L'industrie des produits forestiers se réjouit des conclusions du rapport du comité permanent



    - Il permet au gouvernement de prendre des mesures immédiates -

    OTTAWA, le 3 juin /CNW/ - L'Association des produits forestiers du Canada
(APFC) a réservé un bon accueil au rapport du Comité permanent des ressources
naturelles de la Chambre des communes et a pressé le gouvernement de prendre
des mesures immédiates pour en appliquer les principales recommandations.
    "L'industrie forestière canadienne met l'accent sur son incroyable
potentiel pour l'avenir", a affirmé Avrim Lazar, président et chef de la
direction de l'APFC. "La croissance économique des pays en développement et la
pression accrue sur les ressources de la planète créeront une demande
considérable pour les produits forestiers canadiens, qui sont de grande
qualité et produits de façon durable. Pour tirer parti de ces possibilités à
venir, le gouvernement et l'industrie doivent investir maintenant en
collaboration pour créer une industrie concurrentielle et durable".
    Dans ce contexte, l'APFC se réjouit grandement des conclusions du rapport
et de son orientation vers des moyens de créer des conditions gagnantes pour
l'industrie dans l'avenir. L'APFC appuie particulièrement les recommandations
suivantes :

    
    -  Favoriser les investissements en capital et l'innovation en
       prolongeant la déduction pour amortissement accéléré et en rendant les
       crédits d'impôt pour la RS&DE remboursables;
    -  Elaborer une stratégie sur le transport intermodal;
    -  Investir dans la R&D et dans l'innovation;
    -  Travailler avec l'industrie pour mettre le Canada au premier plan pour
       ce qui est des nouvelles possibilités en matière de bioénergie, de
       bioraffinage et de produits biochimiques en étendant le programme
       écoEnergie et en investissant dans la R&D;
    -  Accroître les initiatives qui visent à développer de nouveaux marchés
       pour les produits du bois à l'étranger et à faire la promotion du bois
       comme matériau de construction durable;
    -  Etablir si le Bureau de la concurrence évalue correctement les fusions
       dans l'industrie et
    -  Tenir compte des réductions considérables des émissions de gaz à effet
       de serre et d'autres polluants dans l'industrie depuis 1990 dans
       l'établissement de nouveaux règlements sur les émissions.
    

    "Bien que l'industrie doive prendre l'initiative de se transformer pour
relever les défis à venir, le gouvernement joue un rôle vital dans la mise en
place des conditions qui permettront cette transformation. L'industrie est
très heureuse que les quatre partis aient appuyé unanimement le rapport et ses
recommandations. C'est un message très clair de l'opposition au gouvernement
selon lequel elle appuierait les mesures gouvernementales découlant des
recommandations du comité", a ajouté M. Lazar.
    L'étude et le rapport du comité surviennent alors que l'industrie est aux
prises avec l'une des situations économiques les plus difficiles de son
histoire. Le secteur subit la pression de changements structuraux et cycliques
sur les marchés du bois et du papier, du taux d'appréciation sans précédent de
la valeur du dollar canadien et de la faiblesse de l'économie aux Etats-Unis,
le plus grand partenaire commercial du Canada. Toutefois, à moyen et à long
terme, l'industrie canadienne des produits forestiers a le potentiel pour
tirer parti des possibilités uniques que présente le marché; en effet, le PIB
mondial devrait doubler au cours des 20 prochaines années et les consommateurs
exigeront de plus en plus des produits qui respectent les principes du
développement durable.
    L'industrie a beaucoup évolué récemment pour s'adapter à la situation et
ce rapport, comme le rapport unanime du comité de l'industrie et celui de son
propre groupe de travail, procure des mesures très concrètes que le
gouvernement pourrait adopter et qui amélioreraient considérablement la
position concurrentielle globale de l'industrie.

    L'APFC est le porte-parole, au Canada et à l'étranger, des producteurs
canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le
gouvernement, le commerce et l'environnement. L'industrie forestière
canadienne a un chiffre d'affaires de 80 milliards de dollars par année et
représente plus de 2 % du PIB du Canada. Il s'agit de l'un des plus gros
employeurs du pays, qui a des activités dans plus de 300 collectivités
canadiennes et procure près de 900 000 emplois directs et indirects d'un océan
à l'autre.




Renseignements :

Renseignements: Andrew Casey, Vice-président, Relations gouvernementales
et communications, Association des produits forestiers du Canada, (613)
563-1441 poste 312, (613) 862-8403 (cell.), acasey@fpac.ca; Jeremy Dunn, Curve
Communications, (604) 684-3170, (604) 726-8350 (cell.),
jeremy@curvecommunications.com; Laura Ballance, Curve Communications, (604)
684-3170, (604) 771-5176 (cell.), laura@curvecommunications.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.