L'offre déraisonnable de Postes Canada entraîne un vote de grève



    OTTAWA, le 2 sept. /CNW Telbec/ - En raison de l'approche déraisonnable
adoptée par la Société canadienne des postes durant les dernières séances de
négociation, les employées tiendront un vote de grève au cours des prochaines
semaines, afin de protéger leurs droits.
    Les négociations ont débuté au printemps dernier. Selon le SEPC,
l'employeur refuse d'aborder les revendications soumises par les travailleurs
et travailleuses.
    "Nous sommes déçus par l'attitude de la Société", déclare Richard Des
Lauriers, le président national du Syndicat des employés des postes et
communications (SEPC), un Elément de l'Alliance de la Fonction publique du
Canada (AFPC). "Notre objectif est le même depuis le début : négocier avec
Postes Canada une entente équitable, une entente qui garantisse la vitalité et
la pérennité du service postal public.
    Voici les principaux enjeux au coeur des négociations : des garanties
contre des pratiques déraisonnables de mesure du rendement et de surveillance
de chaque employée et employé, la gestion de la charge de travail, les
avantages sociaux, des salaires équitables et des mesures de protection contre
la sous-traitance. Postes Canada a déjà réglé plusieurs de ces questions avec
d'autres syndicats.
    La semaine dernière, l'équipe de négociation SEPC/AFPC a déposé une offre
de règlement détaillée, mais Postes Canada montre peu d'empressement à
négocier les revendications prioritaires.
    Le syndicat n'acceptera aucune concession. L'employeur doit bonifier
considérablement son offre s'il veut éviter la grève.
    "Il est évident que Postes Canada ne veut pas discuter sérieusement des
questions qui sont importantes pour nos membres", déclare Gerry Halabecki, le
vice-président exécutif régional de l'AFPC pour l'Ontario. "Pourtant, la
Société doit changer son approche si elle veut conclure une convention
collective juste qui favorise un véritable respect au travail. Elle n'a pas
d'autre choix."
    La convention collective du SEPC est échue depuis le 31 août 2008. Le
syndicat a envoyé un avis de négocier à l'employeur le 1er mai 2008 et les
négociations ont commencé le 4 juin 2008.




Renseignements :

Renseignements: Alain Cossette, Communications, AFPC, (613) 293-9210


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.