L'inaction du gouvernement Harper se traduit par d'autres nouvelles désastreuses pour Windsor, déclare Buzz Hargrove



    WINDSOR, ON, le 20 nov. /CNW/ - Une autre nouvelle désastreuse a été
annoncée aujourd'hui lorsque le fabricant de pièces automobiles Lear
Corporation a annoncé la fermeture de son usine de Windsor, ce qui entraîne la
perte de plus de 160 emplois et ébranle durement des travailleurs et une
collectivité déjà fortement touchés par l'ampleur de son taux de chômage,
affirme le président des TCA, Buzz Hargrove.
    M. Hargrove a vilipendé le gouvernement fédéral conservateur pour son
inaction dans un contexte où des accords commerciaux inéquitables et la
vigueur du huard ont un effet dévastateur sur le secteur canadien de
l'automobile et sur l'ensemble du secteur de la fabrication au pays.
    "La fermeture annoncée par Lear aujourd'hui s'ajoute aux autres
fermetures d'usines qui font des ravages dans les secteurs des pièces
automobiles, des chaînes de montage d'automobiles et de la fabrication",
déplore M. Hargrove. "Le refus du gouvernement Harper de prendre des mesures
concrètes relativement à ces accords commerciaux inéquitables et à la vigueur
du dollar canadien cause de sérieux préjudices à des milliers de travailleurs
canadiens, à leurs familles et à de nombreuses collectivités, particulièrement
à Windsor, où le taux de chômage est plus élevé que dans toute autre grande
ville canadienne."
    L'importation de véhicules de la Corée, du Japon et de l'Union européenne
continue d'accaparer la part de marché des fabricants d'automobiles
nord-américains, alors qu'à l'inverse, ces derniers n'ont pas accès à ces
marchés.
    "Il ne fait nul doute que l'immobilisme préconisé par le gouvernement
Harper en ces temps très difficiles pour les travailleurs de la fabrication
doit prendre fin", souligne M. Hargrove. "Nous devons pouvoir compter sur le
leadership de nos élus pour régler ces problèmes fondamentaux. Pourquoi,
alors, ne nous servent-ils que des excuses et des prétextes?", s'interroge M.
Hargrove.
    M. Hargrove exhorte une fois de plus le premier ministre à prendre
immédiatement quatre mesures pour régler la crise. Il l'invite notamment à se
retirer tout de suite des négociations entreprises avec le gouvernement
sud-coréen en vue de conclure un accord de libre-échange qui contribuerait à
aggraver considérablement le déficit commercial entre le Canada et la Corée
sur le marché automobile.
    M. Hargrove demande également au gouvernement Harper d'aviser les
gouvernements du Japon, de la Corée du Sud et de l'Union européenne que nous
ne tolérerons pas le fait que les revenus résultant de l'importation de
véhicules automobiles circulent à sens unique, situation qui constitue la
cause fondamentale de la diminution de la part de marché des constructeurs
automobiles nord-américains et, par conséquent, des compressions effectuées
dans leur production et leurs effectifs.
    Dans le futur, les exportations automobiles du Japon, de la Corée du Sud
et de l'Union européenne vers le marché canadien devront être conditionnées
par un engagement quantitatif de la part de ces marchés : celui d'acheter chez
nous des produits automobiles d'une valeur équivalente à celle que nous
achetons d'eux.
    En outre, le gouvernement conservateur devra collaborer avec la Banque du
Canada pour diminuer les taux d'intérêt et signifier aux marchés de change que
la valeur actuelle du huard n'est ni viable, ni souhaitable. Ils devront
également prendre d'autres mesures pour faire diminuer la valeur du dollar
canadien, comme resserrer les restrictions relatives à la prise de contrôle de
sociétés canadiennes par des intérêts étrangers, soutient-il.
    M. Hargrove exhorte également le gouvernement à prendre des mesures
immédiates, de concert avec d'autres parties prenantes du marché de
l'automobile, pour mettre au point et implanter une stratégie dans ce secteur
au Canada. Cette stratégie tant attendue comprendrait des mesures de soutien
aux nouveaux investissements, à l'infrastructure et aux compétences ainsi que
d'autres éléments essentiels.





Renseignements :

Renseignements: John McClyment, Communications des TCA, (416) 495-3766

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.