir et de freiner l'adhésion des
jeunes aux gangs de rue. Les ressources financières supplémentaires que nous
annonçons aujourd'hui permettront de poursuivre le travail effectué en amont,
en créant de nouveaux programmes de prévention et en agrandissant les zones
d'intervention en passant de 5 à 8 arrondissements", d'affirmer Mme Mary
Deros.
    "En matière de criminalité reliée aux gangs de rues, la situation à
Montréal a évolué positivement en 2008. Globalement, les statistiques sont à
la baisse lorsqu'il est question de la criminalité reliée aux gangs de rue.
Les crimes de violence, tels les homicides et les tentatives de meurtre, en
font partie. En 2008, dans la criminalité attribuable aux gangs de rue, on a
dénombré une baisse de 43 % des homicides tandis que les tentatives d'homicide
ont chuté de 22 %", de préciser M. Dauphin.
    "Ce nouveau financement nous permettra de bonifier notre approche de
prévention par des actions concrètes et adaptées à ce phénomène de violence.
Nous avons dans l'arrondissement du Sud-Ouest des organismes très actifs qui
font un travail extraordinaire auprès des jeunes. Nous continuerons à
travailler de pair avec eux afin d'assurer aux citoyens un environnement de
vie sécuritaire" d'ajouter la mairesse, Mme Jacqueline Montpetit.

    La prévention par l'action

    Désireuse d'entreprendre des actions visant la réduction du phénomène des
gangs de rue de façon durable, la Ville de Montréal a mis en place en 2004 un
comité directeur Ville-gangs de rue qui s'est donné pour mission de développer
et de mettre en oeuvre un plan d'action intégré en vue de soutenir les
arrondissements sur un horizon 2007-2010. Le plan s'appuie sur les quatre axes
d'intervention que sont la communication, la prévention, la répression et la
recherche.
    Depuis la création du comité, une cinquantaine de projets ont été
réalisés, à raison d'une douzaine par année. Les initiatives développées
jusqu'à maintenant dans les arrondissements visent à diminuer les actes de
délinquance reliés aux activités des gangs de rue et à augmenter le sentiment
de sécurité de la population montréalaise. L'embauche de travailleurs de rue,
la mise sur pied d'équipes de basket-ball, l'implantation de maisons de jeunes
et la présentation de pièces de théâtre dans les écoles sont quelques exemples
de projets réalisés au cours des dernières années afin de répondre aux besoins
des communautés locales.
    Parmi les projets qui seront réalisés en 2009 dans les trois nouveaux
arrondissements bénéficiant de l'appui financier de la Ville, notons:

    
    - C'est qui ta gang?, projet réalisé par GCC la violence, Centre des
      jeunes Boyce-Viau et Dopamine dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve,
      qui impliquera deux travailleurs de milieu en HLM et un travailleur de
      rue dans l'espace public. Ce projet s'adressera aux jeunes à risques et
      leur famille.

    - PAFS (prévention action filles en sécurité), projet de sensibilisation
      et de mobilisation auprès des jeunes filles de 12 à 15 ans, réalisé par
      La Maison des jeunes Magi de Mercier-Ouest

    - Hypersexualisation des jeunes filles, projet de sensibilisation et
      d'information sous forme d'ateliers s'adressant aux jeunes filles de 12
      à 15 ans, réalisé par la Maison des jeunes Magi de Mercier-Ouest.

    - Interventions de médiation urbaine menées par BUMP (Burgundy Urban
      Mediation Project) visant à créer un large projet ayant pour objectif
      de freiner l'adhésion des jeunes aux gangs de rue. Ce projet
      bénéficiera de l'expertise de plusieurs partenaires internes et
      externes.
    

    Investir dans la prévention

    Depuis 2004, l'Administration municipale a investi plus de 2 M $ pour la
réalisation de projets de prévention consacrés aux gangs de rue. Cette somme
s'ajoute à celles octroyées par le SPVM, soit 1 148 000 $ pour la période de
2006 à 2009, pour des activités de prévention. A noter que les sommes versées
par le SPVM ont été consacrées aux biens et services seulement et n'incluent
pas les montants affectés aux opérations policières, ni les salaires versés
aux ressources humaines.
    La somme de annoncée aujourd'hui s'ajoute à celle de 500 000$ annoncée en
2008 et vient compléter l'investissement de 710 000 $ consenti par le
ministère de la Sécurité publique pour la région montréalaise en 2008-2009.
Pour sa part, le gouvernement fédéral contribuera à hauteur de 885 305,00 $
par le biais de son programme en prévention du crime pour la région de
Montréal, en 2008-2009.

    Montréal, une ville sécuritaire

    En mai 2007, une rencontre d'intervenants au chapitre des gangs de rue
s'est déroulée à Montréal afin d'échanger sur des situations problématiques et
des pistes de solutions. En novembre 2008, les représentants des
arrondissements furent conviés à la seconde édition de cet événement
mobilisateur où ils purent s'entretenir du phénomène des gangs de rue avec des
membres du SPVM et d'organismes communautaires de prévention.
    "La problématique des gangs de rue relève d'une responsabilité collective
où chaque parent, intervenant du milieu scolaire et communautaire, policier,
partenaire, élu ou citoyen à un rôle à jouer selon son expertise. Je remercie
le travail colossal de chaque personne dévouée à la prévention des gangs de
rue à Montréal et réitère aujourd'hui l'engagement de la Ville pour mener
cette lutte. Montréal est une ville sécuritaire où peuvent se développer
paisiblement les familles et entend le rester", de conclure Mme Deros.

    La prévention : une priorité de l'administration Tremblay

    Les investissements annoncés aujourd'hui s'ajoutent à ceux de l'an
dernier. En 2008, les arrondissements de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce,
Montréal-Nord, LaSalle, Villeray-St-Michel-Parc-Extension, ainsi que
Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles se sont partagés la somme de 500 000
$ pour mener des activités de prévention et de lutte au phénomène des gangs de
rue sur leur territoire. Cette année, les arrondissements
d'Ahuntsic-Cartierville, de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et du Sud-Ouest
viennent s'ajouter à cette liste. Les huit arrondissements se partageront
ainsi la somme totale de 744 100 $ octroyée par la Ville de Montréal. Les huit
arrondissements ont été désignés par le Service de police de la Ville de
Montréal (SPVM) en fonction de leurs besoins plus manifestes et des données
relatives à la criminalité sur leur territoire.




Renseignements :

Renseignements: Renée Pageau, Relations avec les médias, (514) 878-4580;
Source: Bernard Larin, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514) 872-9998


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.