L'ontario est le chef de file de la protection des espèces en péril et de leurs habitats



    Le gouvernement McGuinty triple le nombre d'espèces à protéger

    TORONTO, le 26 juin /CNW/ -

    NOUVELLES

    La nouvelle Loi sur les espèces en voie de disparition, qui entre en
vigueur le 30 juin 2008, fait de l'Ontario le chef de file en Amérique du Nord
en matière de protection et de rétablissement des espèces en péril.
    La nouvelle loi triple, soit de 42 à 128, le nombre d'espèces à protéger
en Ontario, appuie plus les projets volontaires d'intendance et s'engage à
rétablir davantage les espèces et leurs habitats. La loi donne aussi la
possibilité aux entreprises de collaborer avec le gouvernement de l'Ontario
dans le but de protéger les espèces en péril qui sont trouvées sur leurs
terres.
    Pelee Quarries, sur l'île Pelée, est l'exemple parfait d'une entreprise
qui protège les espèces en péril tout en restant concurrentielle. En vertu des
dispositions plus souples de la loi, elle a mis de côté des terres adjacentes
à ses opérations qui sont protégées pour renforcer l'habitat de la couleuvre
noire, espèce en voie de disparition, permettant à l'entreprise de poursuivre
ses activités.
    Pour appuyer l'intention de la loi de protéger les espèces surtout grâce
à l'intendance, l'Ontario investit plus de 5 millions de dollars cette année
dans divers projets d'intendance volontaires entrepris dans la province pour
protéger et rétablir les espèces en péril et leurs habitats.
    Ces projets s'inscrivent dans le cadre du Fonds d'intendance des espèces
en péril de l'Ontario, doté de 18 millions de dollars sur quatre ans.

    CITATIONS

    "La Loi sur les espèces en voie de disparition de l'Ontario est la loi
par excellence en matière de protection des espèces et des habitats et tient
compte du bien-être social et économique des citoyens et des collectivités", a
dit Donna Cansfield, ministre des Richesses naturelles
(http://www.mnr.gov.on.ca/fr/About/2ColumnSubPage/239334.html).

    "La Loi sur les espèces en voie de disparition de notre gouvernement
protège mieux les espèces en péril tout en offrant une certaine souplesse aux
collectivités qui, comme celle de l'île Pelée, ont un rôle essentiel dans la
protection des habitats naturels", a dit Bruce Crozier, député provincial
d'Essex.

    "La nouvelle Loi sur les espèces en voie de disparition et les nouveaux
outils de résolution qu'elle donne au gouvernement nous permettent de protéger
l'environnement de manière responsable tout en ayant accès aux ressources de
la carrière dont la collectivité a besoin pour assurer sa subsistance", a dit
George Paisiovich, porte-parole de Pelee Quarries.

    FAITS EN BREF

    
    -   L'île Pelée abrite l'un des habitats naturels les plus biologiquement
        divers au Canada, comptant au moins 45 espèces en péril, y compris
        certaines espèces rares dans le monde.
    -   L'Ontario compte plus de 30 000 espèces, dont plus de 180 sont
        actuellement classées comme des espèces en péril.

    POUR EN SAVOIR PLUS

    - Pour en savoir plus sur les espèces en péril
(http://www.mnr.gov.on.ca/fr/Business/Species/index.html) de l'Ontario
(ontario.ca/especesenperil) (http://www.mnr.gov.on.ca/fr/Business/Species/).

    -------------------------------------------------------------------------
                                   ontario.ca/richesses-naturelles-nouvelles
                                                        Available in English.


    DOCUMENT D'INFORMATION
    -------------------------------------------------------------------------

      LA LOI SUR LES ESPECES EN VOIE DE DISPARITION LEVE LA BARRE DE LA
                 PROTECTION DES ESPECES EN AMERIQUE DU NORD

    Le 30 juin 2008, la loi la plus progressiste en son genre en matière de
protection des espèces en péril entrera en vigueur. Cette nouvelle loi est
considérée comme la loi par excellence en matière de protection des espèces en
Amérique du Nord.

    Le gouvernement de l'Ontario aidera les entreprises et les particuliers à
faire la transition de l'ancienne loi à la nouvelle comme suit :
    -   Il fera en sorte que se poursuivent les activités liées à la
        protection de la santé et de la sécurité des personnes, à la
        protection des biens et à l'application des lois.
    -   Il accordera une certitude concernant la continuation d'activités
        juridiques qui n'ont pas d'effet néfaste sur les espèces en péril.
    -   Il permettra à plusieurs types d'entreprises et d'industries de
        poursuivre leurs activités dans le cadre de conditions précises
        visant à protéger les espèces en péril.

    Deux comités provinciaux créés aux termes de la nouvelle Loi sur les
espèces en voie de disparition de l'Ontario fourniront leur expertise et leurs
conseils en matière de protection et de rétablissement des espèces en péril et
pour la mise en oeuvre de la nouvelle loi.

    -   Le COMITE DE DETERMINATION DU STATUT DES ESPECES EN PERIL EN ONTARIO
        est l'organisme provincial chargé d'évaluer les espèces susceptibles
        d'être en péril et de classer ces espèces en se fondant sur les
        meilleures informations scientifiques accessibles, y compris les
        connaissances de la collectivité et les connaissances traditionnelles
        des Autochtones. Ce comité est un groupe indépendant composé de
        11 experts du secteur public et du secteur privé.

    -   Le COMITE CONSULTATIF DU PROGRAMME DE PROTECTION DES ESPECES EN PERIL
        est un organisme indépendant composé de 19 membres qui possèdent de
        l'expérience dans les secteurs de l'utilisation des ressources, de
        l'aménagement du territoire et de l'environnement, et qui ont de
        bonnes connaissances en matière de protection et de rétablissement
        des espèces en péril. Tous les membres proviennent de l'extérieur de
        la fonction publique de l'Ontario. Le comité conseillera la ministre
        des Richesses naturelles et fera des recommandations concernant la
        mise en oeuvre de la loi.
    

    LES ESPECES EN PERIL DE L'ONTARIO

    L'Ontario compte plus de 30 000 espèces, dont plus de 180 sont
considérées en péril. Les espèces deviennent des espèces en péril à cause de
leur nombre restreint ou décroissant et de leur distribution limitée ainsi
qu'à cause d'autres facteurs, comme la disparition de l'habitat, la pollution,
les interactions avec les espèces envahissantes et une récolte excessive.

    
    La liste des espèces en péril
(http://www.mnr.gov.on.ca/fr/Business/Species/2ColumnSubPage/STEL02_168304.htm
l) de l'Ontario est la liste officielle des espèces que le ministère classe
dans les catégories suivantes :
    -   Espèce disparue - Une espèce est classée comme espèce disparue si
        elle ne vit plus nulle part dans le monde.
    -   Espèce disparue de l'Ontario - Une espèce est classée comme espèce
        disparue de l'Ontario si elle vit quelque part dans le monde mais ne
        vit plus à l'état sauvage en Ontario.
    -   Espèce en voie de disparition - Une espèce est classée comme espèce
        en voie de disparition si elle vit à l'état sauvage en Ontario, mais
        risque, de façon imminente, de disparaître de l'Ontario ou de la
        planète.
    -   Espèce menacée - Une espèce est classée comme espèce menacée si elle
        vit à l'état sauvage en Ontario et qu'elle n'est pas en voie de
        disparition, mais le deviendra vraisemblablement si des mesures ne
        sont pas prises en vue de faire face aux facteurs menaçant de la
        faire disparaître de l'Ontario ou de la planète.
    -   Espèce préoccupante - Une espèce est classée comme espèce
        préoccupante si elle vit à l'état sauvage en Ontario et qu'elle n'est
        pas en voie de disparition ou menacée, mais peut le devenir par
        l'effet cumulatif de ses caractéristiques biologiques et des menaces
        signalées à son égard.

    -------------------------------------------------------------------------
    Jason Travers,                 ontario.ca/richesses-naturelles-nouvelles
    Direction de la pêche et de la faune,               Available in English.
    (705) 755-1754


    DOCUMENT D'INFORMATION
    -------------------------------------------------------------------------

                  LE FOND D'INTENDANCE DES ESPECES EN PERIL
    

    Le Fonds d'intendance des espèces en péril
(http://www.mnr.gov.on.ca/fr/Business/Species/2ColumnSubPage/STEL02_168309.htm
l) de l'Ontario, doté de 18 millions de dollars sur quatre ans, encourage et
appuie des activités d'intendance publiques. Le fonds s'inscrit dans la
volonté du gouvernement de l'Ontario d'adopter une approche axée sur
l'intendance, comme le prévoit la Loi sur les espèces en voie de disparition
(http://www.e-laws.gov.on.ca/html/statutes/french/elaws_statutes_07e06_f.htm).
    Le fonds d'intendance s'adresse à des particuliers et à des groupes de
toute la province, notamment aux propriétaires fonciers, aux exploitants
agricoles, aux Autochtones, aux établissements pédagogiques et de recherche,
aux industries, aux municipalités, aux conseils d'intendance environnementale
et à toute autre organisation qui mène une activité admissible de protection
et de rétablissement.
    Les directives et les formulaires
(http://www.mnr.gov.on.ca/STEL02_168329.pdf) de demande relativement au
financement sont disponibles en ligne à ontario.ca/especesenperil
(http://www.mnr.gov.on.ca/fr/Business/Species/) ou par téléphone au 705
755-5340. Les projets admissibles seront examinés et sélectionnés par le
ministère.

    
    Pour être admissible à un financement, un projet doit viser au moins l'un
    des buts suivants :
    -   Protéger les espèces en péril par le biais d'activités de
        rétablissement et d'aménagement de l'habitat;
    -   Encourager la participation à des activités d'intendance grâce à la
        sensibilisation, l'éducation et l'emploi des jeunes;
    -   Accroître chez les propriétaires fonciers les connaissances en
        matière d'intendance et de protection des espèces en péril et de
        leurs habitats.
    -   Appuyer les efforts de protection de l'habitat des espèces en péril
        en travaillant de concert avec les propriétaires fonciers intéressés.
    

    PROJETS D'INTENDANCE AU NIVEAU LOCAL RECEVANT UN FINANCEMENT POUR
    PROTEGER LES ESPECES EN PERIL

    Trente quatre projets d'intendance dans le Sud-Ouest de l'Ontario
recevront plus de 1,425 million de dollars du Fonds d'intendance des espèces
en péril de la province cette année pour les aider à protéger et à restaurer
les espèces en péril et leurs habitats.

    Office de protection de la nature de la région de Long Point - 32 000 $
pour appuyer la protection et la restauration des écosystèmes aquatiques et
terrestres du bassin versant de Long Point. Les activités consistent à
restaurer l'habitat et à informer les propriétaires fonciers.
    Personne-ressource : Paul Gagnon, 519 428-4623, poste 232

    Long Point World Biosphere Reserve Foundation - 30 300 $ pour protéger
des espèces traversant le pont-jetée Long Point de manière à réduire le nombre
d'animaux sauvages tués sur la route. Le projet comprend une campagne de
sensibilisation s'adressant aux automobilistes, une barrière de clôture, de
nouveaux sites de nidification pour les tortues et une surveillance pour
évaluer l'efficacité de ces mesures.
    Personne-ressource : Bernie Solymar, 519 426-7124

    Carolinian Canada Coalition - 267 000 $ pour trouver des moyens pour que
les propriétaires fonciers, les jeunes et les dirigeants locaux puissent
collaborer pour protéger et restaurer l'habitat des espèces en péril.
    Personne-ressource : Michelle Kanter, 519 433-7077

    Norfolk County Stewardship Council - 70 500 $ pour appuyer un projet
pilote de trois ans visant à évaluer comment les travaux d'aménagement du
territoire aident à restaurer une végétation en santé dans les zones rurales.
Les activités d'intendance comprennent la restauration de prairies à herbes
hautes.
    Personne-ressource : Dan Provoost, 519 875-4392

    Norfolk County Field Naturalists - 14 300 $ pour améliorer la qualité et
la quantité des habitats en ôtant les espèces exotiques et en rétablissant les
plantes indigènes.
    Personne-ressource : Peter Carson, 519 586-3985

    Office de protection de la nature de la région de St. Clair - 25 000 $
pour appuyer un partenariat visant à aider les propriétaires fonciers à
ralentir l'érosion due au vents et à améliorer l'habitat en réduisant la
sédimentation et la charge en éléments nutritifs dans les cours d'eau de la
région.
    Personne-ressource : Brian McDougall, 519 245-3710

    Office de protection de la nature de la région de St. Clair - 16 000 $
pour faire l'inventaire des espèces en péril dans plus de 1 800 hectares de
forêt carolinienne appartenant à l'office de protection de la nature. Ces
données aideront à élaborer des plans visant à améliorer l'habitat.
    Personne-ressource : Brian McDougall, 519 245-3710

    Walpole Island Heritage Centre - 34 650 $ pour appuyer un programme
d'emploi des jeunes dans l'intendance, sensibiliser et faire participer la
collectivité aux initiatives d'intendance, poursuivre les travaux de
planification du brûlage dirigé et faire l'inventaire des reptiles en péril de
l'île Walpole.
    Personne-ressource : Aimee Johnson, 519 627-1475

    Office de protection de la nature de la rivière Upper Thames - 32 500 $
pour appuyer le rétablissement des espèces en péril du bassin versant de la
rivière Upper Thames, notamment par la surveillance, l'amélioration de
l'habitat, l'intendance, la sensibilisation et l'éducation.
    Personne-ressource : Chris Harrington, 519 451-2800

    Conseil d'intendance d'Elgin - 13 500 $ pour aider à recueillir des
données visant à créer des guides et des ateliers pour aider les travailleurs
à mieux prévoir le comportement et l'intensité du feu lors des brûlages
dirigés effectués pour restaurer l'habitat des prairies à herbes hautes.
    Personne-ressource : Russ Wiltsie, 519 765-1013

    Conseil d'intendance du comté d'Essex - 25 000 $ pour soutenir un
partenariat de groupes communautaires, environnementaux et de chasse au niveau
local qui aide les propriétaires fonciers intéressés à créer et restaurer
l'habitat des espèces en péril se trouvant sur leurs terres.
    Personne-ressource : Jason Fuerth, 519 723-9134

    Office de protection de la nature de la région d'Essex - 50 240 $ pour
appuyer un projet de sensibilisation et d'information des propriétaires
fonciers visant à protéger, restaurer et améliorer l'habitat des poissons.
    Personne-ressource : Matthew Child, 519 776-5209

    Conseil d'intendance du comté de Kent - 22 400 $ pour rétablir une
sablière et appuyer une campagne de sensibilisation. Le projet consiste à
faire un inventaire botanique de trois saisons et à installer des barrières en
bois pour protéger les sablières des pas humains et des véhicules tout
terrain.
    Personne-ressource : Rick Siddall, 519 354-7114

    Conseil d'intendance du comté de Kent - 20 000 $ pour restaurer l'habitat
des terres humides et des prairies à herbes hautes qui abritent 19 espèces en
voie de disparition, menacées ou préoccupantes. Le projet vise aussi à
construire un hibernaculum pour les serpents, notamment la couleuvre fauve de
l'Est et la couleuvre tachetée.
    Personne-ressource : Rick Siddall, 519 354-7114

    Conseil d'intendance rural de Lambton - 17 400 $ pour soutenir un
partenariat visant à rétablir la platanthère blanchâtre de l'Est et d'autres
espèces en péril qui sont affectées par la propagation d'une souche de plante
qui envahit les terres humides du bassin des Grands Lacs.
    Personne-ressource : Doug McGee, 519 627-3932

    Savanta - 19 500 $ pour lutter contre les espèces envahissantes dans les
savanes des langues de sable du lac Erié, écosystèmes parmi les plus rares en
Amérique du Nord qui abritent une part importante des espèces menacées et en
voie de disparition.
    Personne-ressource : Kate Hayes, 416 226-3786

    Centre d'éducation environnementale Jaffa - 13 875 $ pour appuyer une
série d'activités pédagogiques pratiques et interactives permettant aux élèves
d'en savoir plus sur l'importance des forêts, la conservation et la protection
forestière, la biodiversité et les espèces en péril.
    Personne-ressource : Lauren Selby, 519 773-5196

    Conseil d'intendance de Middlesex - 37 500 $ pour soutenir un partenariat
visant à sensibiliser et à faire participer les jeunes scouts du Canada à la
restauration des prairies à herbes hautes.
    Personne-ressource : Don Fairbairn, 519 641-8540

    Canton de Pelee Island - 175 000 $ pour aider un projet visant à
sensibiliser, rétablir et surveiller des espèces en péril avec la
collaboration de l'observatoire d'oiseaux de Pelee Island, le centre du
patrimoine de Pelee Island et le Nature Conservancy of Canada.
    Personne-ressource : Rick Masse, 519 724-2931

    Etudes d'Oiseaux Canada - 89 900 $ pour appuyer des mesures d'intendance
des oiseaux en péril dans les écosystèmes menacés, notamment la paruline à
capuchon, le pygargue à tête blanche, le martinet ramoneur et le hibou des
marais. Ce projet consiste aussi à sensibiliser, informer et montrer, aux
jeunes notamment, comment protéger les oiseaux en péril de l'Ontario.
    Personne-ressource : Debbie Badzinski, 519 586-3531, poste 211

    Etudes d'Oiseaux Canada - 36 700 $ pour appuyer un programme de nichoirs
artificiels pour la paruline orangée, améliorer l'habitat de la paruline en
ôtant les populations envahissantes d'aulne glutineux, et actualiser un site
web donnant les informations les plus récentes sur le statut des espèces, les
questions de protection et les besoins en matière de rétablissement.
    Personne-ressource : Jon McCracken, 519 586-3531, poste 205

    Conseil d'intendance de Haldiman - 18 768 $ pour élaborer un guide
d'intendance et une présentation visant à informer les employés des
entreprises du parc industriel du lac Erié au sujet de l'écosystème unique du
parc et des espèces en péril qui y vivent, et ce qu'ils peuvent faire pour
aider à protéger et à restaurer ces espèces.
    Personne-ressource : Pat D'Haeseleer, 905 701-4831

    Fiducie du patrimoine ontarien - 7 392 $ pour protéger le serpent d'eau
du lac Erié en rendant plus visible une zone protégée et en informant les
propriétaires fonciers des alentours.
    Personne-ressource : Barbara Heidenreich, 416 314-4918

    Wildlife Preservation Canada - 83 500 $ pour aider à mettre en oeuvre une
stratégie de rétablissement de la pie-grièche migratrice de l'Est. Ce projet
consiste à surveiller les oiseaux dans la nature, gérer et relâcher une
population en captivité, cartographier des habitats, mener des projets
d'intendance et de rétablissement des espèces, et sensibiliser le public.
    Personne-ressource : Elaine Williams, 519 836-9314

    Tallgrass Ontario - 12 500 $ pour faire l'inventaire et cartographier en
SIG les habitats de prairies à herbes hautes afin d'évaluer l'état de
protection et d'établir les priorités de rétablissement. Ce projet comprend
des mesures pour sensibiliser les propriétaires fonciers à l'habit de prairies
à herbes hautes et de savane et aux espèces qui y vivent.
    Personne-ressource : Graham Buck, 519 873-4631

    Hamilton Naturalists - 29 995 $ pour faire l'inventaire et cartographier
des espèces, analyser les menaces et les possibilités de protection, et lutter
contre les espèces envahissantes dans les sanctuaires naturels abritant au
moins 20 espèces en péril.
    Personne-ressource : Al Ernest, 905 689-9466

    Conseil d'intendance du comté de Waterloo - 14 100 $ pour restaurer
l'habitat de prairies à herbes hautes dans les comtés de Waterloo et Brant au
moyen de brûlages dirigés, du nettoyage des espèces envahissantes et de la
plantation d'une végétation propre à la prairie à herbes hautes.
    Personne-ressource : Wayne Buck, 519 662-2529

    Royal Botanical Gardens - 30 000 $ pour appuyer des mesures d'intendance
de plusieurs espèces, notamment surveiller les espèces, agrandir les zones
boisées et l'habitat des terres humides, et sensibiliser le public à l'une des
plus grandes zones naturelles de la région de Hamilton, qui est surtout
urbaine.
    Personne-ressource : Ben Porchuk, 905 527-1158

    Parc Ruthven - 21 000 $ pour mettre en oeuvre un plan d'action visant à
surveiller et rétablir des espèces en péril dans le parc Ruthven, encourageant
l'intendance et sensibilisant le public.
    Personne-ressource : Marilynn Havelka, 905 772-0560

    Six Nations - 31 700 $ pour faire une étude sur les habitats des espèces
en péril et sur les menaces aux propriétés des Six Nations au moyen d'une
technologie moderne de cartographie, ainsi que des connaissances écologiques
traditionnelles des Premières nations.
    Personne-ressource : Allan Arthur, 519 445-0013

    Conservation de la nature Canada - 44 380 $ pour appuyer un partenariat
d'intendance visant à protéger l'habitat de cinq espèces en péril sur des
propriétés de Fonthill, y compris la sensibiliser les collectivités, restaurer
l'habitat, rétablir et surveiller les espèces.
    Personne-ressource : Heather Arnold, 519 640-6816

    Land Care Niagara - 51 585 $ pour appuyer des mesures d'intendance et de
rétablissement, y compris l'amélioration de l'habitat du ptéléa trifolié, de
la ketmie des marais, du noyer cendré et du cornouiller à fleurs.
    Personne-ressource : Stephen Prior, 905 685-9215

    Office de protection de la nature de la péninsule du Niagara - 22 170 $
pour appuyer un partenariat visant à faire le premier inventaire détaillé des
zones naturelles des régions de Niagara-Haldiman.
    Personne-ressource : Deanna Lindblad, 905 788-3135, poste 241

    Office de protection de la nature de la péninsule du Niagara - 15 300 $
pour rétablir l'andersonie charmante grâce à des levés dans les zones où se
trouve cette espèce, pour élaborer et mettre en oeuvre des techniques de
rétablissement, ainsi des efforts de sensibilisation et des directives
d'intendance.
    Personne-ressource : Kim Frohlich, 905 788-3135, poste 241

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Jason Travers,                 ontario.ca/richesses-naturelles-nouvelles
    Direction de la pêche et de la faune,               Available in English.
    (705) 755-1754
    





Renseignements :

Renseignements: David Bauer, Bureau de la ministre, (416) 314-2212;
Patricia Abergel, Direction des services de communications, (416) 314-2096

Profil de l'entreprise

Ministère des Richesses naturelles de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.