Louise O'Sullivan, candidate à la mairie de Montréal et ex-membre du Comité exécutif, renvoie dos à dos G. Tremblay et L. Harel, architectes des fusions, défusions et confusions



    MONTREAL, le 20 août /CNW Telbec/ - Louise O'Sullivan réagit à l'appel de
Mme Harel aux Montréalais d'élire un Conseil municipal composé en majorité par
son parti Vision Montréal afin d'assurer un changement à la tête de la Ville,
le 1er novembre, lors des élections municipales. Candidate à la mairie de
Montréal, sous la bannière Parti Montréal Ville-Marie, Louise O'Sullivan
rappelle que Vision Montréal est loin d'être le seul parti s'opposant à
l'administration municipale actuelle dans ces élections du 1er novembre 2009
et considère qu'en terme de gouvernance, Gérald Tremblay et Louise Harel,
c'est "bonnet blanc et blanc bonnet".
    Louise O'Sullivan rappelle que Louise Harel est l'architecte de la fusion
des villes qui a entraîné non seulement les défusions, mais surtout la
confusion. Confusion qui s'est traduite par la création par Gérald Tremblay
des mairies d'arrondissement agissant aujourd'hui comme des
quasi-municipalités, au mépris de l'intérêt des citoyens de Montréal. En plein
milieu de son premier mandat, l'actuel maire de Montréal a transformé les
présidents de Conseil d'arrondissement en maires d'arrondissement, alors que
ceux-ci n'avaient pas été élus comme tels par la population. Au final,
l'application de la loi 170 sur la réforme de l'organisation territoriale
municipale ne s'est pas faite dans l'intérêt des Montréalais.
    Selon Louise O'Sullivan, lorsque Louise Harel dénonce les inégalités
entre les arrondissements nées du cafouillage administratif actuel, elle
oublie qu'elle est en partie responsable de cette situation, tout comme le
maire Gérald Tremblay. La situation actuelle a démontré qu'un éparpillement
des pôles de décision est préjudiciable à l'efficacité de la gestion
municipale. Le problème de gouvernance se reflète d'ailleurs dans le
classement Maclean's plaçant Montréal au 21ème rang sur 29 des villes
canadiennes les mieux administrées.
    Avec son parti Montréal Ville-Marie, Louise O'Sullivan propose du sang
neuf et préconise un vrai changement de gouvernance en réduisant de 50% le
nombre d'élus dans les arrondissements, afin de recentrer la prise de décision
et d'optimiser la gestion de Montréal. Il s'agit de faire passer de 105 à 52
le nombre de conseillers municipaux et de supprimer les maires
d'arrondissement qui seraient remplacés par des présidents du Conseil
d'arrondissement, comme autrefois. Cette réduction favorisera l'émergence d'un
véritable leadership pour le maire de Montréal qui pourra conduire une
politique plus efficace dans les domaines aussi variés que les services
urbains ou les logements sociaux. Louise O'Sullivan s'engage, une fois élue, à
demander au gouvernement provincial d'opérer cette réforme.




Renseignements :

Renseignements: Contact presse: Dominique Picard; Louise Côté, Equipe
Louise O'Sullivan - Parti Montréal Ville-Marie, (514) 293-7778, (514)
861-7549, louise.osullivan@partimontrealvillemarie.ca,
www.partimontrealvillemarie.ca

Profil de l'entreprise

EQUIPE LOUISE O'SULLIVAN - PARTI MONTREAL VILLE-MARIE

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS MUNICIPALES DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.