L'Institut canadien des actuaires indique au Parlement qu'il est maintenant temps de se concentrer sur l'intérêt public à long terme

OTTAWA, le 3 mai /CNW/ - Au lendemain d'élections qui ont changé le paysage politique du Canada, les actuaires canadiens pressent le nouveau gouvernement d'aligner ses priorités sur l'intérêt à long terme des Canadiens. Nous espérons que ce changement de composition du Parlement se reflétera dans l'atmosphère qui y régnera, en particulier en cette période marquée par de nombreux enjeux cruciaux pour le pays et ses citoyens.

Micheline Dionne, présidente de l'Institut canadien des actuaires, rappelle aux membres du prochain Parlement les nombreux enjeux déterminants qui touchent la santé et le bien-être des Canadiens. Elle ajoute : « Les Canadiens ont signifié par ce vote que le statu quo n'était pas acceptable. Le moment est venu d'investir votre énergie à veiller à l'intérêt public à long terme. »

Les actuaires du Canada ont exposé en détail trois points nécessitant une attention immédiate :

  1. Réforme des régimes de retraite et de l'épargne-retraite. « Des études en série sur le système de régimes de retraite et moult consultations et groupes de travail intergouvernementaux n'ont mené le pays nulle part. Le système n'a subi aucune réforme importante, et aucune mesure à long terme visant à atténuer les répercussions des changements démographiques à venir n'a été prise », affirme Mme Dionne. « Par conséquent, l'épargne-retraite des Canadiens n'a pas augmenté et nous sommes moins nombreux à participer à des régimes de retraite à prestations déterminées, en particulier dans le secteur privé. Nous n'avons vu mettre en œuvre aucune démarche efficace visant à simplifier la législation sur les régimes de retraite et à éliminer les disparités qui existent entre les provinces et entre celles-ci et le gouvernement fédéral. Nous sommes convaincus que le Canada est en mesure de faire figure de chef de file mondial en matière de régimes de retraite, en établissant un équilibre entre des régimes abordables et les avantages d'une couverture et d'une sécurité élargies au moyen d'un climat législatif et fiscal progressiste, mais le moment est venu de prendre des mesures concrètes », soutient Mme Dionne.
  2. Soins de santé. D'ici 2030, près du quart des Canadiens seront âgés de plus de 65 ans. Les Canadiens vivent plus longtemps et en meilleure santé. Toutefois, le vieillissement de ce segment important de la population canadienne augmentera de façon significative la pression sur notre système de santé. « Bien que tous les partis aient appuyé une hausse du financement des soins de santé de six pour cent par année, d'importantes questions demeurent sans réponse : D'où proviendront les ressources financières nécessaires maintenant et dans les années à venir? », demande Mme Dionne. « De quelle façon les responsabilités et les risques seront-ils répartis entre les gouvernements, les entreprises et les particuliers? Quels systèmes de mesures uniformes prévoit-on utiliser pour s'assurer d'offrir aux contribuables une valeur optimale? L'Institut canadien des actuaires offre au gouvernement son concours à titre de ressource pour contribuer à résoudre ces questions fondamentales. »
  3. Assurance-emploi. Le gouvernement a créé une société de la couronne théoriquement responsable du financement du système d'assurance-emploi. « Malheureusement, le pays s'est vu entraîner dans le tourbillon de la crise économique mondiale, et l'Office de financement de l'assurance-emploi du Canada (OFAEC) ne s'est vu confier aucun mandat clair, manque d'autonomie et n'a toujours pas les outils ni le financement nécessaires à la gestion adéquate des taux de cotisation d'assurance-emploi », soutient Mme Dionne. « Il est temps de mettre en œuvre le financement durable à long terme de ce programme important et de laisser l'OFAEC accomplir le travail pour lequel il a été constitué. »

Les actuaires canadiens sont d'avis que le gouvernement doit recourir à des experts pour examiner ces questions à long terme, ainsi que les risques connexes. Un responsable de la gestion des risques nationaux, par exemple, pourrait se concentrer sur les risques économiques, financiers, démographiques, environnementaux, géopolitiques, sociétaux et technologiques pour les 20, 30 et 50 prochaines années. Selon le Forum économique mondial, une telle fonction pourrait assurer la supervision du portefeuille de risque d'un pays en recueillant de l'information auprès de tous les secteurs du gouvernement, en analysant les risques et en élaborant des stratégies en vue de réduire, d'éliminer les risques auxquels est exposé le pays et de s'y préparer. On pourrait ainsi transformer l'avenir du Canada.

Mme Dionne ajoute que « Pour exercer un impact sur notre réussite future en tant que pays, les décisions prises par le prochain Parlement devront être fondées sur une vision à long terme. Les Canadiens veulent que les parlementaires se remettent au travail pour assurer notre avenir financier et social. »

L'Institut canadien des actuaires (ICA) est l'organisme national de la profession actuarielle au Canada. L'Institut est voué au service de la population en veillant à ce que les services et les conseils actuariels fournis par la profession soient de la plus haute qualité. En fait, l'Institut fait passer l'intérêt du public avant les besoins de la profession et de ses membres. Les actuaires font appel à leurs connaissances spécialisées en mathématiques financières, en statistique et en théorie des risques afin de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les régimes de retraite, les organismes de réglementation, les sociétés d'assurance-vie et d'assurances IARD, les institutions financières, les programmes sociaux et les particuliers.

actuaires.ca

SOURCE Institut Canadien des Actuaires

Renseignements :

Josée Racette, gestionnaire de projet, communications et affaires publiques de l'ICA : (613) 236-8196, poste 107, cell. : (613) 219-1280 ou courriel : josee.racette@actuaires.ca

Profil de l'entreprise

Institut Canadien des Actuaires

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.