L'Indice Scotia des prix des produits de base entame une remontée en mai



    
    -   La Chine mène la reprise mondiale de la demande au chapitre du
        pétrole et des métaux de base, alors que le "supercycle" dominé par
        l'Asie reprend.
    -   Le prix du pétrole approche de ses niveaux de "mi-cycle", avec des
        importations record en Chine, et grimpera probablement à 90 $ US en
        2010, alors que la Chine constituera des réserves "stratégiques".
    

    TORONTO, le 29 juin /CNW/ - L'indice Scotia des prix des produits de
base, qui permet d'analyser la tendance des prix de 32 des principales
exportations canadiennes, a atteint un plancher en avril, après une plongée de
45 % sous son sommet de juillet 2008, puis a entrepris une remontée de 2,2 %
en glissement mensuel en mai. Tandis que la demande demeure faible dans les
pays du G7, le dragon chinois a insufflé de la vie dans les prix des produits
de base.
    "Malgré une récession mondiale importante, la Chine a importé des
quantités record de cuivre affiné et de minerai de fer au cours des quatre
premiers mois de 2009, se situant au premier rang de la reprise économique
mondiale", a déclaré Patricia Mohr, vice-présidente d'Etudes économiques
Scotia et spécialiste du marché des produits de base à la Banque Scotia.
"L'activité industrielle de la Chine a connu une nouvelle accélération au
cours des trois derniers mois, avec la mise en oeuvre d'un énorme programme
d'investissement en infrastructures et la fin de la correction dans le secteur
de l'habitation survenue l'an dernier - entraînant à la hausse la demande
interne d'appareils électroménagers qui contiennent beaucoup de métaux. Les
négociateurs de marchandises sentent la reprise des éléments du 'supercycle'
dominé par l'Asie. L'économie de la Chine s'est partiellement 'détachée' de
celle du G7, qui est encore vacillante, ce qui représente une bonne affaire
pour le Canada, dont les exportations des produits de base et des produits
manufacturés tirés des ressources occupent une grande place, comptant pour
50,9 % des exportations de marchandises du pays en 2008, dont le quart
provenait du secteur de l'énergie."
    L'indice du pétrole et du gaz a dominé la remontée des prix de l'ensemble
des produits de base en mai, grimpant de 4,4 % par rapport au mois précédent.
Un important bond dans les prix du pétrole brut léger et lourd de l'Alberta
ainsi qu'une légère hausse du prix du propane ont plus que contrebalancé des
faibles prix à l'exportation du gaz naturel canadien vers les Etats-Unis. Le
prix du pétrole WTI est passé de 49,95 $ US le baril en avril à 69 $ US à la
fin de juin (ayant même atteint 73,23 $ US le 12 juin).
    "Le gain reflète non seulement des signes annonciateurs d'un redressement
de l'économie américaine et mondiale, mais la reprise plus importante de la
demande de pétrole par la Chine accompagnée d'importations record de pétrole
et de marchandises", a affirmé Mme Mohr. "La Chine dépend maintenant plus que
les Etats-Unis des importations de pétrole pour sa consommation. Les efforts
de la Chine pour constituer ses réserves 'stratégiques' de pétrole auront des
implications majeures sur les marchés du pétrole et nous ont obligés à revoir
à la hausse nos prévisions pour les prix du pétrole WTI, soit à 63 $ US pour
2009 et à 90 $ US pour 2010."
    L'indice des métaux et des minéraux s'est également renforcé notablement
en mai, grimpant de 4,2 % par rapport au mois précédent, les gains étant
principalement dans les métaux de base, l'or, l'argent et l'uranium. Les prix
au comptant de l'uranium ont atteint un plancher de 40 US $ au début d'avril,
puis sont remontés à 54 $ US à la mi-juin. L'indice des produits agricoles a
grimpé de 3,7 % en mai, alors que les céréales, les oléagineux
(particulièrement le canola) et le bétail ont progressé. Seul l'indice des
produits forestiers a affiché un recul (-4,4 % en glissement mensuel), alors
que le début d'une reprise dans les prix de la pâte à papier NBSK a été
englouti par une réduction des prix des matériaux de construction, une chute
des prix du papier journal et un déclin généralisé des prix du papier fin,
ainsi qu'un niveau exceptionnellement bas de la publicité imprimée aux
Etats-Unis.

    Pétrole et gaz

    Le prix du pétrole WTI a bondi d'environ 20 $ US au cours des deux
derniers mois. Selon Mme Mohr, ce qui pourrait ne pas être bien considéré,
c'est la reprise de la demande de la Chine pour le pétrole en avril et en mai
ainsi que son importance dans l'augmentation du prix du pétrole.
"Actuellement, la Chine est le deuxième consommateur de pétrole en importance
dans le monde après les Etats-Unis. La croissance de la demande mondiale de
pétrole dans la prochaine décennie sera en majeure partie attribuable à la
Chine et aux autres marchés émergents comme l'Inde et le Brésil, plutôt qu'aux
Etats-Unis ou au G7."
    En mai, la consommation de pétrole implicite de la Chine a grimpé de 6,0
% en glissement annuel (ce qui représente une hausse par rapport à
l'augmentation de 3,9 % enregistrée en avril) marquant le plus important gain
en glissement annuel depuis août 2008. Les volumes raffinés ont connu un
record en Chine en mai, gonflés par la reprise de l'activité industrielle, des
ventes d'autos frisant des records et une certaine constitution de réserves
par les consommateurs, en prévision des sommets des prix administrés prévus le
1er juin (de 6 % à 7 %).

    Métaux et minéraux

    Le prix du cuivre à la Bourse des métaux de Londres (LME) est passé de
1,99 $ US la livre en avril à 2,07 $ US la livre en mai et a affiché une
moyenne très rentable de 2,27 $ US jusqu'ici en juin, dégageant une marge
bénéficiaire de 44 % supérieure aux coûts moyens mondiaux correspondant au
seuil de rentabilité y compris la dépréciation et les intérêts débiteurs. Les
prix ont atteint un sommet à court terme de 2,39 $ US le 11 juin à l'annonce
que les importations chinoises de cuivre ont atteint un nouveau record en mai
(le troisième record en autant de mois) - preuve de la dominance de la Chine
aux commandes des marchés des produits de base dans le monde.
    Les prix de la potasse (FAB Vancouver) sont demeurés stables à 712,50 $
US la tonne en mai, bien que les volumes des exportations soient demeurés
exceptionnellement bas. Certains acheteurs étrangers ont été obligés de
réduire leurs achats à la fin de 2008 en raison du retrait du "crédit
commercial" et continuent de résister à des prix avoisinant des records pour
le chlorure de potassium standard (MOP) et la potasse dans les mélanges de
NPK.
    "Les acheteurs attendent les annonces relatives aux négociations
contractuelles annuelles entre BPC (Belarusian Potash Company) puis Canpotex
(représentant trois producteurs de l'Ouest canadien) et l'Inde, qui devraient
se régler avant les négociations avec la Chine, qui devraient être longues", a
expliqué Mme Mohr. "En Inde, la demande de la potasse est très élevée et les
stocks sont relativement bas, soit de 0,5 à 0,6 million de tonnes selon les
estimations. Dans l'environnement actuel, une reconduction des prix
contractuels de 2008 par l'Inde, soit de 625 $ US CFR (livré) (des rentrées
nettes d'environ 600 $ US au port de Vancouver) serait considérée comme un
résultat positif pour les producteurs de potasse.
    "Alors que les prix de la potasse devraient afficher un recul pendant
l'été, nous prévoyons qu'ils remonteront beaucoup en 2010, étant donné
l'important report d'application d'engrais de cette année", a conclu Mme Mohr.

    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie
mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de
change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et
gouvernementales.





Renseignements :

Renseignements: Patricia Mohr, Etudes économiques Scotia, (416)
866-4210, pat_mohr@scotiacapital.com; Patty Stathokostas, relations publiques,
Banque Scotia, (416) 866-3625, patty_stathokostas@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.