Listes d'attente dans les CPE - LA MINISTRE COURCHESNE AVOUE L'ECHEC DE LA REFORME LIBERALE DES BUREAUX COORDONNATEURS



    QUEBEC, le 29 nov. /CNW Telbec/ - Questionnée aujourd'hui à l'Assemblée
nationale par le député de Verchères et porte-parole du Parti Québécois en
matière de famille, Stéphane Bergeron, la ministre de l'Education et de la
Famille, Michèle Courchesne, a admis l'échec de la réforme libérale des
bureaux coordonnateurs en 2005 qui devait régler la problématique des doublons
des listes d'attente dans les CPE.
    "Main sur le coeur, l'ancienne ministre Carole Théberge promettait aux
parents québécois qu'ils n'auraient plus à faire du porte-à-porte dans les
CPE, à faire 32 téléphones pour trouver une place pour leurs enfants. La
solution? La mise sur pied les bureaux coordonnateurs. Or, deux ans après
cette promesse d'éliminer les doublons, la ministre actuelle,
Michèle Courchesne, se réfugie derrière cette excuse pour justifier la
longueur des listes d'attente. Visiblement mal à l'aise, elle a avoué
aujourd'hui l'échec de la réforme libérale des bureaux coordonnateurs", a
déclaré Stéphane Bergeron.
    "Le gouvernement Charest nage en pleine confusion pour rassurer les
parents qui attendent depuis des mois une place dans les CPE. Plutôt que de
chercher des excuses, plutôt que de s'évertuer à trouver de nouvelles façons
de gérer ces listes d'attente, pourquoi la ministre Courchesne ne les
élimine-t-elle pas en créant tout simplement les nouvelles places promises en
CPE? C'est là que l'énergie doit être déployée", a poursuivi M. Bergeron.
    Stéphane Bergeron dénonce le peu d'effort fait en ce sens depuis la
réélection du gouvernement libéral, en mars dernier. La ministre se targue
d'avoir créé 37 000 places depuis 2003, de sorte que les parents québécois
peuvent compter sur un peu plus de 200 000 places depuis l'an dernier. "Une
chance que le Parti Québécois a fait les efforts nécessaires pour créer les
160 000 premières places!", a ironisé le député pour démontrer le peu de
places développées par l'actuel gouvernement depuis cinq ans.
    "Et ce n'est certainement pas avec l'ADQ que l'on peut espérer davantage.
Les députés adéquistes entretiennent la confusion. Opposés au réseau des
services de garde à contribution réduite, il y a quelque temps, ils réclament
aujourd'hui plus de places. Il serait grand temps qu'ils clarifient leur
positions pour les quelque 400 000 parents d'enfants qui bénéficient
présentement d'une place en CPE; il serait grand temps qu'ils fassent preuve
de transparence pour celles et ceux qui sont toujours en attente", a conclu
Stéphane Bergeron.
    -%SU: CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.