L'OCPM estime que l'agrandissement de l'hôpital général de Montréal devrait être le dernier



    MONTREAL, le 26 août /CNW Telbec/ - L'Office de consultation publique de
Montréal (OCPM) annonce aujourd'hui la publication de son rapport portant sur
le projet d'agrandissement de l'hôpital général de Montréal (CUSM). En
mandatant l'Office pour tenir une consultation sur ce projet, le conseil a
aussi demandé que soient examinées ses incidences sur les propositions
avancées par le Plan de protection et de mise en valeur du mont Royal., le
projet de règlement sur l'hôpital constituant, en quelque sorte, une première
application de l'approche préconisée par la ville en matière de protection du
mont Royal. La commission sur le projet du CUSM était présidée par M. André
Beauchamp, accompagné de Mm Hélène Morais et de M. Peter Jacobs. La
consultation s'est tenue aux mois de mai et juin et seize mémoires ou
présentations orales ont été reçus.
    Le projet du CUSM sur le site de l'hôpital général de Montréal s'articule
principalement autour des trois composantes suivantes :

    
    - Le rehaussement de sept étages au dessus du pavillon central de
      l'édifice (aile C), principalement pour permettre le réaménagement des
      chambres destinées aux patients de l'établissement;

    - La construction d'un stationnement souterrain de six niveaux et d'une
      nouvelle construction de cinq étages dans la cour ouest, qui servirait
      notamment à réaménager l'urgence et les salles d'opération;

    - L'élargissement des ailes A et B sur l'avenue des Pins, pour permettre
      la construction d'un nouveau pavillon de neuf étages qui hébergerait
      l'hôpital de Neurologie.

    Si l'on ne considère que les nouvelles surfaces hors sol, les
agrandissements proposés représentent une superficie nette de 29 896 mètres
carrés, c'est-à-dire une augmentation de 30,9% par rapport à la superficie de
plancher nette existante.
    Au terme de cette consultation et de ses travaux, la commission est d'avis
que le projet d'agrandissement de l'hôpital général de Montréal doit être
examiné dans le contexte du nécessaire raffermissement des mesures de
protection à long terme du mont Royal.
    La commission n'est pas convaincue de la justification d'un tel
agrandissement au campus de la montagne, et elle aurait préféré, à l'instar de
beaucoup d'intervenants, que la future organisation clinique de l'hôpital se
déploie à l'intérieur des bâtiments actuels, sans agrandissement. Elle doit
cependant en prendre acte, consciente de l'état d'avancement du projet, du
fait que les choix ne relèvent pas de la ville de Montréal et que le mandat de
l'Office de consultation publique ne les couvre pas directement.
    D'autre part elle note que si le bien-fondé du projet de l'hôpital général
de Montréal a été mis en doute au cours de la consultation publique, c'est
parce qu'il s'agit d'un agrandissement considérable au coeur même de
l'arrondissement historique et naturel du Mont-Royal. Il est perçu par
plusieurs des personnes et des organismes consultés comme une menace au
patrimoine naturel et culturel de la montagne.
    "Ce projet d'agrandissement fait suite à d'autres développements récents.
Nous estimons, comme plusieurs participants lors de l'audience, que l'impact
combiné des développements des dernières années est considérable, que le
pourtour du mont Royal est déjà surchargé et qu'il faut s'interroger sur la
capacité de la montagne à recevoir de nouvelles constructions" déclaré la
présidente de l'Office de consultation publique, Mme Louise Roy
    Selon elle, le projet d'agrandissement de l'hôpital général de Montréal
n'est légitime et cohérent que si des garanties beaucoup plus robustes sont
mises en place pour assurer à l'avenir une meilleure protection du mont Royal.
A cet égard, il y aurait donc lieu de renforcer les mesures proposées à
l'endroit des propriétés institutionnelles dans le Plan de protection et de
mise en valeur du Mont-Royal.
    En outre, la commission considère que le projet du CUSM n'est acceptable
que s'il constitue une opportunité pour mieux intégrer l'hôpital à son
environnement bâti et à la montagne. Selon elle, quatre conditions
supplémentaires sont incontournables :

    - Le CUSM doit déposer un plan d'aménagement paysager plus complet,
      comportant des initiatives de renaturalisation et des stratégies
      d'entretien, afin de favoriser un meilleur arrimage entre le site de
      l'hôpital général de Montréal et son environnement naturel et culturel.
      Outre ce qui est déjà prévu, ce plan doit comporter notamment la
      renaturalisation des surfaces situées de part et d'autre de l'entrée du
      stationnement étagé ainsi que des plantations d'arbres autour et à
      l'intérieur du stationnement de surface situé le long de l'avenue des
      Pins.
      De plus, les engagements pris par le CUSM en vertu du Pacte patrimonial
      doivent être précisés et faire l'objet d'accords de nature
      contractuelle avec la ville de Montréal. Enfin, certaines portions du
      site doivent être intégrées au réseau d'espaces naturels que la ville
      entend protéger.

    - La ville de Montréal doit procéder à la réévaluation de l'impact visuel
      de l'aile "C", afin de déterminer à quelles conditions ce rehaussement
      pourrait s'avérer acceptable et prévenir ainsi toute augmentation de la
      masse visuelle de l'hôpital général dans le paysage.

    - Par delà l'agrandissement prévu, le règlement doit être revu et
      resserré pour se donner la possibilité d'éviter d'autres constructions
      sur un site déjà surchargé.

    - Le nombre d'espaces de stationnement autorisé par le projet de
      règlement P-08-012 ne doit pas dépasser 945. En outre, dans l'esprit du
      Plan de transport récemment rendu public, la commission encourage les
      efforts du CUSM en vue d'inciter son personnel à utiliser de façon
      accrue le transport en commun.
    

    De plus, la commission formule un certain nombre de recommandations
complémentaires, portant notamment sur le traitement architectural du projet
et sur l'importance pour le CUSM de maintenir un espace de débat qui permettra
au public de réagir, le moment venu sur les aspects du dossier qui restent à
compléter.
    La documentation pertinente à cette consultation, incluant le rapport,
peut être consultée sous forme électronique sur le site Internet de l'Office
de consultation publique de Montréal (www.ocpm.qc.ca) ou, en format papier,
aux bureaux de l'Office aux heures de bureau habituelles.




Renseignements :

Renseignements: Luc Doray, (514) 872-3568, Cell.: (514) 977-8365


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.