Logement communautaire - Des centaines de coopératives et d'organismes sans but lucratif en attente d'un engagement à long terme du gouvernement du Québec



    MONTREAL, le 2 nov. /CNW Telbec/ - Malgré les annonces gouvernementales
de mai dernier en matière de logement communautaire, des centaines de
coopératives et d'organismes sans but lucratif (osbl) se retrouvent devant
l'inconnu quant à l'avenir de leur projet. C'est ce que le réseau des groupes
de ressources techniques (GRT) a constaté lors de son assemblée générale tenue
la semaine dernière à Québec.
    Une récente enquête auprès de ses membres a appris à l'Association des
groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) que plus de
200 coopératives et osbl ne pourront pas bénéficier de l'aide gouvernementale
qui sera épuisée lors du dépôt de leur dossier dans quelques mois. La rallonge
de 2000 logements consentie au printemps couvre à peine les projets déjà
déposés et en attente à la Société d'habitation du Québec (SHQ), laissant en
plan tout nouveau développement.
    Partout au Québec, les milieux communautaires et municipaux
s'investissent collectivement pour réaliser un projet qui permettra de
solutionner de façon permanente les problèmes de logement de milliers de
ménages à revenu faible et modeste. Mais ils attendent toujours un engagement
à long terme du gouvernement quant à une aide essentielle à la concrétisation
de ces efforts. Les besoins sont importants et ne disparaitront pas avec une
hausse des taux de vacances. Les logements disponibles ne conviennent pas
toujours aux ménages comme, par exemple, les personnes âgées en perte
d'autonomie et les familles avec enfants.
    "Actuellement, ce sont près de 10,000 ménages qui risquent de ne pas
pouvoir accéder à de meilleures conditions de logement dans les prochaines
années faute d'un engagement clair du gouvernement, a déclaré la présidente de
l'AGRTQ, Mme Edith Cyr. Les coopératives et les osbl participent au
financement de leur projet par le remboursement d'une hypothèque et des frais
d'opération alors que les milieux, généralement les municipalités, y
investissement des sommes importantes. Il ne manque que l'engagement de Québec
pour que les logements se concrétisent."
    L'AGRTQ souligne que le gouvernement a pris une bonne approche récemment
dans le cas des infrastructures en planifiant les besoins sur 15 ans et en
s'engageant financièrement sur 5 ans. " C'est ce que nous demandons depuis des
années pour le développement du logement communautaire, a renchéri Mme Cyr. En
refusant de garantir aujourd'hui que des budgets seront disponibles les
prochaines années, des offres d'achat difficilement conclues tomberont, ce
sont les efforts de centaines de bénévoles et de professionnels qui seront
perdus."
    Au moment où la ministre des Finances, Mme Jérôme-Forget, planifie son
budget 2008/2009, l'AGRTQ lui demande de s'inspirer de l'approche des
infrastructures et d'annoncer une reconduction du programme AccèsLogis pour au
moins 5 années.




Renseignements :

Renseignements: Marcellin Hudon, (514) 849-8547


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.