L'usurpation d'identité est deux fois plus susceptible de survenir au Canada, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni que dans d'autres pays européens



    
    Au Canada, les Ontariens sont deux fois plus susceptibles d'en être
    victimes que les résidents du Canada atlantique
    

    TORONTO, le 21 oct. /CNW/ - Les consommateurs en ligne du Canada, du
Royaume-Uni et des Etats-Unis sont les plus touchés par l'usurpation
d'identité, à l'inverse des consommateurs de France, d'Allemagne et d'Espagne,
qui sont deux fois moins victimes de ce type de crime, selon une nouvelle
étude publiée par PayPal. Toutefois, à l'approche de la période des Fêtes, les
trois quarts des consommateurs en ligne du monde entier se disent préoccupés
par la fraude en ligne ou l'usurpation d'identité. L'étude, menée par Ipsos,
avait comme sujet les habitudes de consommation en ligne et les préoccupations
concernant la sécurité en ligne aux Etats-Unis, au Canada, en France, en
Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni.
    L'étude révèle que 10 % des consommateurs en ligne au Canada, 
aux Etats-Unis et au Royaume-Uni ont été victimes d'usurpation d'identité. En
comparaison, quelque 5 % des consommateurs en ligne ont vécu la même situation
en France, en Allemagne et en Espagne. Environ 25 % des consommateurs en ligne
des trois pays anglophones connaissaient des personnes, amis ou membres de
leur famille, ayant été victimes d'un vol d'identité. Au Canada, l'Ontario est
la province la plus touchée par le phénomène, où 12 % des répondants ont
affirmé avoir été victimes d'usurpation d'identité, suivie par l'Alberta (9 %)
et par le Québec et la Colombie-Britannique (8 %). Au Canada atlantique, moins
de 6 % des répondants ont dit avoir été victimes d'usurpation d'identité.
    "L'inquiétude envers l'usurpation d'identité est universelle", a déclaré
Michael Barrett, chef de la sécurité de l'information à PayPal. "L'étude menée
pour PayPal met en lumière quelques gestes simples que les consommateurs
peuvent faire pour augmenter leur confiance envers le commerce électronique."
    Même s'il subsiste des écarts entre les résultats pour ce qui est du taux
de consommateurs ayant été victimes d'usurpation d'identité ou connaissant
quelqu'un qui en a été victime (par exemple, 49 % des Américains ont été
victimes ou connaissent quelqu'un qui a été victime d'usurpation d'identité,
comparativement à 13 % des Allemands), l'inquiétude par rapport à l'usurpation
d'identité est vive dans tous les pays. Plus de 85 % des consommateurs
canadiens, américains et britanniques se disent plutôt ou très préoccupés par
ce problème. Même en Allemagne, où le pourcentage de victimes est relativement
faible, 72 % se disent plutôt ou très préoccupés.
    "Les Canadiens sont sensibilisés au problème d'usurpation d'identité et
posent des gestes significatifs afin de réduire les risques d'en être
victimes", indique Darrell MacMullin, gestionnaire national, PayPal Canada.
"L'un des éléments d'information du sondage est que le Canada est le royaume
de la déchiqueteuse! Nous sommes 67 % à déchiqueter nos relevés financiers, ce
qui constitue un moyen simple, mais efficace, de nous protéger."
    Les mentalités et les comportements varient grandement selon les
cultures, même si le choix et la protection des mots de passe sont deux des
plus importants facteurs en matière de sécurité en ligne. Par exemple, les
consommateurs en ligne allemands ne dévoilent pas leurs mots de passe. Environ
un répondant sur quatre (28 %) a déjà révélé un mot de passe à un membre de sa
famille ou à son conjoint. Ce pourcentage détonne lorsqu'on le compare au
pourcentage d'Américains (60 %), de Français (56 %) et de Canadiens (48 %) qui
ont déjà communiqué cette information. Les Allemands sont également les moins
nombreux à avoir été victimes d'usurpation d'identité. Seulement 3 % d'entre
eux ont été touchés par ce problème et moins d'un sur 10 connaît une victime.
Pour les répondants canadiens, 10 % ont été victimes d'usurpation d'identité
et 26 % connaissent une victime.
    Près de la moitié des consommateurs en ligne, tous pays visés par le
sondage, se servent de dates importantes, de noms de leurs proches, de surnoms
ou de noms d'animaux domestiques comme mots de passe en ligne. Au Canada, les
surnoms (22 %), les noms d'animaux domestiques (21 %), les dates anniversaires
ou les dates de naissance (15 %) sont les choix les plus populaires pour
constituer des mots de passe. Les consommateurs canadiens, français et
espagnols sont les plus négligents lorsque vient le temps de mettre à jour
leurs mots de passe. En effet, 57 % des consommateurs canadiens, 61 % des
consommateurs français et 63 % des consommateurs espagnols changent leurs mots
de passe moins d'une fois par année ou seulement lorsqu'ils sont obligés de le
faire.
    "Les consommateurs devraient se servir de mots de passe différents pour
chaque site et s'assurer d'utiliser une combinaison de lettres, de chiffres et
de symboles", a expliqué Michael Barrett. "Rappelez-vous que vous servir d'un
même mot de passe sur plusieurs sites est la même chose que si vous aviez une
seule clé pour votre maison, votre voiture et votre bureau. Si on vous vole
cette clé, vous êtes davantage à risque."
    L'étude révèle également que près de 40 % des consommateurs en ligne des
six pays utilisent des sites de réseautage et qu'un certain nombre d'entre eux
y révèlent des renseignements personnels qui leur servent aussi de mots de
passe. Plus d'un consommateur français sur quatre a inscrit sa date de
naissance sur des sites de réseautage et se sert de cette donnée comme mot de
passe en ligne. Au Canada et au Royaume-Uni, moins de 10 % des consommateurs
font de même.

    
    Autres résultats au Canada

    -   Les consommateurs en ligne au Canada atlantique sont les moins
        susceptibles de subir une usurpation d'identité (6 %) même s'ils ont
        tendance à faire des achats en ligne au moins une fois par mois, tout
        comme les Ontariens (79 % et 80 %), et même s'ils sont deux fois plus
        susceptibles de stocker les informations relatives à leur carte de
        crédit sur tous les sites où ils font des achats (28 % contre 15 %
        des Ontariens).
    -   Les consommateurs québécois sont les moins susceptibles de faire
        connaître leurs mots de passe avec des membres de leur famille ou
        leur conjoint (32 %), contrairement aux consommateurs du Canada
        atlantique, qui eux sont les plus susceptibles de le faire au pays
        (57 %).
    -   Le Canada est le royaume de la déchiqueteuse. De fait, 67 % des
        Canadiens déchiquettent toutes leurs données financières; les deux
        extrêmes sont le Canada atlantique (53 %) et Ontario (71%). La
        Saskatchewan et le Manitoba suivent de très près à 70 %.
    -   Lorsqu'on aborde le réseautage social, les provinces de l'est et de
        l'ouest du pays dominent, avec plus de la moitié des résidants de la
        Colombie-Britannique, du Canada atlantique et de l'Alberta qui se
        servent de sites comme Facebook et MySpace. En Ontario, au Québec, en
        Saskatchewan et au Manitoba, moins de la moitié le font.
    -   Nous avons une assez bonne mémoire : 74 % des Canadiens mémorisent
        chaque mot de passe en ligne qu'ils détiennent. Même si seulement 3 %
        l'écrivent sur le redouté feuillet autoadhésif amovible apposé sur
        l'ordinateur, 18 % des Canadiens écrivent tout de même leurs mots de
        passe quelque part.
    -   Les Canadiens se sentent plus en sécurité à déambuler avec 1 000 $
        dans leur portefeuille (35 %) qu'en achetant quelque chose en réponse
        à un courriel non sollicité (3%).

    Autres résultats pour la totalité des pays

    -   La majorité des consommateurs français ne changent jamais leurs mots
        de passe ou seulement lorsqu'ils sont obligés de le faire.
    -   Le commerce électronique est relativement nouveau pour les
        consommateurs espagnols. Ainsi, plus de 80 % des répondants ont
        indiqué qu'ils craignent que leur achat diffère de ce qui était
        illustré ou ne corresponde pas à leurs attentes, que le produit soit
        de piètre qualité ou qu'il n'arrive tout simplement pas à
        destination.
    -   La vie privée est la principale préoccupation des Canadiens, puisque
        plus de la moitié (53 %) ont indiqué qu'ils sont "très préoccupés"
        par la protection de leurs renseignements personnels.
    -   Les consommateurs allemands, britanniques et canadiens sont les moins
        susceptibles de conserver leurs mots de passe dans leur navigateur
        (70 %, 61 % et 58 %, respectivement, ne le font jamais). Environ la
        moitié des consommateurs américains, français et espagnols conservent
        leurs mots de passe dans leur navigateur.
    -   Plus de la moitié de tous les consommateurs reçoit des relevés
        financiers par la poste. Seulement 17 % des consommateurs français et
        23 % des consommateurs espagnols possèdent une déchiqueteuse, alors
        que dans tous les autres pays sondés la grande majorité des
        consommateurs en ligne en possèdent une.
    

    Méthodologie du sondage

    L'étude 2008 de PayPal sur la confiance et la sécurité en ligne a été
menée par la société Ipsos Research du 28 mai au 3 juin aux Etats-Unis, du 
19 au 26 août au Canada et du 15 au 25 août en Europe. Le sondage par courriel
a été mené auprès de 1 000 répondants dans chacun des six pays, soit les
Etats-Unis, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni. La
totalité des répondants avait fait des achats en ligne dans les 90 jours
précédant le sondage. Afin d'obtenir un échantillon représentatif dans chacun
des six pays, des quotas d'âge, de sexe et d'utilisation de PayPal ont été
instaurés parmi les répondants.

    
    Conseils de PayPal concernant la sécurité en ligne

    1.  Servez-vous de mots de passe plus sécuritaires : utilisez une
        combinaison de lettres minuscules, majuscules et de chiffres et
        changez vos mots de passe chaque mois.
    2.  Protégez votre ordinateur : utilisez un logiciel antivirus de même
        qu'un navigateur régulièrement mis à jour, qui permet de bloquer les
        sites Internet frauduleux.
    3.  Ne cliquez jamais sur des liens insérés dans des courriels : même si
        le courriel semble parvenir de votre institution financière, d'un
        ministère du Revenu ou de sites connus comme PayPal, ne cliquez pas
        sur des liens vous dirigeant vers des pages qui vous demandent de
        divulguer des renseignements personnels ou de nature financière.
    4.  Effectuez vos paiements de manière sécuritaire : des systèmes de
        paiement comme PayPal ou des compagnies émettrices de cartes de
        crédit ont des politiques qui offrent un recours aux consommateurs en
        cas de problème.
    5.  Servez-vous de votre jugement : si une offre vous semble trop belle
        pour être vraie, il s'agit probablement d'une fraude.
    

    PayPal

    PayPal est la façon la plus sûre et la plus facile d'effectuer et de
percevoir un paiement en ligne. Ce service permet à tout consommateur de
régler des achats sans devoir communiquer des renseignements de nature
financière. De plus, il offre aux clients la souplesse nécessaire pour
effectuer leurs paiements de la façon qu'ils préfèrent, notamment par
l'intermédiaire de leur carte de crédit, de leur compte bancaire ou de leur
solde. PayPal, qui compte plus de 65 millions de comptes actifs sur 190
marchés et dans 19 devises, est un catalyseur du commerce électronique
mondial. PayPal est une société de eBay. Pour obtenir de plus amples
renseignements sur la société, veuillez consulter son site Web à
www.paypal.com.





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Amy Clark, Nazia Khan,
Environics au nom de PayPal Canada, aclark@environicspr.com,
nkhan@environicspr.com, (416) 969-2758, (416) 969-2781

Profil de l'entreprise

PayPal Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.