L'Ontario se consacre à la prochaine génération de biocarburants



    Le gouvernement McGuinty appuie l'économie propulsée par l'innovation

    TORONTO, le 3 juill. /CNW/ -

    NOUVELLES

    Le Gouvernement de l'Ontario appuie l'économie provinciale propulsée par
l'innovation, en fournissant 7,5 millions de dollars pour contribuer à la
percée de deux projets de biocarburants dans le marché mondial.
    Les projets innovateurs représentent la prochaine génération des
biocarburants, car ils créent de l'énergie à base de sous-produits agricoles,
comme les enveloppes de mais et le fumier.
    L'Ontario fournit 5 millions de dollars pour appuyer le nouvel Institute
for Chemicals and Fuels from Alternative Resources à la station expérimentale
de l'université Western Ontario (UWO) (http://www.uwo.ca/). L'institut,
conjointement avec Agri-Therm Limited (http://www.agri-therm.com/), s'emploie
à transformer les sous-produits agricoles en combustibles et en produits
chimiques, dont des insecticides, des pesticides et des engrais organiques.
    Le second projet, qui aura lieu à Stanton Farms, devrait en principe
produire de l'énergie verte à partir du fumier et des eaux usées, tout en
réduisant les odeurs et les émissions de gaz à effet de serre. Stanton Farms
réalisera un nouveau centre de démonstration du biogaz, en collaboration avec
l'UWO, l'université de Guelph (http://www.uoguelph.ca/) et l'université de
Waterloo (http://www.uwaterloo.ca/).
    Les projets, qui font partie de l'initiative des sous-produits de l'UWO,
s'attaqueront au changement climatique et répondront à la demande mondiale
accrue en biocarburants durables. Cet investissement, élément constitutif du
programme d'innovation de l'Ontario
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/oia/program.asp), vise à faire de
l'innovation un facteur décisif de l'économie provinciale.

    CITATIONS

    "L'Ontario est au premier plan de la création de la prochaine génération
mondiale de biocarburants qui engendrent de l'énergie à partir de
sous-produits agricoles, plutôt que d'aliments. Pour l'Ontario, il ne s'agit
pas de choisir entre les aliments et le combustible. Nous sommes d'avis que
l'innovation permettra d'obtenir et les aliments et le combustible. Nous
disposons de chercheurs et chercheuses de renom international, d'entrepreneurs
et entrepreneuses judicieux et maintenant - avec le lancement de l'initiative
des bioproduits de Western - d'un autre institut de recherche de calibre
mondial qui s'empresse de commercialiser les idées qui propulseront notre
avenir et notre économie."
    - John Wilkinson, ministère de la Recherche et de l'Innovation

    "Une augmentation des biocarburants durables constitue une bonne nouvelle
pour les agriculteurs de l'Ontario et de bonnes nouvelles pour nos familles.
Il s'ensuivra un environnement plus propre et plus sain, ainsi que des emplois
durables, axés sur l'innovation, pour l'Ontario rural."
    - Mme Maria Van Bommel, députée de Lambton-Kent-Middlesex

    FAITS EN BREF
    
    -   L'Ontario produit près de 50 millions de tonnes de biomasse par an,
        ce qui pourrait produire assez d'énergie pour répondre aux besoins de
        sept millions de foyers de l'Ontario.

    -   Depuis 2003, le Gouvernement de l'Ontario a investi plus de
        600 millions de dollars en projets de recherche et en compagnies
        s'occupant de technologies et d'initiatives vertes.

    -   L'installation de biogaz de Stanton Farms est la plus grande
        installation de biogaz qui soit actuellement en construction au
        Canada.

    -   L'Ontario est un chef de file mondial en matière de recherche sur les
        biocarburants et il compte des compagnies qui ouvrent la voie, comme
        la Iogen Corporation (http://www.iogen.ca/) qui, depuis 2004 à son
        centre de démonstration à Ottawa, produit de l'éthanol de cellulose,
        biocarburant renouvelable pour les voitures.

    POUR EN SAVOIR PLUS

    Pour en savoir plus sur le programme d'innovation de l'Ontario
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/oia/program.asp), faisant partie du
plan provincial en cinq volets pour l'économie, qui inclut aussi les aptitudes
et la formation, la construction de l'infrastructure, les réductions
stratégiques d'impôt, les investissements créatifs et les partenariats avec
les entreprises.

    Pour en savoir plus sur l'initiative des sous-produits de l'université
Western Ontario (http://www.mri.gov.on.ca/french/news/Biofuel070308_bd1.asp).

    Pour en savoir plus sur le programme d'innovation de l'Ontario et la
bioéconomie (http://www.mri.gov.on.ca/french/news/Biofuel070308_bd2.asp).

    Pour en savoir plus sur le Fonds pour les emplois dans les secteurs
émergents (http://www.ontariocanada.com/ontcan/fr/nextgen_main_fr.jsp).

    -------------------------------------------------------------------------
                                              ontario.ca/nouvelles-innovation
                                                    Also available in English


    DOCUMENT D'INFORMATION

    -------------------------------------------------------------------------

               L'ONTARIO PRESENTE DES SOLUTIONS AU CHANGEMENT
               CLIMATIQUE ET A LA HAUSSE DE LA DEMANDE MONDIALE
                               EN COMBUSTIBLE
    

    A la fois des aliments et du combustible
    ----------------------------------------

    L'Ontario s'attaque au changement climatique et convertit la demande
mondiale croissante en combustibles à base de carbone renouvelable et sans
pétrole en emplois et en investissements pour l'Ontario rural et ce, grâce à
son appui de l'initiative des bioproduits de l'université Western Ontario.
    La province investit 7,5 millions de dollars dans l'initiative des
bioproduits de l'université Western, initiative composée de deux projets qui
adoptent des approches différentes pour transformer les sous-produits et les
déchets agricoles en biocarburants de la prochaine génération.
    Dans le premier projet, on affecte cinq millions de dollars des fonds à
la création d'un nouveau centre de recherche de 19 000 pieds carrés : 
l'Institute for Chemicals and Fuels from Alternative Resources. Le centre, qui
se trouvera à la station expérimentale de la Western, abritera des
installations d'analyse des technologies des biocarburants que conçoivent
actuellement les chercheuses et chercheurs de la Western.
    Les chercheuses et chercheurs étudient un processus appelé pyrolyse
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrolyse) pour transformer les déchets
agricoles, comme les enveloppes de mais, en carburant pour les véhicules et en
d'autres produits, notamment des insecticides, pesticides et engrais
organiques. Cette installation vise à vite faire passer la recherche sur les
biocarburants de la prochaine génération des tables de laboratoire à un grand
projet de démonstration, en ouvrant la voie à une rapide commercialisation
mondiale des innovations de l'Ontario en matière de biocarburants.
    Le nouvel Institute for Chemicals and Fuels from Alternative Resources
travaillera en partenariat avec une compagnie de l'Ontario qui en est déjà aux
premières étapes de la commercialisation de cette technologie. Il s'agit
d'Agri-Therm Ltd., (http://www.agri-therm.com/) de Dorchester, en Ontario.
Fructueuse retombée de la faculté d'ingénierie de l'université Western
Ontario, Agri-Therm est le fabricant d'un appareil de pyrolyse portatif et
breveté dont, cet été, on fait la démonstration aux clients et clientes
éventuels.
    En outre, l'institut comptera deux nouvelles chaires de recherche liée à
l'énergie et offrira des locaux de travail aux scientifiques et aux étudiants
et étudiantes en visite du Canada et de l'étranger.
    En principe, l'institut devrait établir des liens avec le centre
d'innovation bioindustrielle
(http://www.mri.gov.on.ca/french/news/BioIC081407.asp) de Sarnia-Lambton et
créer d'autres possibilités de transfert et de commercialisation des
technologies. L'Ontario a engagé dix millions de dollars pour la création du
centre d'innovation bioindustrielle en août dernier, afin de concevoir des
produits écologiques qui pourraient remplacer les carburants fossiles. Le
centre de Sarnia devrait attirer un milliard de dollars en investissements et
appuyer jusqu'à mille emplois en recherche et en ingénierie.

    Du carburant, non pas des déchets
    ---------------------------------

    En vertu de la seconde partie de l'initiative des bioproduits de
l'université Western, 2,5 millions de dollars appuieront une collaboration
entre l'université Western, l'université de Guelph, l'université de Waterloo
et Stanton Farms pour la réalisation de la nouvelle installation de biogaz
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Biogaz) à la ferme Stanton située à Ilderton, en
Ontario. L'installation disposera d'un système biodigesteur qui transformera
en énergie le fumier et les eaux usées, tout en réduisant les odeurs et les
émissions de gaz à effet de serre. En principe, la capacité initiale de
production  devrait permettre d'alimenter en énergie près du tiers des foyers
d'Ilderton.
    Le centre de biogaz de Stanton Farms a également été affecté à la
recherche et à la démonstration pour l'exploitation agricole et la mise au
point d'énergies renouvelables. On encouragera ainsi la recherche, la
conception de technologies et la commercialisation dans le secteur émergent
des biogaz.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                              ontario.ca/nouvelles-innovation
                                                    Also available in English


    DOCUMENT D'INFORMATION

    -------------------------------------------------------------------------

           Le programme d'innovation de l'Ontario et la bioéconomie
    

    Un des axes d'action du programme d'innovation de l'Ontario
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/oia/program.asp) consiste à
s'attaquer au changement climatique par le truchement de l'énergie parallèle
axée sur la biologie et des technologies propres.
    S'appuyant sur près de 3 milliards de dépenses
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/MRI.asp) sur huit ans, le programme
s'emploie à soutenir l'innovation et la croissance dans des secteurs où
l'Ontario dispose des capacités de recherche et de commerce pour dominer les
marchés mondiaux à forte croissance.
    Les investissements de l'Ontario en matière d'innovation visent surtout à
saisir les créneaux du marché mondial grâce à des collaborations et à des
partenariats entre le gouvernement, l'université et l'industrie.
    Un des défis lancés aujourd'hui aux quatre coins du monde, c'est de
trouver comment utiliser le carbone renouvelable présent dans la foresterie et
l'agriculture, par opposition aux produits à base de carbone non renouvelable
qui proviennent, par exemple, du pétrole et du gaz.
    L'Ontario est bien placé pour concevoir des solutions innovatrices. La
province possède une énorme quantité de carbone renouvelable et le monde
recherche des territoires de compétence qui peuvent transformer cette matière
en nouveaux combustibles et en nouveaux matériaux ... ainsi qu'en nouveaux
produits.

    Parmi les autres investissements en recherche et en innovation dans la
bioéconomie, citons :

    
    -   Dans le budget du 25 mars, le ministre des Finances a engagé
        25 millions de dollars pour implanter à Thunder Bay un nouveau Centre
        de recherche et d'innovation en bioéconomie (CRIBE)
        (http://www.mri.gov.on.ca/french/news/CRIBE052108.asp). Ce centre se
        concentrera sur les possibilités de la biomasse forestière et il se
        rattachera directement au réseau provincial lié à la bioéconomie; ce
        qui inclut le Centre d'innovation bioindustrielle
        (http://www.mri.gov.on.ca/french/news/BioIC081407.asp) de
        Sarnia-Lambton et le Southwestern Ontario Bioproducts Innovation
        Network (http://www.sobin.ca/).
    

    Ces initiatives mettront à contribution les capacités de recherche de
tout l'Ontario, comme le  Centre for Biocomposite and Biomaterial Processing
(http://www.forestry.utoronto.ca/research/bbp/home.html) de l'université de
Toronto et le Centre for Bioproduct Discovery & Development
(http://www.bioproductsatguelph.ca/newsevt/cbdd_construction.html) de
l'université de Guelph.

    Il s'agit de vite mettre en pratique une audacieuse vision qui consiste à
faire de l'Ontario un chef de file mondial dans la bioéconomie.

    Pôle d'attraction et de conservation des talents
    ------------------------------------------------

    L'Ontario compte plus de 45 p. 100 des entreprises environnementales du
Canada. La vision de l'Ontario, c'est que ces nouveaux centres avant-gardistes
d'innovation attirent en Ontario des chercheuses et chercheurs de calibre
mondial pour l'accomplissement d'une recherche de pointe pour la nouvelle
génération de produits forestiers, de biomatériaux et de biocarburants, et
qu'ils créent de nouveaux débouchés et des emplois bien rémunérés en Ontario.

    Le gouvernement sert de catalyseur pour appuyer et placer l'Ontario au
    premier plan de l'industrie mondiale émergente

    L'Ontario prend de nombreuses mesures dynamiques pour agir en catalyseur
de la recherche et de l'innovation, ainsi que pour manifester sa position
prédominante dans la création d'une bioéconomie durable, en combinant une
action de réglementation et le soutien du financement pour la recherche et
l'innovation.

    Réglementation

    
    -   Norme de combustible renouvelable, de 5 p. 100 d'éthanol, en 2007.

    Soutien du financement

    -   15 millions de dollars aux Centres d'excellence de l'Ontario pour des
        investissements dans les matériaux légers et axés sur la biologie et
        dans la mise au point de combustibles parallèles
    -   13 millions de dollars pour le programme des Réseaux régionaux
        d'innovation (RRI), cinq RRI visant à déterminer les possibilités de
        commercialisation des bioproduits
    -   21 millions de dollars à l'université Queen's pour un centre régional
        de convergence axé sur les bioproduits et le biotraitement
    -   6,25 millions de dollars à l'Ontario BioAuto Council pour concevoir
        une stratégie d'investissement et de recherche et développement à
        l'échelon provincial qui fera de l'Ontario un chef de file en matière
        de pièces d'automobile à base de matériaux de nature biologique
    -   6 millions de dollars à l'université Lakehead, à Thunder Bay,
        université qui acquiert des compétences en fait de bioéconomie liée à
        la forêt boréale
    -   3 millions de dollars à l'université de Guelph pour créer une chaire
        de recherche dans le domaine des bioproduits en provenance de
        ressources agricoles
    -   5,9 millions de dollars à l'initiative BioCar de l'Ontario pour
        accroître l'utilisation des biofibres et des produits biochimiques
        dans l'industrie de l'automobile
    -   7,5 millions de dollars à l'université Western Ontario pour appuyer
        la recherche interdisciplinaire dans le domaine des produits
        chimiques et des combustibles à base de ressources agricoles
    -   25 millions de dollars au budget de 2008 pour établir un Centre de
        recherche et d'innovation en bioéconomie (CRIBE) à Thunder Bay, afin
        d'entreprendre une recherche avant-gardiste pour la prochaine
        génération de matériaux à base de produits forestiers.

    -------------------------------------------------------------------------
                                              ontario.ca/nouvelles-innovation
                                                    Also available in English
    





Renseignements :

Renseignements: Sandra Watts, Bureau du ministre, (416) 314-7067; Perry
Blocher, Direction des communications du MRI, (416) 326-7717

Profil de l'entreprise

MINISTERE DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION DE L'ONTARIO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.