L'Office national de l'énergie publie met à jour ses perspectives énergétiques à long terme

CALGARY, le 26 oct. 2016 /CNW/ - L'Office national de l'énergie a mis à jour ses perspectives énergétiques à long terme, en révisant à la baisse sa projection concernant le prix futur du pétrole brut et la hausse estimative de la production de pétrole brut au Canada d'ici 2040.

Le rapport Avenir énergétique 2016 - Mise à jour prend en considération l'évolution rapide des marchés de l'énergie et des politiques énergétiques au cours de la dernière année. Selon le rapport, la consommation d'énergie, y compris l'énergie produite avec des combustibles fossiles, continue d'augmenter, mais à un rythme plus lent que celui avancé dans les plus récentes projections de l'Office et beaucoup plus lent que celui qu'a connu le Canada au cours des 25 dernières années.

Selon le scénario de référence du rapport, la production de pétrole brut au Canada continue d'augmenter, mais moins rapidement que dans le rapport précédent, publié en janvier 2016. Le cours mondial du pétrole demeure une incertitude importance quant à la croissance future.

Les politiques qui ont fait l'objet d'annonces récemment ont une incidence profonde sur le secteur de l'électricité, où la croissance des énergies renouvelables est plus forte que celle projetée dans le rapport de janvier de l'Office. D'ici 2040, la production d'électricité dans des centrales au charbon dépourvues de la technologie de captage et stockage du CO2 ne représentera plus qu'une petite fraction de l'ensemble de la production.

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement du Canada a dévoilé son plan pour la tarification de la pollution causée par le carbone, une composante charnière du cadre pancanadien en matière de croissance propre et de changements climatiques. Ce plan représente l'une des plus importantes politiques fédérales dans le domaine annoncées au Canada; l'Office doit prendre le temps nécessaire pour en analyser les effets. La Mise à jour 2016 ne prend pas en compte ce plan. Toutefois, l'Office actualisera ses projections en 2017 pour y incorporer le cadre stratégique de politique climatique en évolution au pays.

Seule perspective à long terme sur l'offre et la demande d'énergie offerte au public et qui traite de tous les produits énergétiques de base, dans toutes les provinces et tous les territoires, la série publiée sous le titre Avenir énergétique du Canada constitue une référence essentielle pour les Canadiens qui désirent participer au dialogue sur l'avenir énergétique du pays.

La population peut également consulter ces informations grâce à l'outil de visualisation des données de l'Office, un outil à la fine pointe de la technologie. Il suffit maintenant de quelques clics pour connaître les types et les quantités d'énergie produite selon la province ou le territoire, les besoins respectifs de chacun et le bouquet énergétique prévu d'ici quelques décennies. Ces visualisations permettent de créer environ 10 millions de possibilités distinctes. Les adaptations et interactions que permet cet outil font en sorte que chaque utilisateur est en mesure d'en retirer les informations qui l'intéressent le plus.

Faits saillants du rapport

  • Le prix de référence du pétrole brut est désormais fixé à 90 $ US le baril d'ici 2040, soit 17 $ de moins que dans les projections de l'Office publiées au début de 2016.
  • La production de pétrole brut au Canada passe de 4 millions de barils par jour en 2015 à 5,7 millions de barils par jour en 2040, en baisse de près de 400 000 barils par jour comparativement au rapport de janvier.
  • La production d'électricité à partir du charbon, une source qui génère de grandes quantités de gaz à effet de serre, chute à 10 % de son niveau actuel en 2040. Cela tient à la réglementation fédérale et au retrait progressif des centrales de ce type en Alberta d'ici 2030.
  • Pour remplacer la production en baisse à partir du charbon, une énorme capacité de production à partir du gaz naturel et des énergies renouvelables sera ajoutée durant la période de projection. La capacité de production hydroélectrique augmente de 15 % par rapport au niveau de 2015, et la capacité de l'énergie éolienne, de l'énergie solaire et de la biomasse fait plus que doubler d'ici 2040.

Citation :
« La filière énergétique canadienne continue à faire face à de grands changements et beaucoup d'incertitudes. La mise à jour des perspectives énergétiques de l'Office rend compte de l'instabilité des cours du pétrole et de l'incidence durable des politiques sur les changements climatiques. À mesure que ces politiques évolueront, l'Office actualisera ses rapports Avenir énergétique et continuera à fournir à la population canadienne une information actuelle, impartiale et factuelle sur l'énergie, » a déclaré Shelley Milutinovic, économiste en chef de l'Office national de l'énergie.

Liens associés
Avenir énergétique du Canada en 2016 - Mise à jour
Explorer l'avenir énergétique du Canada

L'Office national de l'énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada en mettant la sécurité des Canadiens et la protection de l'environnement au cœur de ses priorités. Sa raison d'être consiste à réglementer, dans l'intérêt public canadien, les pipelines, la mise en valeur des ressources énergétiques et le commerce de l'énergie. Pour un complément d'information sur l'Office et son mandat, consultez le site www.neb-one.gc.ca.

 

SOURCE Office national de l'énergie

Renseignements : James Stevenson, Communications, Office national de l'énergie, Téléphone : 403-613-6126, Courriel : James.stevenson@neb-one.gc.ca

RELATED LINKS
http://www.neb-one.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.