Loyers les plus bas au Canada - La CORPIQ réclame la révision de la politique québécoise de contrôle des loyers



    MONTREAL, le 6 juin /CNW Telbec/ - La CORPIQ réclame la révision en
profondeur de la politique de contrôle des loyers, qu'elle rend en grande
partie responsable du retard qu'accuse le Québec où l'on observe les loyers
les plus bas au Canada.
    Comme le confirme le rapport publié ce matin par la SCHL, les régions de
Trois-Rivières (482 $), Saguenay (491 $) et Sherbrooke (529 $) affichent les
loyers les plus bas parmi les 35 principales régions urbaines du Canada. Le
prix mensuel moyen d'un logement de deux chambres à coucher au pays est de
784 $. Les villes de Montréal (630 $), Québec (638 $) et Gatineau (654 $), ont
aussi des loyers inférieurs à la moyenne canadienne.
    Pour la CORPIQ, il est urgent de réviser la politique de contrôle des
loyers afin de permettre aux propriétaires de suivre la constante progression
des coûts d'entretien des immeubles à logements et assurer ainsi la sauvegarde
du patrimoine bâti du Québec.
    En 2007, la Régie du logement du Québec accorde aux propriétaires de
logements une augmentation de loyer de base de seulement 0,8 %. Ce taux est
essentiellement tributaire du taux d'inflation pour les loyers observé par
Statistique Canada, lequel avoisine à peine 1 % par année depuis une bonne
décennie. Si des rénovations majeures sont effectuées, l'augmentation de loyer
additionnelle par mois autorisée n'est que de 3,50 $ par tranche de 1000 $ de
travaux. Il faut donc 285 mois (23 ans) pour recouvrer le capital investi.
    Compte tenu des effets pernicieux de la politique de contrôle des loyers,
la CORPIQ considère que les propriétaires devraient au moins avoir le droit de
remettre le loyer au niveau du marché lorsqu'un locataire quitte son logement.
Certains loyers affichent un retard si grand par rapport à ceux qu'on trouve
dans le voisinage que des locataires en profitent, à leur départ, pour vendre
leur bail.
    En ce qui concerne les taux d'inoccupation des logements du mois d'avril
publiés aujourd'hui par la SCHL, la CORPIQ constate qu'il n'existe pas de
comparatif avec avril 2006. Elle préfère donc attendre de voir les résultats
de l'enquête semestrielle d'octobre 2007, lesquels devraient confirmer la
hausse globale des taux d'inoccupation qui se poursuit depuis cinq ans et à
laquelle s'attend aussi la SCHL.

    Organisme à but non lucratif fondé en 1980, la CORPIQ est la plus grande
association à offrir des services aux propriétaires de logements et la seule à
être présente dans toutes les régions. Au nombre de 277 000, les propriétaires
québécois fournissent un logement à 1,250 million de ménages locataires.




Renseignements :

Renseignements: Hans Brouillette, responsable des communications, 1 800
548-1921 #225, Cellulaire: (514) 249-1691

Profil de l'entreprise

Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.