L'Ontario adopte la première loi sur la réduction des substances toxiques au Canada



    
    Des groupes veulent des règlements pour réduire davantage les substances
    toxiques
    

    TORONTO, le 3 juin /CNW/ - Défense environnementale et le Syndicat des
Métallos, qui travaillent ensemble dans le cadre du partenariat Blue Green
Canada, ont félicité tous les partis à l'Assemblée législative de l'Ontario
pour l'adoption aujourd'hui de la Loi sur la réduction des substances
toxiques.
    "Nous rendons hommage à l'Ontario, première province canadienne à adopter
une loi de réduction des substances toxiques", a déclaré Rick Smith, directeur
général, Défense environnementale. "Nous espérons que le gouvernement
instaurera rapidement des règlements visant à renforcer les aspects de la Loi
liés à la protection de la santé et à l'environnement et qu'il contribuera à
la création d'emplois verts."
    En vertu de la Loi, l'un des principaux engagements consiste à faire en
sorte que les Ontariens soient moins exposés aux substances toxiques en
exigeant que les entreprises qui emploient plus de 20 personnes et qui
utilisent 10 000 kg ou plus de certaines substances déclarent et retracent les
substances chimiques nocives et élaborent des plans de prévention de la
pollution. Comme au Massachusetts où une loi semblable donne de bons
résultats, la mise en oeuvre de ces plans est volontaire.
    Les groupes concernés sont satisfaits de l'adoption de la Loi, mais ils
souhaiteraient la mise en place de règlements stricts pour que la Loi protège
comme il convient les Ontariens des substances dangereuses.
    "Il est crucial à présent d'instaurer des règlements qui tiennent compte
des enjeux liés au travail dans le cadre de la Loi sur la réduction des
substances toxiques", a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat
des Métallos. "Ces règlements doivent éliminer le cloisonnement entre le
ministère du Travail et le ministère de l'Environnement et exiger des
employeurs qu'ils fassent l'inventaire des produits chimiques potentiellement
dangereux utilisés sur les lieux de travail."
    Les règlements devraient également porter sur des points clés tels que la
mise sur pied d'une liste de produits plus sécuritaires pour remplacer les
substances dangereuses et d'un institut de réduction des substances toxiques
pour appuyer les mesures de réduction, de même que l'application de la Loi aux
usines de traitement des eaux usées pour encourager les municipalités à
prévenir la pollution par des règlements municipaux efficaces sur les eaux
usées. Blue Green Canada a également exprimé l'espoir de voir le gouvernement
abaisser les seuils de déclaration afin qu'un plus grand nombre de pollueurs
soient inclus dans les dispositions de la Loi.
    "La Loi représente un énorme pas en avant", a affirmé M. Smith. "Nous
espérons que les règlements traiteront les enjeux cruciaux pour faire de
l'Ontario un réel chef de file en matière de réduction des substances
toxiques."

    Défense environnementale (www.environmentaldefence.ca) : Défense
environnementale protège l'environnement et la santé humaine. L'organisation
cherche des solutions, sensibilise les gens et se pourvoit en justice au
besoin. Tous ses efforts visent à assurer de l'air pur, de l'eau saine et des
écosystèmes florissants à l'échelle nationale, et à faire cesser la
contribution du Canada au changement climatique.

    Syndicat des Métallos (www.uswa.ca): Le Syndicat des Métallos est un
syndicat international comprenant un effectif hautement diversifié qui oeuvre
dans de nombreux secteurs de l'économie canadienne. Le syndicat promeut
activement les intérêts de ses membres par la négociation collective et
l'action politique. Il est largement reconnu comme un défenseur de la santé et
de la sécurité au travail et des droits de la personne, et il souscrit depuis
longtemps à la nécessité de résoudre les problèmes environnementaux.

    Blue Green Canada (www.bluegreencanada.ca): Blue Green Canada est une
alliance intervenue entre le Syndicat des Métallos et Défense environnementale
afin d'appuyer la création de bons emplois verts dans le cadre d'une nouvelle
économie verte.





Renseignements :

Renseignements: ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer
avec: Jennifer Foulds, Défense environnementale, (416) 323-9521, poste 232,
(647) 280-9521 (cell.); Bob Gallagher, Syndicat des Métallos, (416) 544-5966,
(416) 434-2221 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.