L'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec joint sa voix pour le report de l'arrêt de la fluoration de l'eau à Québec



    MONTREAL, le 17 mars /CNW Telbec/ - L'Ordre des hygiénistes dentaires du
Québec (OHDQ) appuie l'Agence de la santé et des services sociaux de la
Capitale-Nationale dans sa demande au Conseil municipal de Québec de reporter
l'arrêt de la fluoration de l'eau à Québec. En effet, depuis quelques années
déjà, l'OHDQ travaille de concert avec La Coalition de Montréal pour des dents
en santé en se joignant à la liste sans cesse grandissante des organismes
appuyant les objectifs de La Coalition, laquelle est de fluorer l'eau afin que
soit réglée une fois pour toutes la crise de caries.
    Alors, nous questionnons sérieusement la décision du Conseil municipal de
Québec de vouloir arrêter cette mesure de santé publique qui a fait ses
preuves pour la Ville de Québec dont l'eau potable est fluorée depuis 1972.
    Rappelons-nous que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) place la
santé buccodentaire comme un facteur déterminant de qualité de vie et que
celle-ci recommande sans réserve la fluoration de l'eau. "Je suis convaincue
de la nécessité de la fluoration de l'eau comme mesure efficace contre la
carie. A la lumière de notre expérience sur le terrain, nous constatons que la
carie dentaire fait des ravages parmi le secteur le plus vulnérable de la
population, nos jeunes enfants. De fait, la carie dentaire est la maladie
chronique la plus fréquente de la petite enfance. Elle est cinq fois plus
fréquente que l'asthme. Elle perturbe entre autres le développement de
l'enfant en modifiant son appétit de façon qualitative et quantitative. Elle
porte aussi sérieusement atteinte à l'estime de soi." De dire madame Johanne
Côté, présidente de l'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec.
    Les hygiénistes dentaires, comme intervenants de première ligne en santé
publique, font un travail important d'éducation et de prévention auprès des
enfants du primaire, et ce, depuis l'implantation du Programme national de
santé publique, c'est-à-dire depuis plus de 15 ans déjà. Ils consacrent près
de 70 % de leur temps à des interventions éducatives individualisées auprès
des enfants à risque en leur offrant notamment, une application topique de
fluorure, deux fois l'an.
    Ils sont donc les mieux placés pour constater que la carie dentaire fait
des ravages parmi les jeunes Québécois, que trop d'enfants souffrent indûment
d'une mauvaise santé buccodentaire et que même leurs interventions
individuelles, quotidiennes et méthodiques dans les écoles d'enseignement
primaire ne suffisent plus à la tâche.
    Maintenant, selon les données de la Direction de santé publique de la
région de Québec, les enfants fréquentant les écoles des secteurs fluorés ont
de 30 à 40 % moins de caries que ceux des secteurs non fluorés. Alors
pourquoi, revenir en arrière?
    La carie dentaire est encore un problème important pour la région de
Québec. Plus de 40 % des enfants à la maternelle en sont affectés et, dès
l'âge de 12 ans, 73 % des jeunes Québécois ont des caries sur leurs dents
permanentes. Heureusement, grâce à l'apport en fluor de l'eau potable pour
presque la moitié de la population de la Ville de Québec, on constate que les
indices de carie y sont meilleurs que dans le reste de la province.
    Si on compare les enfants provenant des écoles situées sur le territoire
desservi par l'ancienne Ville de Québec (eau fluorée) avec ceux de la
périphérie (eau non fluorée), on constate immédiatement l'avantage pour leur
santé dentaire. Les enfants de la ville-centre ont de 30 à 40 % moins de
caries, et ce, malgré la présence de facteurs sociodémographiques
habituellement considérés comme défavorables.
    C'est pourquoi nous joignons notre voix à celle de la Direction de santé
publique et à celles des milliers de citoyennes et citoyens de la Ville de
Québec qui ont à coeur de protéger leurs dents et de les conserver le plus
longtemps possible.
    Ne fusse que pour réduire le plus possible les conséquences néfastes chez
les enfants, voilà pourquoi, il est très important de continuer la fluoration
de l'eau de consommation de la Ville de Québec.

    L'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, fort de plus de
4 550 membres, assure la protection du public en surveillant l'exercice de la
profession. L'Ordre favorise le développement professionnel des hygiénistes
dentaires en matière de prévention et d'éducation et encourage l'atteinte de
l'excellence dans l'exercice de la profession. L'Ordre assure le respect de
normes élevées en matière d'exercice et d'éthique professionnelle pour ses
membres, contribuant sans cesse à l'amélioration de la santé buccodentaire des
Québécois.




Renseignements :

Renseignements: Dominique Derome, FCMA, Directrice générale et
secrétaire, Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, 1-800-361-2996, poste
202

Profil de l'entreprise

Ordre des hygiénistes dentaires du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.