L'Indice Scotia des prix des produits de base recule en août



    
    -   La crise du crédit aux Etats-Unis et les fluctuations du dollar
        américain ont contribué à l'extrême volatilité du prix des produits
        de base observée récemment
    

    TORONTO, le 29 sept. /CNW/ - Après avoir établi sept sommets records
consécutifs, l'Indice Scotia des produits de base, qui mesure la tendance des
prix de 32 des principales exportations canadiennes, a chuté de 8,9 % d'un
mois sur l'autre en août. Cependant, l'indice global dépasse encore de 33,9 %
son niveau de l'an dernier et il demeure plus élevé qu'il y a un an en
septembre, malgré les autres baisses enregistrées au cours du mois.
    L'indice du pétrole et du gaz est celui qui a connu le plus fort recul en
août, dégringolant de 20 % d'un mois à l'autre, la chute des prix du pétrole
West Texas Intermediate (WTI) causant un repli de plus de 10 % des prix du
brut léger Edmonton et du pétrole moyen/lourd à Hardisty, en Alberta, de même
qu'un recul encore plus prononcé des prix à l'exportation du gaz naturel
canadien.
    "Le déclin marqué qui a récemment touché les prix des produits de base et
l'extrême volatilité quotidienne découlent autant de l'évolution de la
conjoncture des marchés financiers aux Etats-Unis et dans le monde que des
fondamentaux de l'offre et de la demande proprement dits à l'échelle
internationale", a expliqué Patricia Mohr, vice-présidente d'Etudes
économiques Scotia et spécialiste du marché des produits de base.
    Le déclin des prix du pétrole WTI s'est amorcé à la mi-juillet, lorsque
les négociateurs au NYMEX ont commencé à porter leur attention sur la
réduction de la consommation de pétrole aux Etats-Unis en réaction aux cours
élevés et au ralentissement de l'économie et parce que l'Arabie saoudite a
considérablement augmenté sa production de 495 000 barils par jour entre mai
et juillet dans le but de freiner l'ascension des prix. Toutefois, l'extrême
volatilité des prix, qui sont passés du niveau record de 147,90 $ US le baril
en date du 11 juillet à un creux de 90,51 $ US, le 16 septembre, a été
accentuée par un repositionnement des marchés des fonds de placement et des
fonds de couverture. "La remontée du dollar américain, qui a débuté en juin en
partie grâce à une certaine amélioration du contexte commercial aux
Etats-Unis, a encouragé les gestionnaires de fonds à commencer à inverser les
positions que la plupart d'entre eux avaient mises en place plus tôt cette
année (par exemple, position acheteur pour les contrats à terme sur le brut et
position vendeur pour le dollar américain), ce qui a pesé encore davantage sur
les contrats à terme sur le pétrole au NYMEX", a souligné Mme Mohr.
    La faillite d'une importante banque d'investissement des Etats-Unis et le
resserrement encore plus important du crédit à la mi-septembre ont intensifié
les craintes qu'inspirent les perspectives de l'économie américaine et la
croissance mondiale, en plus d'accentuer encore davantage le recul des prix
des produits de base négociés en bourse. Bien que le Trésor américain ait par
la suite annoncé un plan visant la création d'un fonds de 700 G$ US pour le
rachat d'actifs liés à des prêts hypothécaires douteux détenus par des
institutions financières, ce qui a entraîné une reprise substantielle des
marchés boursiers les 18 et 19 septembre, l'énorme hausse anticipée du déficit
budgétaire et de la dette publique des Etats-Unis a causé une nouvelle baisse
du dollar américain.
    La dégringolade du billet vert, jumelée à un resserrement de la
couverture des positions à découvert au NYMEX, a contribué à un rebond marqué
des cours du pétrole, qui ont atteint 120,92 $ US le 22 septembre, un gain de
16,37 $ US qui constitue un record pour une seule journée. Les prix du pétrole
WTI ont par la suite baissé et se situaient à un niveau encore élevé à 102,14
$ US au matin du 29 septembre, à la faveur des stocks qui sont très bas aux
Etats-Unis à la suite du passage des ouragans Gustav et Ike. "Les problèmes
d'approvisionnement devraient maintenir les prix à des niveaux élevés pour le
reste de la décennie", a commenté Mme Mohr.

    Les prix des métaux de base ont vraisemblablement atteint leur sommet
    pour l'actuel cycle économique

    Après avoir établi un nouveau record en juillet, et avoir
vraisemblablement atteint son sommet pour l'actuel cycle économique, l'indice
des métaux et des minéraux a perdu du terrain en août, car le déclin
généralisé des cours des métaux de base et des métaux précieux a largement
annulé la progression des prix de la potasse, de l'uranium et du molybdène.
    "Les cours des métaux de base (particulièrement ceux du zinc et du
nickel) ont considérablement baissé au cours des derniers mois et ils
connaîtront vraisemblablement des variations irrégulières à la baisse au cours
des prochaines années en raison d'un ralentissement de la croissance mondiale
et d'une diminution du nombre de projets de mise en valeur minière", a précisé
Mme Mohr. "Cependant, le déclin sera moins important qu'au cours des cycles
économiques précédents, car la demande des marchés émergents est forte et
l'augmentation du coût des immobilisations est supérieure à 10 %. Les cours du
cuivre demeurent exceptionnellement lucratifs. Ils génèrent en effet une marge
bénéficiaire de 67 % supérieure au seuil de rentabilité moyen dans le monde,
et ils devraient surpasser l'indice.
    Les conditions des marchés internationaux demeurent également excellentes
pour la potasse. Les prix au comptant de la potasse (FAB Vancouver) sont
passés de 763 $ US la tonne en juillet à un nouveau record de 802,50 $ US en
août et ils atteindront près de 900 $ US au cours du quatrième trimestre de
2008, alors que le prix de toutes les nouvelles cargaisons pour livraison
immédiate en Asie du Sud-Est, au Brésil et en Amérique latine atteint les 1
000 $ US CFR (livré) pour la potasse de catégorie standard et 1 025 $ US pour
la potasse granulaire.
    "Continuant de jouer son rôle traditionnel de valeur refuge au cours des
récentes turbulences sur les marchés financiers aux Etats-Unis, l'or est
revenu à un prix de 902 $ US l'once le 26 septembre après être tombé aussi bas
que 740,75 $ US le 11 septembre", a ajouté Mme Mohr.
    L'indice des produits agricoles s'est également replié en août dans la
foulée des nouvelles annonçant une récolte de blé très abondante à l'échelle
mondiale et alors que les difficultés touchant les marchés financiers se sont
répercutées sur les marchés des céréales. L'indice des produits forestiers a
été le seul sous-indice à progresser, les producteurs de bois d'oeuvre et de
panneaux OSB ayant bénéficié d'une brève reprise de la construction aux
Etats-Unis, activité qui se situait à un niveau exceptionnellement bas. Les
prix sont revenus à des niveaux rentables, car les marchés américains ont été
obligés de reconstituer leurs stocks pour satisfaire à une demande saisonnière
plus élevée. Cependant, aucun redressement durable n'est prévu avant la fin de
2009.

    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie
mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de
change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et
gouvernementales.





Renseignements :

Renseignements: Patricia Mohr, Etudes économiques Scotia, (416)
866-4210, pat_mohr@scotiacapital.com; Paula Cufre, Relations publiques, Banque
Scotia, (416) 933-1093, paula_cufre@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.