L'Indice Scotia des prix des produits de base atteint un nouveau record avec la poursuite du boom minier



    
    -   L'expansion du secteur de l'énergie nucléaire fait monter les prix de
        l'uranium et du molybdène
    

    TORONTO, le 19 avril /CNW/ - L'Indice Scotia des produits de base, qui
permet d'analyser les tendances des prix de 32 des principales exportations
canadiennes, a atteint de nouveaux sommets en mars; en effet, il s'est
apprécié de 3,8 % d'un mois à l'autre et a battu de 3,2 % le précédent record
établi en décembre 2006. L'Indice global a connu une progression de 123,4 %
depuis le creux cyclique observé en octobre 2001.
    L'Indice des métaux et des minéraux a bondi vers un nouveau record en
mars, le deuxième en autant de mois, alors que l'uranium a encore pris de la
vigueur, que les prix du molybdène et du cobalt (additifs de l'acier
spécialisé) ont fait des gains de deux chiffres, que le prix du cuivre a connu
une solide remontée et que le nickel a atteint un pic de 21 $ US. L'acier
inoxydable fortement allié contenant du molybdène est utilisé dans la
fabrication des tubes réfrigérants pour les centrales nucléaires,
vraisemblablement un marché en croissance pour le molybdène, étant donné
l'augmentation prévue de 38 % des centrales nucléaires dans le monde d'ici
2020.
    "L'impressionnante capacité de résistance des prix des métaux dans cette
expansion commerciale, malgré la menace d'un ralentissement de l'économie
américaine, traduit également le fait que l'économie mondiale est de moins en
moins dominée par les Etats-Unis", a déclaré Patricia Mohr, vice-présidente
d'Etudes économiques Scotia et spécialiste du marché des produits de base.
"Les marchés des métaux ont été stimulés en mars par la nouvelle annonçant
l'accélération de la production industrielle en Chine au cours du premier
trimestre; en mars, ces marchés ont enregistré un gain de 17,6 % en glissement
annuel (en hausse par rapport aux 14,7 % de décembre), selon une annonce faite
aujourd'hui.
    Le molybdène a récemment suscité un grand intérêt chez les investisseurs.
Le prix de l'oxyde de molybdène a ouvert la décennie à 2,56 $ US la livre,
mais a remonté avec d'autres métaux en 2003, établissant un record à 31,88 $
US en 2005 en raison du resserrement de l'offre et de la demande, de la
fermeture de petites mines dans la province chinoise de Laioning pour des
questions d'environnement et des goulots d'étranglement que connaît l'Occident
dans le secteur de la transformation (p. ex., capacité de "grillage" limitée
pour convertir les concentrés en oxyde de molybdène). Cependant, les Chiliens
et les Américains ayant augmenté leur production de molybdène et le Chili
ayant augmenté sa capacité de "grillage", les prix ont chuté en 2006, pour
toutefois remonter à la marque des 28 $ US à la mi-avril (niveau
historiquement très élevé).
    Le prix de l'uranium disponible est passé de 85 $ US la livre, fin
février, à 95 $ US, fin mars, puis a bondi à 113 $ US le 9 avril (une hausse
de 18 $ US en seulement une semaine). Depuis la fin décembre, le prix de
l'uranium a déjà progressé de 41 $ US, ou 57 %, plaçant l'uranium en tête de
rendement des 32 produits de base de l'Indice Scotia des prix des produits de
base. "La Chine a annoncé qu'elle mettra sur pied une réserve stratégique
d'uranium, développement susceptible de faire grimper les prix", a déclaré
Mme Mohr.
    "En général, l'Indice des métaux et des minéraux a grimpé de 73 % au-delà
du précédent sommet cyclique de juin 1988, car la vigueur bien ancrée des
métaux de base, des minéraux utilisés dans les engrais, de l'uranium et des
agents d'alliage de l'acier a plus que contrebalancé un léger déclin des prix
de l'or et de l'argent. Ce sous-indice pourrait afficher un autre record en
avril", selon Mme Mohr.
    Le nouveau record qu'a affiché l'Indice global en mars découle également
du rajeunissement de l'Indice des produits agricoles (particulièrement les
prix du blé, de l'orge et du canola, liés au développement des biocarburants),
qui a connu un autre gain de 8,8 % en mars. L'Indice du pétrole et du gaz a
également repris de la force après une perte au début de 2007 et, bien qu'il
soit bien en deçà du sommet d'octobre 2005, il est quand même élevé. Seul
l'Indice des produits forestiers a connu un déclin en mars, les prix du bois
d'oeuvre et des panneaux à copeaux orientés (panneaux OSB) poursuivant leur
chute liée à la correction du marché de l'habitation aux Etats-Unis. Les prix
des matériaux de construction sont sur le point d'atteindre un creux cyclique.
    Les prix du brut du West Texas Intermediate (WTI) ont affiché une moyenne
de 60,74 $ US le baril en mars, en hausse comparativement à 59,39 $ US en
février. Les prix ont atteint un sommet en six mois le 29 mars, s'établissant
à 66,03 $ US. La "prime de risque géopolitique" a grimpé considérablement dans
la foulée de la capture de 15 militaires britanniques par l'Iran, soulevant
l'inquiétude face à une interruption des livraisons de pétrole par le détroit
d'Hormuz (15 millions de barils par jour) si les tensions devaient s'aggraver.
Les négociants craignaient également que l'imposition, le 24 mars, d'une
deuxième série de sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies, dans
l'espoir de dissuader l'Iran d'enrichir l'uranium, pourrait entraîner une
réduction des exportations de pétrole par l'Iran (2,4 millions de barils par
jour).
    Bien que les militaires britanniques aient été libérés sans incident et
que la "prime de risque" ait baissé, le prix du pétrole demeure au-dessus des
60 $ US, soutenu par un ratio relativement serré entre l'offre et la demande à
l'échelle mondiale et par l'anticipation d'une baisse des stocks d'essence aux
Etats-Unis à l'arrivée de l'été.
    Les prix des madriers de 2 X 4 en pin, sapin et épinette de l'Ouest sont
passés de 249,75 $ US le millier de pieds-planche en février à 239,80 $ US en
mars, puis se sont légèrement redressés à 242 $ US à la mi-avril (juste en
deçà du coût au comptant moyen des usines de conversion du bois de l'intérieur
de la Colombie-Britannique, auquel s'ajoute la taxe de 15 % sur les
exportations vers les Etats-Unis). Il semblerait que les prix actuels liés aux
coûts au comptant (incluant la taxe à l'exportation) soient légèrement plus
mauvais que ceux en vigueur pendant la récession de 1990-1991, alors que les
mises en chantier avaient chuté à seulement 1,014 million d'unités aux
Etats-Unis. Les coûts au comptant moyen des usines de conversion du bois sont
de 18 % plus élevés aujourd'hui, bien qu'une réduction des droits de coupe ait
procuré un certain soulagement au cours du premier trimestre de 2007.

    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent l'avenir du Canada et de l'économie mondiale,
notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et
des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie, ainsi que
les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.





Renseignements :

Renseignements: Patricia Mohr, Etudes économiques Scotia, (416)
866-4210, pat_mohr@scotiacapital.com; Bernard Boileau, Relations publiques,
Banque Scotia, (450) 420-4595, bernard.boileau@scotiabank.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.