L'industrie canadienne de l'automobile a affiché une rentabilité constante et exceptionnelle, indique un rapport du syndicat des TCA



    TORONTO, le 13 avr. /CNW/ - Une nouvelle étude publiée par le syndicat
des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) confirme la rentabilité
exceptionnelle de l'industrie canadienne de l'automobile au cours des
dernières décennies. Bien que ce secteur soit financièrement fragile
consécutivement au gel du crédit à l'échelle mondiale et à la dégringolade
temporaire subséquente des ventes de véhicules, sa fiche économique à long
terme indique qu'il a été un élément lucratif de l'économie canadienne.
    Le rapport examine le rendement financier à plus long terme de
l'industrie canadienne de l'automobile, soit de 1972 jusqu'à 2007 (dernière
année pour laquelle Statistique Canada dispose de données sur la rentabilité à
l'échelle de l'industrie et dernière année précédant le début du gel du crédit
à l'échelle mondiale). Des données succinctes sur la rentabilité des filiales
canadiennes de General Motors et de Chrysler (les deux entreprises dont les
problèmes financiers sont les plus urgents) sont également fournies
    Depuis 1972, dans l'ensemble de l'industrie, le secteur de la fabrication
automobile a constamment généré des bénéfices nets positifs, à l'exception
d'une seule année. Après correction pour l'inflation (et présenté en dollars
constants de 2008), le secteur automobile a généré des bénéfices cumulatifs
nets de plus de 100 milliards de dollars durant cette période. De ce fait, le
secteur de l'automobile est beaucoup plus rentable, à long terme, que ne le
sont les autres secteurs de l'industrie lourde au Canada (y compris les
industries des métaux de première fusion, de la transformation des métaux et
de la machinerie, des produits chimiques, des produits électriques et de
l'aérospatiale).
    Les filiales canadiennes de GM et de Chrysler ont été rentables durant la
plupart de ces années également. Selon une combinaison de données publiques et
d'estimations, le bénéfice cumulé de GM Canada au cours de la même période
(encore une fois, en dollars constants de 2008) a dépassé 30 milliards de
dollars. Chrysler Canada (qui était une entreprise beaucoup plus modeste
durant cette période) a engrangé des bénéfices cumulatifs de 5 milliards de
dollars.
    Selon l'auteur de l'étude, Jim Stanford, économiste des TCA, ce record de
rentabilité historique procure un contexte important aux discussions actuelles
quant aux soi-disant "legacy costs" (ou charges de retraite) de l'industrie
automobile. "Les travailleurs de l'automobile actuellement à la retraite sont
ceux qui ont fourni l'assise économique réelle du succès financier à long
terme que cette industrie a connu pendant plusieurs décennies. C'est leur
travail qui a produit la valeur ajoutée grâce à laquelle GM, Chrysler et
d'autres constructeurs ont pu générer des bénéfices presque annuellement au
cours des 35 dernières années."
    Selon le président des TCA, Ken Lewenza, les données sur la rentabilité
confirment que les travailleurs de l'automobile retraités ne devraient pas
avoir à payer pour la crise actuelle. "Il est aberrant d'imaginer que les
travailleurs qui ont permis à l'industrie d'engranger plus de 100 milliards de
dollars en profits, que les entreprises et leurs propriétaires ont joyeusement
empochés pendant des décennies, risquent maintenant de perdre leurs régimes de
retraite et leurs avantages sociaux en raison d'une crise financière et
industrielle dont ils ne sont pas responsables", a souligné M. Lewenza.
    Les "legacy costs" auxquels les analystes font référence (à savoir les
charges liées aux régimes de retraite et aux avantages sociaux des employés
retraités) sont en fait une rémunération différée pour le travail qui a assuré
une forte rentabilité soutenue durant des décennies, explique M. Stanford dans
son rapport. Ce travail a été accompli dans le cadre d'un contrat de
compensation prévoyant des engagements en matière de prestations de retraite
et de maladie devant être versés au moment de la retraite des travailleurs.
    Le rapport intégral de 10 pages est accessible à l'adresse suivante :
http://www.caw.ca/en/7310.htm (en anglais).





Renseignements :

Renseignements: Shannon Devine, communications, syndicat des TCA,
(cell.) (416) 302-1699; ou Jim Stanford, (cell.) (416) 230-2046

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.