L'Opposition officielle demande au Maire de congédier le directeur général de la Ville de Montréal



    MONTREAL, le 29 avr. /CNW Telbec/ - "Le maire de Montréal doit exiger le
départ du directeur général de la Ville de Montréal, Claude Léger, pour le
rôle qu'il a joué dans le scandale de la SHDM", a déclaré Benoit Labonté, chef
de l'Opposition officielle de la Ville de Montréal, après avoir pris
connaissance du rapport détaillé du vérificateur général de la Ville dans le
projet du Faubourg Contrecoeur, qui n'a été remis aux élus que cet après-midi.
    On y apprend qu'au moment de la transaction entre la Ville et la SHDM, au
début du projet, c'est le directeur général qui négociait directement avec la
SHDM, sans impliquer les services de la Direction des stratégies immobilières
(DSTI) et, que le contenu des documents décisionnels était directement orienté
par le directeur général.

    "Selon les gestionnaires rencontrés, ce sommaire décisionnel a été rédigé
    en fonction des indications du directeur général et, selon eux, il
    reflète le rôle prédominant confié à la SHDM dans cette transaction par
    rapport au rôle effacé attribué à la DSTI."

    Rapport du Vérificateur général de la Ville de Montréal sur le Projet du
    Faubourg Contrecoeur, Division optimisation des ressources, 27 mars 2009,
    p. 12

    "Ce rapport nous apprend qu'au moment stratégique de la transaction de la
Ville vers la SHDM, une ligne de communication directe reliait la direction de
la SHDM et les plus hauts responsables de l'Hôtel de Ville, contrairement aux
prétentions du maire Gérald Tremblay. De plus, on nous apprend que le
directeur général n'a pas jugé bon d'impliquer ses services internes, chargés
de protéger les intérêts de la Ville, dans la transaction. C'est une
négligence inadmissible de la part du premier fonctionnaire de la Ville", a
ajouté Benoit Labonté.
    "Selon le maire, lui et son ancien président du comité exécutif, Frank
Zampino, ne se parlaient pas. Toujours selon le maire Tremblay, il ne parlait
pas non plus à son ancien chef de cabinet, Martial Filion, lorsqu'il était à
la SHDM, et maintenant on veut nous faire croire que le directeur général de
la Ville, Claude Léger, ne faisait aucun suivi d'un dossier auquel il était si
étroitement associé et, qu'il n'en informait jamais le Maire. C'est assez les
histoires à dormir debout : le directeur général a manqué à son devoir et il
doit partir", a conclu le chef de l'Opposition officielle.




Renseignements :

Renseignements: Caroline Martel, Attachée de presse, Cabinet du chef de
l'Opposition officielle, (514) 872-2990, Cell.: (514) 247-0446

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.