L'Industrielle Alliance publie son rapport de gestion et ses états financiers 2008 et divulgue sa valeur intrinsèque



    La société déclare un dividende de 0,2450 $ par action ordinaire

    QUEBEC, le 13 févr. /CNW Telbec/ - L'Industrielle Alliance, Assurance et
services financiers inc. ("Industrielle Alliance" ou "la société") a publié
aujourd'hui son rapport de gestion et ses états financiers pour l'année
financière se terminant le 31 décembre 2008. Les principaux éléments des
résultats financiers de la société avaient été divulgués, par voie de
communiqué de presse, le 26 janvier 2009. Les résultats financiers publiés
aujourd'hui sont conformes à ceux publiés le 26 janvier 2009. Le rapport de
gestion et les états financiers sont disponibles sur le site Internet de la
société (www.inalco.com) et ont été déposés sur le site SEDAR (www.sedar.com).

    Déclaration de dividende

    Le conseil d'administration a déclaré le paiement d'un dividende
trimestriel de 0,2450 $ par action ordinaire. Ce dividende sera payable au
comptant le 16 mars 2009 à tous les actionnaires ordinaires inscrits le 24
février 2009.
    Le conseil d'administration a déclaré le paiement d'un dividende
trimestriel de 0,2875 $ par action privilégiée à dividende non cumulatif de
catégorie A, série B. Ce dividende sera payable au comptant le 31 mars 2009 à
tous les actionnaires privilégiés inscrits le 27 février 2009.
    Le conseil d'administration a déclaré le paiement d'un dividende
trimestriel de 0,5391 $ par action privilégiée à dividende non cumulatif de
catégorie A, série C. Ce dividende sera payable au comptant le 31 mars 2009 à
tous les actionnaires privilégiés inscrits le 27 février 2009.
    Notons par ailleurs que tous les dividendes versés par l'Industrielle
Alliance sur ses actions ordinaires et privilégiées depuis le 1er janvier 2006
sont des dividendes déterminés aux termes de la règle du crédit d'impôt
bonifié sur les dividendes contenue dans la Loi de l'impôt sur le revenu
(Canada) et dans toute loi fiscale provinciale et territoriale correspondante.
A moins d'indication contraire, tous les dividendes que versera désormais la
société seront des dividendes déterminés conformément à cette règle.

    Valeur intrinsèque

    La société a divulgué sa valeur intrinsèque pour l'année 2008. Ainsi, au
31 décembre 2008, la valeur intrinsèque de l'Industrielle Alliance s'élevait à
2 510 millions de dollars, soit à 31,26 $ par action ordinaire. Il s'agit
d'une diminution de 7,2 % par rapport à la valeur calculée au 31 décembre
2007, avant le paiement des dividendes aux actionnaires ordinaires, et de 9,9
%, après le paiement de ces dividendes. La diminution de la valeur intrinsèque
s'explique principalement par la chute des marchés boursiers en 2008 (l'indice
S&P/TSX de la Bourse de Toronto a perdu 35 % de sa valeur) et par la baisse
des taux d'intérêt.
    Les composantes récurrentes de la valeur intrinsèque, soit celles à
l'égard desquelles la société exerce un certain contrôle, ont ajouté 11,2 % à
la valeur intrinsèque en 2008. Depuis que la société calcule sa valeur
intrinsèque, les composantes récurrentes ont toujours fait progresser la
valeur intrinsèque d'un peu plus de 10 %.
    La valeur intrinsèque a été touchée par plusieurs éléments non récurrents
en 2008. Ces éléments ont fait diminuer la valeur intrinsèque par action
ordinaire de 6,66 $ (ou de 19,1 %). Le plus important de ces éléments a été la
baisse des marchés boursiers, qui a fait réduire la valeur intrinsèque par
action ordinaire de 5,35 $ (ou de 15,3 %).
    Les changements d'hypothèses effectuées relativement aux provisions
mathématiques à la fin de l'année 2008 ainsi qu'une réduction du taux
d'actualisation (de 7,25 % à 6,50 %) et du rendement de l'avoir des
actionnaires aux fins de calcul de la valeur intrinsèque (de 4,25 % à 3,50 %)
ont généré une diminution de la valeur intrinsèque par action ordinaire de
0,70 $ (ou de 2,0 %).
    La société continue par ailleurs de se démarquer par sa capacité à
générer de nouvelles ventes rentables. La valeur des nouvelles ventes a ainsi
atteint 1,53 $ par action ordinaire au cours de l'année 2008, ce qui a
contribué à faire hausser la valeur intrinsèque de 4,4 %. La valeur
intrinsèque des nouvelles ventes est particulièrement significative, car elle
permet de juger de la rentabilité des produits et des services offerts par la
société.
    Soulignons que le ratio de la valeur intrinsèque par rapport à la valeur
comptable a légèrement diminué, passant de 1,66x au 31 décembre 2007 à 1,54x
au 31 décembre 2008.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeur intrinsèque
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                     Valeur
                                                 Contribution   intrinsèque
                                         Valeur   à la valeur    par action
                                    intrinsèque   intrinsèque     ordinaire
                                    (Millions $)           (%)           ($)

    Valeur intrinsèque au
     31 décembre 2007                     2 787             -         34,92
    Eléments récurrents
      Croissance anticipée de la
       valeur intrinsèque                   188           6,8          2,36
      Nouvelles ventes                      123           4,4          1,53
    -------------------------------------------------------------------------
      Total partiel                         311          11,2          3,89
    Eléments non récurrents
      Gains (pertes) d'expérience -
       liés aux marchés boursiers          (427)        (15,3)        (5,35)
      Gains (pertes) d'expérience -
       autres                               (37)         (1,4)        (0,47)
      Changements d'hypothèses
       (y compris taux d'actualisation
       et rendement de l'avoir des
       actionnaires)                        (56)         (2,0)        (0,70)
      Changements aux exigences de
       solvabilité                           66           2,4          0,83
      Acquisitions                          (67)         (2,4)        (0,84)
      Baisse de la valeur des PCAA
       non bancaires                        (11)         (0,4)        (0,13)
    -------------------------------------------------------------------------
      Total partiel                        (532)        (19,1)        (6,66)
    Changements à la structure du capital    19           0,7          0,05
    -------------------------------------------------------------------------
    Variation totale de la valeur
     intrinsèque en 2008                   (202)         (7,2)        (2,72)
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeur intrinsèque au 31 décembre
     2008, avant dividendes               2 585             -         32,20
    Dividendes versés aux actionnaires
     ordinaires                             (75)         (2,7)        (0,94)
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeur intrinsèque au 31 décembre
     2008                                 2 510          (9,9)        31,26
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Pour calculer la valeur intrinsèque, la société utilise un certain nombre
d'hypothèses qui reflètent l'environnement financier actuel et qui sont
cohérentes avec les meilleures estimations utilisées par l'actuaire désigné
dans l'évaluation des provisions mathématiques. Au nombre de ces hypothèses
figure la prime de risque. Pour calculer la valeur intrinsèque au 31 décembre
2008, la société a utilisé, comme dans les années antérieures, une prime de
risque de 3 %. Compte tenu du contexte financier actuel et de l'importance
qu'a prise la prime de risque dans l'économie, la société a considéré cette
année un test additionnel mesurant l'effet d'une hausse de 3 % de la prime de
risque. Ce test montre qu'une hausse de 3 % de la prime de risque ferait
diminuer la valeur intrinsèque de 29 %, soit de 735 millions de dollars (9,15
$ par action ordinaire). La valeur intrinsèque s'établirait alors à 1 775
millions de dollars, ou à 22,11 $ par action ordinaire.

    Offre publique de rachat d'actions

    Avec l'approbation de la Bourse de Toronto, le conseil d'administration
de l'Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. a autorisé
la société à racheter, dans le cours normal de ses activités, entre le 18
février 2009 et le 17 février 2010, jusqu'à concurrence de 3 900 000 actions
ordinaires, représentant approximativement 4,86 % de ses 80 330 771 actions
ordinaires émises et en circulation au 11 février 2009.
    En vertu de cette autorisation, les rachats s'effectueront au prix du
marché, par l'entremise de la Bourse de Toronto, conformément aux règles et
aux politiques de cette dernière. Les actions ordinaires ainsi rachetées
seront annulées.
    La moyenne quotidienne des opérations sur les actions ordinaires de la
société a été de 283 604 à la Bourse de Toronto au cours des six derniers mois
civils complets (la "moyenne quotidienne des opérations"). Considérant que la
société peut racheter jusqu'à concurrence de 25 % de la moyenne quotidienne
des opérations durant un jour de Bourse donné, elle peut donc racheter 70 901
actions ordinaires par jour.
    L'Industrielle Alliance estime que le rachat de ses actions ordinaires
représenterait une utilisation appropriée de ses fonds et serait dans le
meilleur intérêt de la société et de ses actionnaires.
    La société pourra, sous réserve d'avoir obtenu l'approbation préalable de
la Bourse, passer des contrats sur produits dérivés dans le cours normal de
ses activités, y compris des contrats à terme, en vertu desquels elle pourra
acheter ses actions ordinaires.
    En temps normal, la société utilise le programme de rachat d'actions dans
le cours normal de ses activités afin d'éliminer tout effet de dilution
occasionné par l'émission d'actions ordinaires dans le cadre du programme
d'options d'achat d'actions ou lors d'acquisition d'entreprises. Cependant, la
société ne compte pas racheter ses actions pour éliminer l'effet de dilution
occasionné par l'émission d'actions ordinaires dans le cadre du programme
d'options d'achat d'actions tant que la situation financière au pays ne se
sera pas stabilisée.
    Les actionnaires peuvent obtenir sans frais un exemplaire des documents
déposés auprès de la Bourse de Toronto relativement à l'offre, en écrivant au
secrétaire de l'Industrielle Alliance.

    Rachat d'actions

    Dans le cadre de l'offre publique de rachat dans le cours normal des
activités actuellement en cours, qui a débuté le 15 février 2008 et qui
prendra fin le 14 février 2009, la société a racheté, jusqu'à ce jour, 134 350
actions ordinaires, à un cours moyen de 35,96 $, pour un montant total
d'environ 4,8 millions de dollars. Les actions ordinaires ainsi rachetées ont
été annulées.
    Les rachats ont été effectués afin d'éliminer l'effet de dilution des
actions ordinaires émises en 2008 dans le cadre du programme d'options d'achat
d'actions de la société et de l'acquisition de L'Excellence, Compagnie
d'assurance-vie (l'acquisition de L'Excellence a été complétée le 31 janvier
2008).
    La société n'anticipe pas faire de nouveaux rachats au cours des jours
qui restent avant l'échéance de la présente offre publique de rachat
d'actions.

    Mesures financières non conformes aux PCGR

    La société publie son information financière conformément aux principes
comptables généralement reconnus (PCGR). De plus, la société utilise, à
l'occasion, certaines mesures financières non conformes aux PCGR - données
ajustées - touchant, notamment, le bénéfice, le bénéfice par action et le
rendement des capitaux propres. Les mesures financières non conformes aux PCGR
sont toujours clairement indiquées, accompagnées des mesures financières
conformes aux PCGR et comparées avec ces dernières afin d'en établir la
concordance. La société est d'avis que ces mesures non conformes aux PCGR
fournissent des renseignements utiles aux investisseurs et aux analystes
financiers afin qu'ils puissent mieux comprendre les résultats financiers et
effectuer une meilleure analyse du potentiel de croissance et de rentabilité
de la société. Ces mesures financières non conformes aux PCGR présentent une
autre façon d'évaluer des aspects des activités de la société et peuvent
faciliter la comparaison des résultats d'une période par rapport à une autre.
Comme les mesures financières non conformes aux PCGR n'ont pas de définition
normalisée, il est possible qu'elles diffèrent des mesures financières non
conformes aux PCGR utilisées par d'autres sociétés. La société incite
fortement les investisseurs à consulter l'intégralité de ses états financiers
et de ses autres rapports déposés auprès d'organismes publics, et à ne pas se
fier à une mesure financière unique, quelle qu'elle soit. A noter que les
données relatives au ratio de solvabilité, à la valeur intrinsèque et à la
valeur ajoutée des ventes, ainsi que, comme nous l'avons indiqué ci-dessus,
les données ajustées ne sont pas assujetties aux PCGR.

    Enoncés prospectifs

    Ce communiqué peut contenir des énoncés prospectifs sur les activités,
les objectifs et les stratégies de l'Industrielle Alliance, ainsi que sur la
situation financière de la société et son rendement. De façon générale, on
peut reconnaître, mais pas toujours, la nature prospective de tels énoncés à
l'usage de mots tels que "pouvoir", "s'attendre à", "prévoir", "avoir
l'intention de", "croire", "estimer", "être d'avis", "continuer" ou d'autres
expressions semblables, dans leur forme affirmative, négative ou
conditionnelle. Sauf indication contraire, toute information prospective
présentant des résultats prospectifs sur les activités, la situation
financière ou les flux de trésorerie a été approuvée par la direction à la
date du présent communiqué.
    Les énoncés prospectifs comportent des risques ainsi que des incertitudes
qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les
réalisations réels de l'Industrielle Alliance s'écartent sensiblement des
résultats, du rendement ou des réalisations futurs exprimés ou suggérés dans
les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs susceptibles d'entraîner un écart
entre les résultats réels et les résultats prévisionnels de la société,
mentionnons l'évolution de la réglementation gouvernementale ou des lois
fiscales, la concurrence, l'évolution technologique, les marchés financiers
mondiaux, les taux d'intérêt, l'évolution des données démographiques, les
fluctuations de la demande et les changements de comportement des
consommateurs à l'égard des produits et des services de la société, la
survenance d'événements catastrophiques et les conditions économiques
générales au Canada ou ailleurs dans le monde. Les lecteurs trouveront une
description des facteurs importants qui pourraient influer sur les énoncés
prospectifs dans le rapport de gestion du plus récent rapport annuel de
l'Industrielle Alliance.
    Cette liste de facteurs ne contient pas tous ceux qui pourraient avoir
une influence sur quelque énoncé prospectif que ce soit de l'Industrielle
Alliance. Ces facteurs et d'autres doivent être analysés de près et les
lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux énoncés prospectifs de
l'Industrielle Alliance. Lorsque des énoncés prospectifs sont par ailleurs
donnés à titre indicatif sur les résultats financiers futurs de l'Industrielle
Alliance, ils ont pour but d'aider les investisseurs à comprendre l'incidence
des plans et des objectifs actuels de la société sur son bénéfice. La société
peut également faire part d'objectifs de temps à autre. Un objectif doit être
interprété comme un énoncé sur les buts visés par la direction dans sa gestion
de la société, et non comme une prévision que l'objectif sera atteint.
    L'Industrielle Alliance ne s'engage nullement à réviser ces énoncés
prospectifs ni à en publier une mise à jour pour tenir compte d'événements, de
circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu'ils
soient prévisibles ou non, à moins d'y être tenue selon les lois sur les
valeurs mobilières applicables.

    A propos de l'Industrielle Alliance

    Fondée en 1892, l'Industrielle Alliance, Assurance et services financiers
inc. est une société d'assurance de personnes qui offre une gamme variée de
produits d'assurance vie et maladie, d'épargne et de retraite, de REER, de
fonds mutuels et de fonds distincts, de valeurs mobilières, d'assurance auto
et habitation, de prêts hypothécaires ainsi que d'autres produits et services
financiers. Les produits et services de la société sont offerts sur base
individuelle ou collective. Quatrième société d'assurance de personnes en
importance au Canada, l'Industrielle Alliance est à la tête d'un grand groupe
financier, présent dans toutes les régions du pays de même que dans l'ouest
des Etats-Unis. L'Industrielle Alliance contribue au mieux-être financier de
plus de 3 millions de Canadiens et de Canadiennes, emploie plus de 3 300
personnes et administre et gère un actif de plus de 49 milliards de dollars.
Le titre de l'Industrielle Alliance est inscrit à la Bourse de Toronto, sous
le symbole IAG. L'Industrielle Alliance compte parmi les 100 sociétés
publiques les plus importantes au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Carrière, vice-président, Relations avec les
investisseurs, bureau: (418) 684-5275, cellulaire: (418) 576-3624,
jacques.carriere@inalco.com; www.inalco.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.