L'industrie de la construction prise en otage



    MONTREAL, le 27 mars /CNW Telbec/ - Au lendemain d'une entente de
principe intervenue avec l'Association des constructeurs de routes et grands
travaux du Québec (ACRGTQ), l'Alliance syndicale formée de la CSD
Construction, de la CSN Construction et du Conseil provincial du Québec des
métiers de la construction veut imposer les mêmes conditions à l'ensemble de
l'industrie.
    Même si cette entente touche uniquement le secteur génie civil et voirie
- environ 15 % de toute l'industrie - l'Alliance syndicale menace d'exercer
des moyens de pression sur les chantiers pour contraindre les autres secteurs
à accepter leurs conditions.
    "C'est un retour inacceptable aux techniques de négociation musclées
d'autrefois, note Jean Ratté, directeur général de l'Association patronale des
entreprises en construction du Québec (APECQ). Pourtant, l'Alliance syndicale
prétendait introduire une nouvelle façon de négocier. Au début d'un cycle de
décroissance, les entrepreneurs des autres secteurs, qui représentent plus de
85 % de l'industrie, ne peuvent accepter des hausses salariales qui dépassent
largement l'inflation prévue. L'industrie a changé depuis 20 ans : les
salariés de la construction travaillent maintenant toute l'année et il n'est
plus nécessaire d'ajuster leurs conditions salariales en fonction d'une année
de 8 mois de travail."
    L'APECQ, qui regroupe des entrepreneurs de tous les secteurs, juge que
ces conditions mettent en péril la position concurrentielle du Québec.
"L'Alliance syndicale agit de manière irresponsable, poursuit M. Ratté.
Appliquées aux secteurs que nous représentons, leurs demandes auraient un
impact négatif sur l'implantation d'entreprises au Québec. Même dans le
secteur du génie civil et de la voirie, elles pourraient se traduire par une
augmentation des taxes foncières et des impôts."

    Depuis 2000, l'APECQ demande au gouvernement de réunifier l'industrie en
abolissant les quatre secteurs établis aux fins des relations du travail.
Malgré des représentations très nombreuses auprès des autorités provinciales,
le déséquilibre est maintenu dans l'industrie de la construction. Compte tenu
du front commun exercé par l'Alliance syndicale, il est essentiel d'unifier la
partie patronale afin qu'elle puisse défendre adéquatement les intérêts des
entrepreneurs.




Renseignements :

Renseignements: Jean Ratté, Directeur général, APECQ, (514) 739-2381

Profil de l'entreprise

APECQ - Association patronale des entreprises en construction du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.