L'Impériale déclare ses résultats estimatifs financiers et d'exploitation du quatrième trimestre

POUR LES DOUZE MOIS TERMINÉS LE 31 DÉCEMBRE 2011

CALGARY, le 31 janv. 2012 /CNW/ -

  Quatrième trimestre   Douze mois
(en millions de dollars, sauf indication contraire) 2011 2010 %   2011 2010 %
               
Bénéfice net (PCGR des États-Unis) 1 005 799 26   3 371 2 210 53
Bénéfice net par action ordinaire              
- compte tenu d'une dilution (en dollars) 1,18 0,94 26   3,95 2,59 53
               
Dépenses en immobilisations et frais d'exploration 1 178 1 065 11   4 066 4 045 1
               

Bruce March, président du conseil, président et chef de la direction de l'Impériale, a commenté comme suit :

« Au quatrième trimestre de 2011, le bénéfice de l'Impériale s'est établi à 1 005 M$, en hausse de 26 % par rapport au quatrième trimestre de 2010. Une solide performance opérationnelle dans les secteurs commerciaux de l'Impériale nous a permis d'obtenir de meilleurs prix pour le pétrole brut dans le secteur amont et d'élargir les marges sur les marchés des produits pétroliers du secteur aval. Un autre record de production trimestriel à Cold Lake a souligné notre concentration assidue sur l'excellence opérationnelle et la fiabilité de production. Un accent similaire dans tous les aspects de notre entreprise est fondamental pour soutenir la performance opérationnelle tout en avançant les projets de croissance de la compagnie.

Le bénéfice pour l'année 2011 au complet s'élève à 3 371 M$, le deuxième plus élevé de l'histoire de notre compagnie, en hausse de 1 161 M$ ou 53 %, par rapport à 2 210 M$ en 2010.

La solidité du modèle d'entreprise de l'Impériale et notre souplesse de gestion dans un contexte commercial changeant continuent à bien servir nos actionnaires. Nous entrons dans la troisième année de notre stratégie de croissance de dix ans au cours de laquelle nous doublerons notre production totale dans le secteur amont à environ 600 000 barils par jour. En 2011, les dépenses en immobilisations de 4,1 G$ ont été consacrées principalement à l'avancement de la construction du projet des sables pétrolifères de Kearl et ont été financées par les fonds autogénérés. »


L'Impériale est l'une des plus importantes entreprises du Canada et un des chefs de file de l'industrie pétrolière du pays. C'est un des plus grands producteurs de pétrole brut et de gaz naturel du Canada. C'est aussi le principal raffineur de pétrole du pays, un producteur clé de produits pétrochimiques et un des principaux distributeurs de produits pétroliers vendus par l'entremise d'un réseau d'approvisionnement pancanadien et de stations-service.

Faits saillants du quatrième trimestre

  • Le bénéfice net s'est établi à 1 005 M$, par rapport à 799 M$ pour le quatrième trimestre de 2010, une augmentation de 26 % ou 206 M$.

  • Le bénéfice net par action ordinaire sur une base diluée était de 1,18 $, en hausse de 26 % par rapport au quatrième trimestre de 2010.

  • Les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation étaient de 1 216 M$, en hausse de 21 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

  • Les dépenses en immobilisations et frais d'exploration se sont chiffrées à 1 178 M$, contre 1 065 M$ au quatrième trimestre de 2010.

  • La production brute en équivalent pétrole était en moyenne de 291 000 barils par jour, par rapport à 302 000 au cours de la période correspondante de l'exercice précédent, les ventes d'actifs représentant environ 5 000 barils par jour.

  • Étant donné que le solde de trésorerie en fin d'exercice se chiffrait à 1,2 G$, la dette était essentiellement nulle en fin d'exercice.

  • Performance en matière de sécurité - L'obtention d'un milieu de travail où « personne ne se blesse » demeure une priorité. L'année écoulée a été marquée par une amélioration soutenue de la performance en sécurité de la main-d'œuvre des entrepreneurs, mais par un taux d'accidents en hausse chez les employés, un aspect ciblé pour amélioration en 2012.

  • Cold Lake établit un record de production annuelle et trimestrielle - Cold Lake a établi un record de production en 2011, atteignant en moyenne 160 000 barils par jour, par rapport au record annuel précédent de 154 000 en 2007. Le quatrième trimestre représente également un deuxième record consécutif de production trimestrielle de 162 000 barils par jour. L'injection de vapeur dans de nouveaux puits en 2010 et 2011, la récupération améliorée résultant d'applications technologiques et la nature cyclique de la production à Cold Lake ont contribué à l'augmentation.

  • Point sur le projet des sables pétrolifères de Kearl - Le développement initial de Kearl est achevé à 87 % et progresse dans les délais, le démarrage étant prévu pour la fin de 2012. En réponse aux délais d'obtention des permis de transport, d'importants efforts ont été déployés pour accélérer le transport des modules vers le site. La taille des modules a été réduite et des permis pour d'autres trajets autoroutiers aux États-Unis ont été obtenus. Le réassemblage et l'intégration aux installations se poursuivent.

  • Approbation du projet d'extension de Kearl - La somme de 8,9 G$ affectés au projet d'extension de Kearl en décembre entraînera une production supplémentaire de 110 000 barils par jour d'ici à la fin de 2015. La production des phases de mise en valeur initiale et d'extension de Kearl atteindra un total de 290 000 barils par jour grâce à une extraction supplémentaire. Le décongestionnement futur des phases de mise en valeur initiale et d'extension portera la production à la capacité réglementaire de 345 000 barils par jour d'ici à la fin de la décennie.

  • Dépenses en immobilisations et frais d'exploration - Les flux de trésorerie générés par les activités commerciales de l'Impériale ont permis de financer en totalité 4,1 G$ de dépenses en immobilisations et frais d'exploration en 2011, dont notamment la poursuite du financement du projet des sables pétrolifères de Kearl et l'acquisition de superficies supplémentaires. On s'attend à ce que les dépenses en immobilisations et frais d'exploration en 2012 se situent aux alentours de 5 G$ alors que la compagnie entame la troisième année d'une stratégie de 10 ans visant à investir environ 35 à 40 G$ dans des projets de croissance.

  • Contribution aux communautés canadiennes - L'Impériale a fait des dons d'une valeur de 15 M$ à des communautés au Canada en 2011, privilégiant l'enseignement en mathématiques et en sciences, les initiatives environnementales et énergétiques et les possibilités pour les Autochtones.

Quatrième trimestre de 2011 c. quatrième trimestre de 2010

Le bénéfice net de la compagnie pour le quatrième trimestre 2011 s'est établi à 1 005 M$, soit 1,18 $ par action sur une base diluée, par rapport à 799 M$, soit 0,94 $ par action, pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Le bénéfice du quatrième trimestre a été supérieur à celui du trimestre correspondant en 2010, l'augmentation étant due principalement à une hausse des prix du pétrole brut d'environ 275 M$, à une augmentation de la production de bitume à Cold Lake d'environ 70 M$ et à un élargissement des marges dans le secteur aval d'environ 65 M$. Ces facteurs ont été partiellement annulés par les effets défavorables d'une baisse de production de Syncrude d'environ 100 M$, d'une augmentation des activités d'entretien des raffineries totalisant environ 60 M$, des coûts plus élevés des redevances d'environ 55 M$ et d'une baisse de production de pétrole brut classique d'environ 30 M$. Le bénéfice du quatrième trimestre 2011 comprend également des gains plus élevés de 95 M$ sur la cession d'actifs de gaz naturel dans le secteur amont, partiellement annulés par les charges liées à la rémunération à base d'actions d'environ 30 M$.

Le bénéfice net du secteur amont s'est établi à 771 M$ au quatrième trimestre, en hausse de 245 M$ par rapport à la période correspondante de 2010. Le bénéfice a augmenté en raison de prix plus élevés du pétrole brut d'environ 275 M$ et d'une hausse de la production de bitume à Cold Lake d'environ 70 M$. Ces facteurs ont été partiellement annulés par une baisse de production de Syncrude d'environ 100 M$ et en raison d'activités d'entretien, de coûts plus élevés des redevances découlant de prix plus élevés des marchandises d'environ 55 M$ et de la baisse de production de pétrole brut classique d'environ 30 M$ attribuable à l'épuisement naturel des gisements. Le bénéfice du quatrième trimestre 2011 comprend également des gains de 112 M$ sur la cession d'actifs, soit environ 95 M$ de plus que le quatrième trimestre de 2010.

Le prix moyen du pétrole brut Brent en dollars américains, un brut de référence courant sur le marché mondial, a atteint 109,29 $ le baril au cours du quatrième trimestre de 2011, en hausse d'environ 26 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. La hausse des prix moyens que la compagnie a obtenus en dollars canadiens sur les ventes de pétrole brut classique, de pétrole brut synthétique et de bitume était comparable à la tendance des prix du pétrole brut Brent, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

La production brute de bitume à Cold Lake était en moyenne de 162 000 barils par jour, égalant le record de production réalisé le trimestre précédent. La production de Cold Lake était en hausse de 10 %, par rapport à 147 000 barils par jour au cours du même trimestre de l'exercice précédent. L'injection de vapeur dans de nouveaux puits en 2010 et 2011, la récupération plus élevée résultant d'applications technologiques et la nature cyclique de la production à Cold Lake ont contribué à l'augmentation.

La quote-part de la compagnie dans la production brute de Syncrude était de 63 000 barils par jour au quatrième trimestre, contre 79 000 au cours du quatrième trimestre de 2010. La baisse de production était due principalement à l'augmentation des activités d'entretien planifié et non planifié.

La production brute de pétrole brut classique était en moyenne de 20 000 barils par jour au cours du quatrième trimestre, en baisse par rapport à 24 000 au cours du quatrième trimestre de 2010. La baisse de production était due principalement à la diminution naturelle du rendement des gisements.

La production brute de gaz naturel au cours du quatrième trimestre de 2011 était de 240 millions de pieds cubes par jour, en baisse par rapport à 275 millions au cours de la période correspondante de l'exercice précédent. La baisse de production était due principalement à la cession de propriétés productrices.

Au quatrième trimestre, la compagnie a vendu ses intérêts dans des propriétés à gaz peu profond dans la région de Medicine Hat en Alberta et dans la propriété productrice de gaz naturel de Coleville-Hoosier en Saskatchewan, réalisant un gain d'environ 72 M$. La production de gaz naturel correspondant à la quote-part de la compagnie dans ces propriétés était en moyenne de 52 millions de pieds cubes par jour en 2010. Toujours au quatrième trimestre, la compagnie a enregistré un gain d'environ 40 M$ sur l'échange de baux de sables pétrolifères avec des tiers.

Le bénéfice net du secteur aval s'est établi à 272 M$ au cours du quatrième trimestre de 2011, par rapport à 266 M$ au cours de la période correspondante de l'exercice précédent. La hausse des bénéfices était due principalement à un élargissement général des marges d'environ 65 M$, atténué par l'effet défavorable d'une augmentation des activités d'entretien sur les opérations de raffinage et les dépenses, totalisant environ 60 M$.

Le bénéfice net pour les produits chimiques était de 11 M$ au quatrième trimestre, par rapport à 25 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Ce bénéfice a souffert de l'effet du rétrécissement des marges sur le polyéthylène et d'une baisse des ventes de produits intermédiaires partiellement compensée par un élargissement des marges sur les produits intermédiaires et aromatiques.

L'effet sur le bénéfice net des comptes sectoriels et autres était de moins 49 M$ au cours du quatrième trimestre, par rapport à moins 18 M$ au cours de la période correspondante de 2010. Les effets défavorables étaient dus principalement aux charges liées à la rémunération à base d'actions.

Les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation étaient de 1 216 M$ au cours du quatrième trimestre de 2011, en hausse de 212 M$ par rapport au même trimestre de 2010, correspondant à l'augmentation du bénéfice par rapport au quatrième trimestre de 2010.

Les fonds affectés aux activités d'investissement au quatrième trimestre se sont chiffrés à 833 M$, par rapport à 992 M$ au cours de la période correspondante de 2010. Les ajouts aux immobilisations corporelles étaient de 1 107 M$ au cours du quatrième trimestre, par rapport à 1 045 M$ au cours du trimestre correspondant de 2010. Dans le secteur amont, les dépenses du trimestre ont été consacrées principalement à l'avancement de la mise en valeur initiale et de l'extension du projet des sables pétrolifères de Kearl. Les autres investissements incluaient l'avancement du projet d'extension de Nabiye à Cold Lake, les projets environnementaux et l'augmentation de l'efficacité de Syncrude, ainsi que l'avancement du projet de production pilote de Horn River et l'acquisition de superficies de pétrole non classique. Dans le secteur aval, les dépenses en immobilisations ont été consacrées à des projets de raffinerie pour améliorer la fiabilité, à la souplesse des charges, à l'efficacité énergétique et à la performance environnementale. Les produits de la vente d'actifs étaient de 270 M$ au quatrième trimestre, en hausse de 221 M$ par rapport au quatrième trimestre de 2010

Les soldes de trésorerie de la compagnie s'élevaient à 1 202 M$ au 31 décembre 2011, en hausse de 935 M$ par rapport à 267 M$ à la fin de 2010.

Faits saillants sur 12 mois

  • Le bénéfice net était de 3 371 M$, le deuxième plus élevé de l'histoire de la compagnie, en hausse par rapport à 2 210 M$ en 2010.

  • En 2011, les trois secteurs d'exploitation ont atteint le deuxième bénéfice le plus élevé jamais réalisé.

  • Le bénéfice net par action ordinaire sur une base diluée a atteint 3,95 $, par rapport à 2,59 $ en 2010.

  • Les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation étaient de 4 489 M$, soit 1 282 M$ de plus qu'en 2010.

  • Les dépenses en immobilisations et frais d'exploration se sont élevées à 4 066 M$, contre 4 045 M$ en 2010, pour soutenir le projet des sables pétrolifères de Kearl et les autres projets de croissance.

  • La production brute en équivalent pétrole était en moyenne de 297 000 barils par jour, par rapport à 294 000 en 2010.

  • Les dividendes par action déclarés en 2011 totalisaient 0,44 $, en hausse par rapport à 0,43 $ en 2010.


Douze mois de 2011 c. douze mois de 2010

Le bénéfice net en 2011 s'est établi à 3 371 M$, soit 3,95 $ par action sur une base diluée, contre 2 210 M$, soit 2,59 $ par action en 2010.

Pour l'année 2011 au complet, l'augmentation du bénéfice était attribuable principalement aux prix plus élevés du pétrole brut d'environ 925 M$, à un élargissement des marges de raffinage d'environ 590 M$ et à une augmentation de la production de bitume de Cold Lake d'environ 260 M$. Ces facteurs ont été partiellement annulés par les effets défavorables des coûts plus élevés des redevances d'environ 245 M$, d'un dollar canadien plus fort d'environ 205 M$ et d'une baisse des volumes de pétrole brut classique d'environ 150 M$, dont quelque 80 M$ étaient dus aux problèmes de fiabilité de pipelines tiers. Le bénéfice de 2011 comprend également des gains plus élevés d'environ 70 M$ sur la cession d'actifs.

Le bénéfice net du secteur amont pour l'année au complet s'est établi à 2 457 M$, en hausse de 693 M$ par rapport à 2010. La hausse des bénéfices est due principalement aux effets d'une hausse des prix du pétrole brut d'environ 925 M$ et à une augmentation de la production de bitume de Cold Lake d'environ 260 M$. Ces facteurs ont été partiellement annulés par les effets défavorables des coûts plus élevés des redevances d'environ 245 M$, d'un dollar canadien plus fort d'environ 150 M$ et d'une baisse des volumes de pétrole brut classique d'environ 150 M$, dont quelque 80 M$ résultaient de problèmes de pipelines tiers aux deuxième et troisième trimestres de 2011. Le bénéfice de 2011 comprend des gains plus élevés d'environ 116 M$ sur la cession d'actifs, soit environ 95 M$ de plus qu'en 2010.

Le prix moyen du pétrole brut Brent en dollars américains, un brut de référence courant sur le marché de la côte Atlantique, était de 111,29 $ le baril en 2011, en hausse d'environ 40 % par rapport à l'exercice précédent. L'augmentation du prix moyen du pétrole brut West Texas Intermediate (WTI), une référence courante sur le marché pétrolier du centre du continent nord-américain, a été limitée à 19 % en raison de la faiblesse persistante des marchés du pétrole brut WTI. La hausse des prix moyens que la compagnie a obtenus sur les ventes de pétrole brut classique et de pétrole brut synthétique canadiens correspondait à celle du WTI. Les prix moyens en dollars canadiens obtenus par la compagnie pour le bitume en 2011 ont atteint 63,95 $ le baril, soit une hausse de 10 %, alors que l'écart entre les prix du pétrole brut léger et ceux du bitume de Cold Lake augmentait.

La production brute de Cold Lake a atteint un record de 160 000 barils par jour cette année, par rapport à 144 000 en 2010. L'injection de vapeur dans de nouveaux puits en 2010 et 2011, la récupération plus élevée résultant d'applications technologiques et la nature cyclique de la production à Cold Lake ont contribué à l'augmentation.

Au cours de l'année, la quote-part de la compagnie dans la production brute de Syncrude était en moyenne de 72 000 barils par jour, correspondant à 73 000 en 2010.

En 2011, la production brute de pétrole brut classique était de 18 000 barils par jour, par rapport à 23 000  en 2010. Cette baisse est attribuable essentiellement aux interruptions de service de pipelines tiers qui ont entraîné une baisse de production au champ pétrolifère de Norman Wells, ainsi qu'à la réduction naturelle du rendement des gisements.

La production brute de gaz naturel en 2011 s'élevait à 254 millions de pieds cubes par jour, en baisse par rapport à 280 millions en 2010. La baisse des volumes de production était due principalement à la diminution naturelle du rendement des gisements.

En 2011, le bénéfice net du secteur aval s'est établi à 884 M$, en hausse de 442 M$ par rapport à 2010. Les bénéfices ont augmenté principalement en raison de l'effet favorable de l'élargissement des marges de raffinage d'environ 590 M$. Ce facteur a été partiellement atténué par les effets défavorables de l'augmentation des activités d'entretien sur les opérations de raffinage et les dépenses totalisant environ 60 M$ et d'un dollar canadien plus fort d'environ 55 M$. Les bénéfices de 2010 comprenaient un gain d'environ 25 M$ sur la vente d'immobilisations hors exploitation.

En 2011, le bénéfice net pour les produits chimiques était de 122 M$, en hausse de 53 M$ par rapport à 2010. L'élargissement des marges sur les produits intermédiaires et aromatiques, la diminution des coûts due à la réduction des activités d'entretien planifié et l'augmentation des volumes de vente de polyéthylène ont largement contribué à cette hausse. Ces facteurs ont été partiellement annulés par un resserrement des marges sur le polyéthylène.

En 2011, l'effet des comptes non sectoriels sur le bénéfice net était de moins 92 M$, par rapport à moins 65 M$ en 2010. Les effets défavorables étaient attribuables principalement aux charges liées à la rémunération à base d'actions.

Des données financières et d'exploitation clés suivent.

Énoncés prospectifs

Les énoncés dans le présent rapport qui sont liés aux plans, prévisions, événements ou conditions futurs sont des énoncés prospectifs. Les résultats réels futurs, y compris les plans, coûts, calendriers et capacités des projets; les sources de financement; le règlement des imprévus et des positions fiscales incertaines; l'effet de changements touchant les prix et autres conditions du marché; ainsi que les dépenses environnementales et en immobilisations peuvent différer sensiblement en raison d'un certain nombre de facteurs tels que les négociations d'ententes commerciales; les fluctuations d'approvisionnement et de demande de pétrole brut, de gaz naturel et de produits pétroliers et pétrochimiques; les événements politiques ou réglementaires; et tout autre facteur traité dans l'Article 1A du formulaire 10-K de 2010 de la compagnie.

                  Annexe I
                   
COMPAGNIE PÉTROLIÈRE IMPÉRIALE LTÉE
QUATRIÈME TRIMESTRE 2011
                   
                   
      Quatrième trimestre   Douze mois
en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire   2011   2010   2011   2010
                   
Bénéfice net (selon les PCGR des États-Unis)                
  Total des produits et autres revenus   8 124   6 936   30 714   25 092
  Total des charges   6 860   5 883   26 308   22 138
  Bénéfice avant impôts sur les bénéfices   1 264   1 053   4 406   2 954
  Impôts sur les bénéfices    259    254   1 035    744
  Bénéfice net   1 005    799   3 371   2 210
                   
  Bénéfice net par action ordinaire (en dollars)     1,19   0,95     3,98    2,61
  Bénéfice net par action ordinaire - compte tenu d'une dilution (en dollars)    1,18    0,94    3,95    2,59
                   
Autres données financières                
  Taxe d'accise fédérale comprise dans les produits d'exploitation     335    345   1 320   1 316
                   
  Gain (perte) à la vente d'actifs, après impôts    134    30    153    80
                   
  Total de l'actif au 31 décembre           25 429   20 580
                   
  Total de la dette au 31 décembre           1 207    756
  Couverture des intérêts par les bénéfices                
    (nombre de fois)            260,2     370,3 
                   
  Autres obligations à long terme au 31 décembre           3 876   2 753
                   
  Capitaux propres au 31 décembre             13 321   11 177
  Capital utilisé au 31 décembre             14 556   11 966
  Rendement du capital moyen utilisé (a)                
    (pourcentage)            25,4     20,5
                   
  Dividendes versés sur les actions ordinaires                
    Total   93   93   373   364
    Par action ordinaire (en dollars)    0,11    0,11    0,44    0,43
                   
  Millions d'actions ordinaires en circulation                
    Au 31 décembre              847,6    847,6
    Moyenne - compte tenu d'une dilution    852,6    853,6    853,6    854,2
                   
(a) Le rendement du capital utilisé correspond au bénéfice net, coûts de financement après impôts non déduits, divisé par la moyenne du capital utilisé au début et en fin d'exercice.

 


                  Annexe II
                   
COMPAGNIE PÉTROLIÈRE IMPÉRIALE LTÉE
QUATRIÈME TRIMESTRE 2011
                   
                   
      Quatrième trimestre   Douze mois
en millions de dollars canadiens   2011   2010   2011   2010
                   
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période   1 202    267   1 202    267
                   
Bénéfice net   1 005    799   3 371   2 210
Ajustements au titre d'éléments hors trésorerie :                
  Amortissement et épuisement    194    186    764    747
  (Gain) perte à la vente d'actifs   (174)   (37)   (197)   (95)
  Charge d'impôts futurs et autres   98   97   71   152
Variations de l'actif et du passif d'exploitation   93   (41)   480   193
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation   1 216   1 004   4 489   3 207
                   
Flux de trésorerie liés aux activités de placement   (833)   (992)   (3 593)   (3 709)
  Produit de la vente d'actifs    270    49    314    144
                   
Flux de trésorerie liés aux activités de financement   (101)    204    39    256
                   

 

                  Annexe III
                   
COMPAGNIE PÉTROLIÈRE IMPÉRIALE LTÉE
QUATRIÈME TRIMESTRE 2011
                   
                   
      Quatrième trimestre   Douze mois
en millions de dollars canadiens   2011   2010   2011   2010
                   
Bénéfice net (selon les PCGR des États-Unis)                
  Secteur amont    771    526   2 457   1 764
  Secteur aval    272    266    884    442
  Produits chimiques    11    25    122    69
  Comptes non sectoriels   (49)   (18)   (92)   (65)
  Bénéfice net   1 005    799   3 371   2 210
                   
Produits et autres revenus                
  Secteur amont   2 766   2 159   9 906   8 144
  Secteur aval   6 975   6 027   26 756   21 619
  Produits chimiques    360    358   1 641   1 386
  Éliminations/Autres   (1 977)   (1 608)   (7 589)   (6 057)
  Produits et autres revenus   8 124   6 936   30 714   25 092
                   
Achats de pétrole brut et de produits                
  Secteur amont    976    707   3 581   2 692
  Secteur aval   5 630   4 698   21 642   17 169
  Produits chimiques    282    255   1 222   1 009
  Éliminations   (1 980)   (1 608)   (7 598)   (6 059)
  Achats de pétrole brut et de produits   4 908   4 052   18 847   14 811
                   
Charges de production et fabrication                
  Secteur amont    662    608   2 484   2 375
  Secteur aval    352    334   1 451   1 413
  Produits chimiques    46    52    179    209
  Éliminations   -   (1)   -   (1)
  Charges de production et fabrication   1 060    993   4 114   3 996
                   
Dépenses en immobilisations et frais d'exploration                
  Secteur amont   1 127   1 006   3 880   3 844
  Secteur aval    46    55    166    184
  Produits chimiques    1    1    4    10
  Comptes non sectoriels    4    3    16    7
  Dépenses en immobilisations et frais d'exploration   1 178   1 065   4 066   4 045
                   
  Charges d'exploration imputées aux produits compris ci-dessus    16    20    92    191
                   

 

                  Annexe IV
                   
COMPAGNIE PÉTROLIÈRE IMPÉRIALE LTÉE
QUATRIÈME TRIMESTRE 2011
                   
                   
Données d'exploitation   Quatrième trimestre   Douze mois
      2011   2010   2011   2010
                   
Production brute de pétrole brut et de liquides du gaz naturel (LGN)                
(en milliers de barils par jour)                
  Cold Lake    162    147    160    144
  Syncrude    63    79    72    73
  Pétrole classique    20    24    18    23
  Total de la production de pétrole brut     245    250    250    240
  LGN mis en vente    6    6    5    7
  Total de la production de pétrole brut et de LGN    251    256    255    247
                   
Production brute de gaz naturel (en millions de pieds cubes par jour)    240    275    254    280
                   
Production brute en équivalent pétrole (a)                
(en milliers de barils d'équivalent pétrole par jour)    291    302    297    294
                   
Production nette de pétrole brut et de LGN (en milliers de barils par jour)                
  Cold Lake    123    116    120    115
  Syncrude    60    73    67    67
  Pétrole classique    15    18    13    17
  Total de la production de pétrole brut     198    207    200    199
  LGN mis en vente    4    4    4    5
  Total de la production de pétrole brut et de LGN    202    211    204    204
                   
Production nette de gaz naturel (en millions de pieds cubes par jour)    226    252    228    254
                   
Production nette en équivalent pétrole (a)                
(en milliers de barils d'équivalent pétrole par jour)    240    253    242    246
                   
Ventes de brut fluidifié de Cold Lake (en milliers de barils par jour)    212    190    209    188
Ventes de LGN (en milliers de barils par jour)      10    7    9    10
Ventes de gaz naturel (en millions de pieds cubes par jour)      227    270    237    264
                   
Prix de vente moyens (en dollars canadiens)                
  Pétrole brut classique (le baril)    89,06     74,14     85,22     71,64 
  LGN (le baril)    60,15     58,94     59,08     50,09 
  Gaz naturel (le millier de pieds cubes)     3,25     3,60     3,59     4,04 
  Pétrole synthétique (le baril)    104,82     84,31     101,43     80,63 
  Bitume (le baril)    72,83     58,91     63,95     58,36 
                   
Débit total des raffineries (en milliers de barils par jour)   433   467   430   444
Utilisation de la capacité de raffinage (pourcentage)   85   93   85   88
                   
Ventes de produits pétroliers (en milliers de barils par jour)                
  Essence    224    226    220    218
  Mazout domestique, carburant diesel et carburéacteur (distillats)    156    177    157    153
  Mazout lourd    37    29    29    28
  Huiles lubrifiantes et autres produits    36    41    41    43
  Ventes nettes de produits pétroliers    453    473    447    442
                   
Ventes de produits pétrochimiques (en milliers de tonnes)    238    223   1 016    959
                   
                   
(a) Gaz converti en équivalent pétrole à raison de 6 millions de pieds cubes pour mille barils.    

                  Annexe V
                   
COMPAGNIE PÉTROLIÈRE IMPÉRIALE LTÉE
QUATRIÈME TRIMESTRE 2011
                   
                   
                  Bénéfice net
          fice net (selon les PCGR des États-Unis)     par action ordinaire
    (en millions de dollars canadiens)     (en dollars)
                   
2007                
Premier trimestre    774           0,82
Deuxième trimestre    712           0,76
Troisième trimestre    816           0,88
Quatrième trimestre    886           0,97
Exercice   3 188           3,43
                   
                   
2008                
Premier trimestre    681           0,76
Deuxième trimestre   1 148           1,29
Troisième trimestre   1 389           1,57
Quatrième trimestre    660           0,77
Exercice   3 878           4,39
                   
                   
2009                
Premier trimestre    289           0,34
Deuxième trimestre    209           0,25
Troisième trimestre    547           0,64
Quatrième trimestre    534           0,63
Exercice   1 579           1,86
                   
                   
2010                
Premier trimestre    476           0,56
Deuxième trimestre    517           0,61
Troisième trimestre    418           0,49
Quatrième trimestre    799           0,95
Exercice   2 210           2,61
                   
                   
2011                
Premier trimestre    781           0,92
Deuxième trimestre    726           0,86
Troisième trimestre    859           1,01
Quatrième trimestre   1 005            1,19
Exercice   3 371           3,98

 


 

 

 

 

SOURCE Compagnie Pétrolière Impériale Ltée

Renseignements :

403-237-2710


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.