Lock-out chez Pétro-Canada - Dans un geste de solidarité, des centaines de membres du SCEP-FTQ détruisent leur carte de crédit Pétro-Canada



    MONTREAL, le 19 fév. /CNW Telbec/ - Alors qu'ils participent à une
réunion du secteur papier, des centaines de membres du Syndicat canadien des
communications, de l'énergie et du papier (SCEP) de partout au Canada ont
participé à une action de solidarité en appui à leurs confrères et consoeurs
lockoutés de Pétro-Canada. Les militants et militantes ont en effet profité
d'un rassemblement dans un parc du centre-vile de Montréal pour brûler leur
carte d'essence de Pétro-Canada démontrant ainsi leur soutien au boycott des
produits de Pétro-Canada.
    Mis en lock-out depuis le 17 novembre dernier, les travailleurs et
travailleuses de la section locale 175 (SCEP) ont lancé une vaste campagne de
boycott invitant les gens à ne plus fréquenter les stations d'essence de
Pétro-Canada afin de soutenir leur conflit. "C'est une beau geste de
solidarité qui va droit au coeur des lockoutés", a souligné le président de la
section locale 175, Jacques Vanier. "Ce conflit qui perdure depuis maintenant
3 mois n'est pas facile car non contente de mettre ses employés à la rue,
Pétro-Canada a recours a toutes sortes de stratagèmes pour s'attaquer au
syndicat que ce soit par des injonctions pour nous empêcher de manifester
devant ses installations ou encore le recours aux briseurs de grève", a
expliqué Daniel Cloutier, représentant national du SCEP responsable du
dossier. "L'appui de nos confrères et consoeurs syndiqués est primordial car
nous nous battons contre une compagnie qui a des moyens énormes", indiqué
M. Cloutier.

    Rappel du conflit

    Rappelons que Pétro-Canada a mis ses travailleurs et travailleuses en
lock-out le 17 novembre 2007. La compagnie tente d'imposer des conditions
monétaires y compris la durée de l'entente inférieures à ce qui a été négocié
à sa raffinerie d'Edmonton. Au surplus, au niveau local, Pétro-Canada exige
une série de concessions dont notamment l'élimination du poste de représentant
à la prévention, la diminution du temps de formation, la modification des
règles du mouvement de main-d'oeuvre de telle manière que l'expérience et
l'expertise des employés à certains postes clés seraient compromises ainsi que
de nombreuses autres qui s'attaquent aux droits syndicaux.

    Le SCEP est le plus important syndicat dans le secteur de la pétrochimie
tant au Québec qu'au Canada.

    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/




Renseignements :

Renseignements: Marie-Andrée L'Heureux, représentante nationale, SCEP,
(514) 916-7373; Daniel Cloutier, représentant national, SCEP, (514) 891-3289

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.