L'Ontario continue à ouvrir davantage de portes aux médecins formés à l'étranger



    Le gouvernement McGuinty prend d'autres mesures pour aider plus de
    familles à accéder à des médecins

    TORONTO, le 6 juin /CNW/ -

    NOUVELLES

    Les Ontariennes et les Ontariens qui cherchent un médecin de famille
bénéficieront des initiatives du gouvernement visant à créer davantage de
possibilités d'exercer en Ontario pour les médecins formés à l'étranger.
    Une action rapide pour créer plus de possibilités pour les médecins
formés à l'étranger dans la province, déployer plus de médecins dans la
population ontarienne et améliorer l'accès aux soins constituent les points
centraux du rapport de la députée d'Etobicoke-Lakeshore, Mme Laurel Broten,
intitulé Report on International Medical Doctors (rapport sur les diplômés
internationaux en médecine). Ce rapport publié aujourd'hui apporte un
complément aux progrès importants que l'Ontario a accomplis en ce qui concerne
les médecins diplômés internationaux en médecine (DIM) depuis 2004 quand le
nombre de postes de formation en résidence a plus que doublé, passant de 90 à
200 par an. A l'heure actuelle, 630 médecins DIM suivent une formation en
résidence en Ontario.
    Dans son rapport, Mme Broten, adjointe parlementaire du ministre de la
Santé et des Soins de longue durée, inclut cinq recommandations sur la façon
d'accroître encore le nombre de médecins DIM en Ontario afin d'améliorer
l'accès aux soins de santé pour les familles ontariennes :

    
    1.  Accélérer, simplifier et réorganiser le processus d'inscription des
        médecins qui exercent déjà autre part au Canada, aux Etats-Unis ou
        dans tout autre pays qui possède un système de soins de santé
        comparable au nôtre;
    2.  Aider les médecins formés à l'étranger à accéder à la pratique
        médicale en Ontario en créant un permis de transition, qui leur
        permettra d'exercer sous supervision pendant qu'ils terminent les
        études nécessaires ou qu'ils acquièrent une expérience pratique
        précise;
    3.  Entreprendre des évaluations de façon plus efficace afin de permettre
        aux médecins formés à l'étranger de poursuivre leurs études et de
        s'intégrer au système de santé de l'Ontario;
    4.  Offrir un soutien de transition individuel qui comporterait notamment
        une formation culturelle et linguistique, un mentorat et une
        formation pratique;
    5.  Mettre en place une aide personnalisée pour ceux qui cherchent à
        transférer leurs compétences et leurs connaissances en médecine
        acquises à l'étranger dans un autre domaine du secteur de la santé ou
        dans une carrière connexe.
    

    Ces recommandations aideront à poser les jalons d'une nouvelle loi qui
réduira les obstacles que rencontrent les DIM.
    L'annonce d'aujourd'hui a été faite lors d'une cérémonie honorant les
médecins DIM qui viennent d'obtenir leur permis et s'apprêtent à exercer de
façon indépendante aux quatre coins l'Ontario.

    CITATIONS

    "L'accès aux soins médicaux demeure l'un des sujets d'inquiétude du
public les plus pressants, sinon le plus pressant," a dit Laurel Broten. "Bien
que la sécurité du public et des normes des soins élevées seront toujours de
la plus haute importance, il en va certainement de l'intérêt du public de
permettre un accès accru aux soins, ainsi que de s'assurer qu'un capital de
ressources humaines en puissance n'est pas perdu du fait d'une
sous-utilisation des compétences du personnel médical formé à l'étranger."
    "Notre gouvernement est prêt à franchir les prochaines étapes et, avant
la fin de la session en cours, nous avons l'intention de présenter un projet
de loi qui apportera des possibilités aux médecins formés à l'étranger, puis
nous agirons rapidement pour supprimer les obstacles qui demeurent," a dit le
vice-premier ministre et ministre de la Santé et des Soins de longue durée,
M. George Smitherman. "Nous consoliderons notre succès en démantelant les
obstacles afin que davantage de médecins qualifiés formés à l'étranger
puissent prodiguer à la population ontarienne les soins dont elle a besoin."

    FAITS EN BREF

    
    -   Plus de 5 000 médecins formés à l'étranger exercent en Ontario, soit
        presque le quart des médecins.
    -   Plus de 500 DIM bénéficient actuellement des possibilités de
        formation et d'évaluation.
    -   Pour la quatrième année d'affilée, l'Ordre des médecins et
        chirurgiens de l'Ontario (OMCO) a délivré davantage de permis à des
        DIM qu'à des diplômés de l'Ontario.
    -   L'OMCO indique aussi que le nombre de permis complets d'exercer
        délivrés à des DIM cette année est le plus élevé des 20 dernières
        années et que cette année est la septième année consécutive où on
        enregistre une hausse du nombre de permis délivrés à des médecins
        formés à l'étranger.
    

    POUR EN SAVOIR PLUS

    Renseignez-vous sur comment les médecins formés à l'étranger peuvent se
qualifier pour exercer en Ontario en cliquant ici
(http://www.professionssanteontario.ca/Jobs/AccessCentre.aspx).

    -------------------------------------------------------------------------
    
                                                  ontario.ca/nouvelles-sante
                                                        Available in English


    DOCUMENT D'INFORMATION
    -------------------------------------------------------------------------

      DES MEDECINS FORMES A L'ETRANGER AIDENT A AMELIORER L'ACCES AUX SOINS
    

    Le gouvernement McGuinty est en train d'améliorer les possibilités des
médecins formés à l'étranger d'exercer en Ontario. En 2004, le gouvernement de
l'Ontario a plus que doublé le nombre de postes de formation et d'évaluation
pour les médecins étrangers en les faisant passer de 90 à 200 par an. En fait,
en 2007-2008, le nombre record de 235 postes a été offert à des médecins
diplômés internationaux en médecine (DIM).
    Au cours des quatre dernières années, l'expansion a permis à 833 DIM
d'entreprendre une formation en résidence, soit 433 médecins de plus pour la
population ontarienne ou une hausse de 96 pour cent.
    Malgré ces investissements dans des postes supplémentaires de résidence,
de sérieux obstacles demeurent. Laurel Broten, l'adjointe parlementaire de
George Smitherman, vice-premier ministre et ministre de la Santé et des Soins
de longue durée, a préparé un rapport, intitulé Report on International
Medical Doctors (rapport sur les diplômés internationaux en médecine), qui
demande une action rapide pour déployer davantage de médecins en Ontario et
offrir des possibilités aux DIM.
    Mme Broten classe les médecins et les diplômés formés à l'étranger en
trois groupes distincts et souligne que chaque catégorie exige un plan
d'action distinct pour réussir :

    
    1.  Les médecins formés à l'étranger qui exercent actuellement en dehors
        de l'Ontario et devraient être prêts à y exercer (points 1 et 2 du
        plan d'action).

    2.  Les médecins ou diplômés formés à l'étranger qui possèdent des
        compétences, une formation ou une expérience importante, mais ont
        besoin d'une évaluation plus poussée ou ne possèdent pas certaines
        qualifications particulières et obligatoires ou l'expérience qu'ils
        peuvent acquérir au moyen d'un programme de rattrapage ou de
        formation supplémentaire et de l'exercice sous supervision (points 2,
        3 et 4 du plan d'action).

    3.  Les médecins ou diplômés formés à l'étranger qui possèdent quelques
        compétences, une formation et de l'expérience, mais qui ont besoin de
        davantage de formation pour espérer réussir à répondre aux normes de
        l'Ontario et avoir le droit d'exercer la médecine dans la province
        (points 3, 4 et 5 du plan d'action).

    Voici les cinq points du plan d'action de Mme Broten :

    1.  ENTREE DIRECTE EN EXERCICE

    Accélérer, simplifier et réorganiser le processus d'inscription des
médecins qui peuvent entrer directement en exercice parce qu'ils exercent déjà
au Canada, aux Etats-Unis ou dans un autre pays ayant un système de formation
médicale et de santé semblable au nôtre. (Il faudrait pour cela modifier les
critères d'admission énoncés dans les règlements pris en application de la Loi
de 1991 sur les médecins).

    2.  PERMIS TRANSITOIRE

    Aider les médecins formés à l'étranger à servir les patients en Ontario en
créant un permis de transition qui leur permettra d'exercer sous supervision
pendant qu'ils terminent leur formation ou acquièrent l'expérience nécessaire
pour être autorisés à exercer indépendamment. (Il faudrait pour cela modifier
les critères d'admission énoncés dans les règlements pris en application de la
Loi de 1991 sur les médecins).

    3.  AIDE SUPPLEMENTAIRE POUR COMBLER TOUTE LACUNE ET POUVOIR AINSI
        EXERCER PLEINEMENT LA MEDECINE

    Pour les médecins formés à l'étranger qui ne sont pas tout de suite
admissibles à exercer avec un permis de transition, il faudrait créer des
programmes de transition (qui consistent à travailler avec les candidats
individuellement ou en groupe afin qu'ils puissent entrer dans la profession)
de manière à les préparer à exercer en Ontario.

    4.  MEILLEUR SOUTIEN OU MEILLEURES EVALUATIONS POUR TOUS LES MEDECINS ET
        CANDIDATS FORMES A L'ETRANGER QUI DESIRENT EXERCER LA MEDECINE EN
        ONTARIO

    Le processus d'évaluation peut constituer un goulot d'étranglement dans le
système, et cette recommandation a pour but d'apporter le soutien nécessaire
afin d'aider les médecins formés à l'étranger à s'intégrer dans notre système
médical, y compris de l'éducation culturelle et linguistique, du mentorat et
de la formation pratique, ainsi qu'un nombre accru d'évaluateurs de
l'exercice, une formation et une rémunération améliorées pour leurs
superviseurs.

    5.  AIDE COORDONNEE

    Il y aura toujours des personnes ayant suivi une formation médicale à
l'étranger qui, à cause de l'époque ou de la qualité de leur formation, ou de
leur situation familiale ou financière, auront énormément de difficulté à
répondre aux normes élevées de l'Ontario. Cette initiative aidera ces
personnes à utiliser leurs compétences et leurs connaissances le plus
efficacement possible afin de pouvoir accéder à d'autres carrières dans le
domaine de la santé.
    Toute modification du processus d'évaluation et d'agrément sera effectuée
en collaboration et en consultation avec l'Ordre des médecins et chirurgiens
de l'Ontario.

    -------------------------------------------------------------------------
                                                  ontario.ca/nouvelles-sante
                                                        Available in English
    





Renseignements :

Renseignements: Laurel Ostfield, bureau du ministre, (416) 212-4048;
Mark Nesbitt, ministère de la Santé et des Soins de longue durée, (416)
314-6197

Profil de l'entreprise

Ministère de la Santé et des Soins de Longue Durée de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.