L'International Association for the Study of Pain (IASP) proclame 2008 Année internationale de la lutte contre la douleur chez la femme



    SEATTLE, WA, le 15 oct. /CNW/ - La campagne "Real Women, Real Pain" met
en lumière les souffrances engendrées par les disparités sur les plans du
diagnostic et du traitement de la douleur chez les femmes du monde entier.
    Aujourd'hui, l'International Association for the Study of Pain (IASP) a
proclamé 2008 Année internationale de la lutte contre la douleur chez la
femme, afin d'attirer l'attention sur l'impact considérable de la douleur
chronique chez les femmes et sur la nécessité d'accroître l'efficacité des
soins en la matière. En fait, l'absence de sensibilisation aux questions
relatives à la douleur touchant les femmes et aux disparités entre les sexes
sur les plans du traitement et de la recherche intensifie la souffrance de
millions de femmes.
    "La douleur chronique touche une proportion plus élevée de femmes que
d'hommes. Malheureusement, les femmes sont moins susceptibles de recevoir des
traitements que les hommes en raison de différents obstacles culturels,
économiques et politiques", a déclaré le Dr Troels S. Jensen, président de
l'IASP et professeur de recherche clinique et expérimentale sur la douleur
rattaché à l'Université d'Aarhus, à Aarhus, au Danemark. "L'IASP veut prêter
sa voix à ces femmes, en attirant l'attention sur cet enjeu mondial comme
première étape vers le soulagement de la douleur et de la souffrance des
femmes du monde entier."

    Campagne "Real Women, Real Pain"
    La recherche scientifique révèle qu'en général, les femmes éprouvent
davantage de douleurs récurrentes, aigues et prolongées que les hommes. La
fibromyalgie, le syndrome du côlon irritable (SCI), la polyarthrite
rhumatoide, l'arthrose, la douleur pelvienne chronique, les troubles de
l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) et la migraine constituent des
troubles accompagnés de douleurs chroniques qui affectent davantage les femmes
que les hommes.
    La douleur constituerait une expérience différente pour les hommes et les
femmes, bien qu'on ne sache pas encore tout à fait pourquoi. Plusieurs motifs
biologiques sous-tendraient cette différence, notamment des facteurs et des
influences génétiques, hormonaux et pharmacologiques. En outre, les facteurs
et les influences psychosociaux et culturels de la maladie jouent un rôle
important dans l'expérience de la douleur chez la femme.

    Passer à l'action
    L'an prochain, la campagne "Real Women, Real Pain" permettra d'éduquer le
public, les fournisseurs de soins de santé ainsi que les dirigeants et les
organismes gouvernementaux sur l'absence de diagnostic et de traitement
adéquat de la douleur chez la femme. Ces activités d'éducation contribueront
à :
    
    -  accroître la sensibilisation aux pathologies douloureuses qui touchent
       majoritairement les femmes, tout en aidant les femmes et les
       fournisseurs de soins de santé à en reconnaître les signes et les
       symptômes;

    -  sensibiliser le monde aux disparités entre la douleur féminine et
       masculine;

    -  promouvoir l'autonomie des femmes afin qu'elles défendent leur propre
       cause et celle d'autrui, en les encourageant à confirmer
       l'authenticité de leur douleur et à obtenir un traitement adéquat;

    -  intensifier la recherche sur les pathologies féminines;

    -  encourager la mise au point de nouvelles options de traitement
       adaptées aux femmes.
    

    Pour favoriser l'atteinte de ces objectifs, l'IASP lancera de nombreuses
activités à l'échelle nationale et locale, de concert avec ses 69 sections
locales réparties dans le monde entier. En novembre 2007, un numéro spécial de
Pain, bulletin de l'IASP, sera consacré à la douleur au féminin. De plus, le
site Web de l'IASP diffusera des renseignements sur sa campagne, notamment sur
les mesures prises par ses sections locales.

    Inégalités des sexes en matière de soins de santé
    Certaines des pathologies douloureuses dont souffrent les femmes sont
bien souvent négligées. D'un point de vue historique, la recherche médicale
porte largement sur les populations masculines et leurs pathologies. En raison
de cette démarche scientifique fondée sur le sexe masculin, on continue de
traiter les femmes en se fiant à des études dans lesquelles elles peuvent
faire l'objet d'une représentation inadéquate.
    L'accès aux services de santé, en particulier dans les pays en
développement frappés par la pauvreté, peut également constituer un obstacle
pour les femmes qui souhaitent chercher de l'aide afin de soulager une
pathologie douloureuse.
    Des facteurs culturels influencent également la tendance des femmes à
obtenir un traitement pour un trouble médical, notamment la douleur. Dans
nombre de cultures, par exemple, les femmes croient que la souffrance est
inscrite dans leur rôle social. De plus, l'intervention d'un fournisseur de
soins de santé de sexe masculin peut déshonorer la famille d'une femme et
ainsi l'obliger à s'abstenir de recevoir des traitements.
    Par ailleurs, une femme peut également se retrouver dans une situation où
le médecin doutera de l'authenticité de sa douleur.
    "Pour favoriser le changement à l'échelle mondiale, nous devons
sensibiliser la population aux pathologies douloureuses qui affectent
majoritairement les femmes, intensifier la recherche sur ces troubles médicaux
et sur des options de traitement efficaces et améliorer l'accès aux
traitements nécessaires", a souligné Beverly Collett, MBBS, FRCA, membre du
conseil de l'IASP et consultante en analgésie à la Leicester Royal Infirmary,
au Royaume-Uni.
    L'IASP nomme Pfizer Inc. commanditaire de l'Année internationale de la
lutte contre la douleur chez la femme et la remercie de soutenir ses efforts
d'éducation sur cet enjeu important.
    Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'Année internationale de
la lutte contre la douleur chez la femme et sur les prochaines activités qui
seront lancées dans le monde entier, veuillez consulter le site Web
http://www.iasp-pain.org.

    L'IASP
    L'International Association for the Study of Pain(MD) (IASP) constitue le
principal forum professionnel de recherche, de pratique et d'éducation liées
au domaine de la douleur. L'IASP regroupe plus de 6 900 membres répartis dans
106 pays. Elle compte 69 sections nationales et 14 groupes d'intérêt spécial.
Fondée en 1973, l'IASP est gouvernée par un conseil international, constitué
d'administrateurs et de conseillers élus par les membres de l'association.
    L'IASP commandite des colloques scientifiques sur des aspects de la
douleur. Elle accorde des subventions, des prix et des bourses afin de
soutenir la recherche sur la douleur au niveau international. Par le
truchement d'un projet spécial, l'IASP octroie des subventions pour mieux
informer les cliniciens sur la douleur dans les pays en développement. Chaque
année, l'IASP proclame une journée internationale et une année internationale
de lutte contre la douleur afin de sensibiliser le monde aux différents
aspects de la douleur. L'IASP a établi son siège social à Seattle, dans l'Etat
de Washington, aux Etats-Unis.




Renseignements :

Renseignements: Sejal Sedani, Resolute Communications,
+44(0)20-7397-7474, Sejal.sedani@resolutecommunications.com

Profil de l'entreprise

INTERNATIONAL ASSOCIATION FOR THE STUDY OF PAIN

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.