Loi 43, une victoire morale importante pour les juristes de l'Etat



    QUEBEC, le 30 mars /CNW Telbec/ - L'Association des juristes de l'Etat
représente environ 850 juristes membres du Barreau et de la Chambre des
notaires pratiquant chacun leur profession au sein des ministères et
organismes du gouvernement notamment à titre de plaideur, de légiste et de
conseiller juridique.
    Dans un rapport accablant, le Bureau international du travail a accueilli
favorablement la plainte formulée en février 2006 par l'AJE et l'ensemble des
autres syndicats du secteur public pour violation des conventions
internationales du travail dont le Canada et, par conséquent, le Québec sont
signataires.
    Il est honteux que l'on retrouve le Québec dans ce rapport aux côtés de
régimes totalitaires et anti-démocratiques.
    Ces violations s'inscrivent malheureusement dans une longue tradition où
le gouvernement du Québec a nié purement et simplement toute liberté syndicale
réelle dans la fonction publique québécoise.
    Ainsi depuis 1991, nous comptons plus de 10 années et 6 mois où le
gouvernement du Québec a décrété les conditions de travail des employés du
secteur public par loi. Ainsi, outre la Loi 43, le gouvernement du Québec a
adopté successivement la Loi sur le plafonnement provisoire de la de la
rémunération dans le secteur public (L.Q. 1991, c. 41), la Loi concernant la
prolongation des conventions collectives et la rémunération dans le secteur
public (L.Q. 1992, c. 39) et la Loi concernant les conditions de travail dans
le secteur public et le secteur municipal (L.Q. 1993, c. 37).
    Rappelons que, contrairement aux autres syndicats de la fonction
publique, le gouvernement Charest n'a même pas fait semblant d'entamer des
négociations avec ses juristes avant de décréter leurs conditions de travail
jusqu'en mars 2010. En réponse à la mauvaise foi manifeste du gouvernement,
l'AJE a entamé plusieurs recours judiciaires.
    A l'instar des médecins du Québec, la rémunération des juristes de l'Etat
accuse un retard important par rapport au reste du Canada. En effet, un
juriste de l'Etat en Ontario reçoit actuellement plus du double de la
rémunération d'un juriste de l'Etat au Québec.
    Au lieu de s'enliser dans une guérilla judiciaire, l'AJE demande
instamment au gouvernement Charest d'entamer de véritables négociations afin
de régler le déséquilibre salarial de ses juristes et de procéder à une
réingénierie des relations de travail dans la fonction publique afin que le
droit d'association de tous les employés de la fonction publique puisse être
réellement exercé.




Renseignements :

Renseignements: Me Marc Lajoie, président, Association des juristes de
l'Etat, (418) 651-4888, (418) 570-6178

Profil de l'entreprise

Association des juristes de l'État (AJE)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.