LISETTE LAPOINTE DEMANDE DE VRAIES EXCUSES AU MINISTRE HAMAD



    QUEBEC, le 30 avril /CNW Telbec/ - La députée de Crémazie et porte-parole
du Parti Québécois en matière d'emploi et solidarité sociale, Lisette
Lapointe, demande au ministre Sam Hamad de cesser les faux-fuyants et l'invite
à s'excuser officiellement.
    "Le refus du ministre de se rétracter est de la provocation. Ce sont des
propos offensants et méprisants, indignes d'un ministre qui doit pourtant
faire la lutte aux préjugés", a déclaré la députée.
    Mme Lapointe se questionne sur le sens véritable de cette déclaration.
"Le ministre Hamad a-t-il fait cette déclaration par ignorance de la réalité
des personnes assistées sociales ou à cause de son idéologie conservatrice?",
se demande-t-elle. Or, comment pourrait-il plaider ignorance, après avoir
oeuvré pendant plusieurs années au sein d'organismes communautaires comme
représentant du milieu patronal, président de Chambre de commerce, en plus
d'être député de Louis-Hébert, depuis plus de quatre ans?", a-t-elle
poursuivi.
    "Au lieu de tenir des propos aussi irresponsables, M. Hamad devrait
plutôt expliquer à la population comment son gouvernement entend éradiquer la
pauvreté et redonner espoir et travail aux démunis", a ajouté Lisette
Lapointe, rappelant que l'application de la Loi visant à lutter contre la
pauvreté et l'exclusion sociale est de sa responsabilité.
    La députée en a profité pour rappeler que Sam Hamad a été remercié par
Jean Charest à cause de son incapacité à gérer des dossiers complexes,
notamment celui du Suroît. "Avec la responsabilité qui lui incombe maintenant
de diriger le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale, on peut
craindre le pire. M. Hamad n'apprend pas de ses erreurs passées, au contraire,
il en rajoute", s'est inquiétée Mme Lapointe.
    "Plutôt que d'alimenter des préjugés, le ministre Hamad doit d'abord
s'excuser non pas du bout des lèvres, mais véritablement. Il a aussi le devoir
d'informer la population des mesures qu'il entend proposer à son gouvernement
pour favoriser l'entrée ou le retour sur le marché du travail de ces personnes
qui ont droit au respect et à la dignité. Jean Charest ne peut pas laisser
passer ça!", a conclu la porte-parole du Parti Québécois.
    -%SU: CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.