L.M. Sauvé fait appel à ses partenaires d'affaires du projet de réfection de l'Eglise Unie St-James



    Un partage équitable des frais supplémentaires encourus permettrait à
    l'entreprise de favoriser la protection des intérêts de ses créanciers

    MONTREAL, le 20 avril /CNW Telbec/ - L'entreprise montréalaise L.M. Sauvé
1964 Ltd (ci-après "L.M. Sauvé") tient à faire le point auprès de ses
créanciers relativement à la protection de leurs intérêts respectifs et quant
à l'état de sa propre santé financière. L.M. Sauvé présentera à ces derniers,
lors de l'assemblée prévue les 17 et 18 mai prochains, une proposition
concordataire visant à assurer autant que possible le respect de ses
obligations légales et financières.
    "Nous voulons nous assurer que chacun de nos créanciers se montre
satisfait de notre proposition. Nous comprenons très bien les inquiétudes que
ceux-ci peuvent avoir présentement, tout comme nous sommes convaincus qu'ils
comprennent les circonstances particulières dans lesquelles se trouvent
actuellement L.M. Sauvé", a déclaré le président de l'entreprise, M. Paul
Sauvé.
    Les récents ennuis financiers de L.M. Sauvé prennent leur source dans le
projet de réfection de l'Eglise Unie St-James, située sur la rue St-Catherine
à Montréal. En plus de L.M. Sauvé, les partenaires impliqués au projet sont
les ministères québécois des Affaires Municipales et de la Culture, ainsi que
la Ville de Montréal. Les travaux relatifs au projet, estimés à 6,1 millions
de dollars, ont finalement engendré des coûts totaux de 8,3 millions, soit
2,2 millions de plus que ceux prévus initialement. Les frais excédentaires ont
été provoqués essentiellement par des pertes de revenu de location, une
augmentation des frais bancaires, ainsi que par d'autres embûches
imprévisibles sur le plan des travaux.
    A ce jour, la somme supplémentaire de 2,2 millions de dollars a été
épongée entièrement par L.M. Sauvé. "Le fait d'avoir assumé totalement une
somme aussi considérable a nécessairement plongé notre entreprise dans une
situation financière précaire, et ce, au détriment de nos créanciers. Il va de
soi qu'un partage équitable et juste des coûts excédentaires avec nos trois
partenaires nous permettait de rétablir notre situation et, conséquemment,
d'en faire profiter nos créanciers. Je suis convaincu que ceux-ci se joignent
à moi, par souci de justice et d'équité, afin de réclamer une nouvelle
participation financière de la Ville de Montréal et des ministères des
Affaires Municipales et de la Culture au projet de réfection", a conclu
M. Sauvé.




Renseignements :

Renseignements: Frédéric Bérard, HKDP Communications et affaires
publiques, (514) 395-0375 poste 230

Profil de l'entreprise

L.M. SAUVE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.