L'Ontario approuve le remboursement de l'Avastin aux personnes atteintes de cancer colorectal métastatique



    - L'Alberta, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick et L'I.-P.-E. refusent
    toujours de le rembourser -

    TORONTO, le 2 juill. /CNW/ - L'Association canadienne du cancer
colorectal (ACCC) félicite le ministère de la Santé de l'Ontario pour sa
contribution à la lutte contre le cancer colorectal. Plus tôt cette année, ce
ministère a mis en oeuvre le programme ContrôleCancerColorectal, une
initiative provinciale visant le dépistage de cette maladie; à présent, il
annonce qu'il remboursera l'Avastin (bevacizumab) à même les fonds publics.
    "Nous sommes extrêmement heureux que l'Ontario ait décidé de rembourser
l'Avastin, un médicament qui correspond maintenant la norme en matière de
traitement, permettant ainsi aux personnes atteintes d'un cancer colorectal de
stade avancé d'y avoir accès. Nous réclamons un tel accès depuis un certain
temps déjà, et nous continuerons de le réclamer dans les autres régions du
Canada", explique Barry D. Stein, président de l'ACCC.
    En acceptant de rembourser l'Avastin, l'Ontario emboîte le pas à la
Colombie-Britannique, à la Saskatchewan, au Québec, à Terre-Neuve et à la
Nouvelle-Ecosse. "Grâce à cette mesure, des milliers d'Ontariens qui sont aux
prises avec un cancer colorectal métastatique pourront se procurer l'Avastin,
un agent biologique qui prolonge la vie des personnes atteintes et qui,
conjugué à la chirurgie, peut les guérir dans certains cas", d'ajouter M.
Stein.
    Relativement à l'autre annonce faite par le gouvernement ontarien
aujourd'hui, à savoir qu'il compte exiger le test visant le dépistage de la
mutation du gène kras, une épreuve qui permet de déterminer les gens pour
lesquels certains traitements (notamment celui au Vectibix et celui à
l'Erbitux) sont susceptibles d'être le plus efficaces, l'ACCC espère que la
province assumera les frais afférents. "Il s'agit d'un test important qui
assurera un traitement "sur mesure" aux personnes atteintes", de dire M.
Stein.
    Santé Canada a approuvé l'Avastin il y a deux ans et demi, mais quatre
provinces (soit l'Alberta, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick et
l'Ile-du-Prince-Edouard) refusent toujours de le rembourser. "L'accès au
meilleur traitement possible pour toutes les personnes atteintes devrait être
aussi prioritaire que la prévention et le dépistage. Si toutes les provinces
avaient commencé à rembourser l'Avastin dès son approbation par Santé Canada,
de nombreuses victimes du cancer colorectal seraient encore en vie
aujourd'hui", déclare Barry D. Stein.
    Pour cette raison, l'ACCC mène une campagne publique de sensibilisation
qui s'adresse aux gouvernements provinciaux du Canada. Elle encourage tous les
Canadiens - y compris les médecins, les fournisseurs de soins, les personnes
atteintes et tout citoyen conscientisé - à participer au combat que nous
livrons pour que soit assuré un accès égal aux traitements. Il suffit
d'envoyer, à partir du site Web de l'ACCC (www.colorectal-cancer.ca), une
lettre aux responsables politiques de leur province en cliquant sur le lien
"Participez à notre combat".

    Notes à l'intention des rédacteurs

    A propos du cancer colorectal

    Le cancer colorectal - cancer du côlon ou du rectum - est la deuxième
cause de décès par cancer, tant chez les hommes que chez les femmes. Cette
maladie devance le cancer du sein et celui de la prostate pour ce qui est du
taux de mortalité qu'elle entraîne.
    Même s'il est évitable et guérissable dans plus de 90 % des cas lorsqu'il
est découvert à temps, le cancer colorectal sera diagnostiqué chez à peu près
21 500 Canadiens et fera environ 8 900 victimes au Canada cette année, selon
les prévisions. Tous les ans, chez nous, un nombre à peu près égal d'hommes et
de femmes apprennent qu'ils sont atteints de cette maladie.
    On estime que 8 000 Ontariens recevront un diagnostic cancer colorectal
en 2008 et que cette maladie fera 3 250 victimes en Ontario au cours de cette
même année.
    Le cancer colorectal frappe les hommes et les femmes en nombre presque
égal. Au Canada, d'après les prévisions, un homme sur 14 et une femme sur 16
devront y faire face au cours de leur vie, et il emportera un homme sur 28 et
une femme sur 31.

    A propos de l'ACCC

    L'Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) est la principale
organisation canadienne sans but lucratif dont la mission est de sensibiliser
les Canadiens au sujet du cancer colorectal, de soutenir les personnes
atteintes de cette maladie et de plaider en faveur d'une politique nationale
de dépistage et d'un accès en temps opportun à un traitement efficace pour ces
personnes.
    Si vous voulez obtenir gratuitement de la documentation sur le cancer
colorectal, appelez la ligne sans frais de l'ACCC, au 1-877-50-COLON (26566),
ou encore son bureau de Toronto, au 416-920-4333.




Renseignements :

Renseignements: Pour obtenir de plus amples renseignements ou une
entrevue avec une personne atteinte ou un médecin, communiquez avec Barry
Stein, président, au (514) 944-0200, ou encore avec Hilary Christo,
responsable des communications, au (416) 920-4333 ou à l'adresse de courriel
suivante: hilaryc@colorectal-cancer.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne du cancer colorectal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.