L'impact de l'arthrose va au-delà de la douleur : Un nouveau sondage révèle que les complications gastro-intestinales d'origine médicamenteuse et leurs incidences sur le travail sont également importantes

~ Selon des données canadiennes, 80 % des personnes touchées indiquent que l'arthrose nuit à leur capacité d'accomplir leur travail1 ~

MISSISSAUGA, ON, le 20 sept. 2011 /CNW/ - Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont largement utilisés en raison de leur capacité à soulager efficacement la douleur et l'inflammation associées à l'arthrose. Toutefois, un récent sondage national mené auprès de Canadiens souffrant d'arthrose révèle que la plupart ne sont pas au courant du risque d'effets secondaires gastro-intestinaux liés aux AINS et de l'importance de protéger leur estomac.

Les AINS sont les médicaments les plus souvent prescrits contre l'arthrose, et jusqu'à 87 % des utilisateurs réguliers d'AINS présentent un risque accru de complications gastro-intestinales2. Et pourtant, le sondage Gut Check révèle que 35 % des Canadiens souffrant d'arthrose à risque de complications gastro-intestinales associées aux AINS ne savaient pas qu'ils étaient à risque, et qu'environ 25 % n'ont pas pu nommer au moins un facteur de risque d'effets secondaires gastro-intestinaux associés à l'utilisation d'AINS1.

«Les facteurs de risque d'effets secondaires digestifs hauts associés aux AINS comprennent l'âge, les antécédents de malaises gastro-intestinaux, l'emploi concomitant de corticostéroïdes par voie orale et d'anticoagulants, l'utilisation de doses élevées d'AINS ou de plusieurs AINS et l'utilisation concomitante d'acide acétylsalicylique3, affirme le Dr Jean-Pierre Pelletier, chef du Service de rhumatologie au CHUM et directeur de l'Unité des maladies rhumatismales à l'Université de Montréal. En reconnaissant les facteurs de risque gastro-intestinaux associés aux AINS, les patients canadiens peuvent collaborer plus efficacement avec leur médecin pour s'assurer qu'ils prennent les bons médicaments contre l'arthrose et ainsi être en mesure de poursuivre leur traitement et d'en retirer tous les bienfaits.»

AU-DELÀ DE LA DOULEUR : IMPACT DE L'ARTHROSE AU TRAVAIL
La connaissance insuffisante des effets secondaires gastro-intestinaux associés aux médicaments contre la douleur expose les personnes à un risque inutile et peut avoir une incidence sur de nombreux aspects de leur vie quotidienne, en particulier au travail. Le sondage révèle que la douleur associée à l'arthrose et les effets secondaires liés aux analgésiques ont un impact sur l'absentéisme, la productivité et les relations avec les collègues.

Gut Check révèle également que 35 % des travailleurs canadiens atteints d'arthrose ont pris des congés de maladie en raison de la douleur liée à leur problème de santé, que 19 % ont réduit leurs heures de travail et que 14 % ont dû prendre un congé d'invalidité de courte durée1. Huit personnes interrogées sur dix ont indiqué que l'arthrose nuit à leur capacité d'accomplir leur travail1, et parmi celles qui étaient «beaucoup» affectées par leur maladie au travail, la plupart estimaient qu'elles étaient moins efficaces (81 %), moins productives (75 %) et incapables d'accomplir toutes leurs fonctions professionnelles (66 %)1. De plus, 24 % ont envisagé de quitter définitivement leur emploi en raison de leur douleur1.

«Le travail est un milieu où l'arthrose peut avoir un impact négatif important et entraîner de lourdes conséquences, comme la perte de revenu, et ce, même si la maladie peut être prise en charge, explique Claudine Ducharme, directrice, Services-conseils, Gestion globale de la santé, chez Morneau Shepell. Ce sondage démontre l'importance d'intégrer l'éducation, le soutien et le traitement dans les programmes de santé et de bien-être dans les milieux de travail.»

EN DÉPIT DE L'EXISTENCE D'OPTIONS EFFICACES, LES CANADIENS S'EXPOSENT À DES RISQUES EN PRENANT LEUR MÉDICAMENT CONTRE LA DOULEUR
Bien que les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) soient efficaces dans la protection de l'estomac et la réduction du risque d'ulcères d'estomac, l'observance du traitement est faible4. Le sondage révèle que 33 % des Canadiens atteints d'arthrose ont cessé de prendre leur IPP ou leur médicament contre les effets gastro-intestinaux, tout en continuant de prendre des AINS, parce qu'ils ont commencé à «se sentir mieux» (45 %) et préfèrent prendre moins de médicaments (40 %)1. Toutefois, 34 % des répondants ont déclaré avoir subi des complications, surtout gastro-intestinales, après avoir arrêté de prendre leur IPP ou leur médicament contre les effets gastro-intestinaux, tout en continuant de prendre des AINS1. Et pourtant, moins de 10 % parlent toujours des effets secondaires gastro-intestinaux avec leur médecin1.

«En détectant eux-mêmes et en comprenant les facteurs de risque gastro-intestinaux qui peuvent être associés aux AINS, les Canadiens peuvent collaborer plus efficacement avec leur médecin pour s'assurer qu'ils protègent leur estomac en prenant des médicaments contre l'arthrose. Ainsi, ils pourront retirer les bienfaits de leur AINS tout en réduisant leur risque gastro-intestinal», déclare le DPelletier.

L'arthrose, la forme la plus courante d'arthrite, touche approximativement trois millions de personnes au Canada5. Il s'agit d'une maladie dégénérative des articulations causée par la destruction et la perte de cartilage d'une ou de plusieurs articulations5. On croit souvent à tort que l'arthrite est une maladie de la vieillesse. En fait, 58 % des patients souffrant d'arthrite ont moins de 65 ans6.

À PROPOS DU SONDAGE GUT CHECK
Mené par Léger Marketing et parrainé par AstraZeneca en partenariat avec la compagnie Morneau Shepell, le sondage visait à évaluer la sensibilisation aux facteurs de risque gastro-intestinaux associés aux AINS chez les Canadiens ayant reçu un diagnostic d'arthrose. Le sondage a également examiné l'impact de l'arthrose et des manifestations gastro-intestinales au travail. Le sondage a été mené en ligne entre le 15 et le 29 novembre 2010 à l'aide du panel Léger Marketing, LégerWeb, auprès d'un échantillon de 881 adultes canadiens qui avaient reçu un diagnostic d'arthrose et parmi lesquels 473 occupaient un emploi. Un échantillon aléatoire de la même taille aurait une marge d'erreur de ± 3,3 % pour l'ensemble, et de ± 4,5 % dans le cas du sous-groupe de Canadiens ayant un emploi, respectivement.

À PROPOS DE MORNEAU SHEPELL
Morneau Shepell inc. est la plus importante société de services-conseils et de services d'impartition en ressources humaines au Canada. La société offre des solutions conçues pour permettre aux employeurs de mieux gérer la sécurité financière, la santé et la productivité de leurs employés. Comptant plus de 2 400 employés répartis dans des bureaux en Amérique du Nord, Morneau Shepell inc. fournit ses services à des entreprises au Canada, aux États-Unis et partout dans le monde.

À PROPOS D'ASTRAZENECA
AstraZeneca est engagée envers la recherche, le développement et la fabrication de médicaments d'ordonnance de grande valeur. Elle possède une imposante gamme de produits dans les six domaines thérapeutiques suivants : gastro-entérologie, cardiologie, infectiologie, neurosciences, oncologie et pneumologie. Le siège social canadien d'AstraZeneca est situé à Mississauga, en Ontario, et l'entreprise exploite un centre ultramoderne de découverte de médicaments à Montréal, au Québec. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web de la compagnie au www.astrazeneca.ca.

Références :
______________________
1 Léger Marketing. Sondage sur l'arthrose. 1er janvier 2011.
2 Lanas, et al; Assessment of gastrointestinal and cardiovascular risk in patients with osteoarthritis who require NSAIDs: the LOGICA study. Annals of Rheumatic Diseases 2010;69:1453-1458.
3 Rostom, et al. Canadian consensus guidelines on long-term nonsteroidal anti-inflammatory drug therapy and the need for gastroprotection: benefits versus risks. Alimentary Pharmacology &Therapeutics 2009;29: 481-496.
4 Goldstein, et al; PN 400 Significantly Reduces the Incidence of Gastric Ulcers Compared With Enteric-Coated Naproxen in Patients Requiring Chronic NSAID Therapy Regardless of Low-Dose Aspirin Use: Results from Two Prospective, Randomized Controlled Trials. Alimentary Pharmacology & Therapeutics 2010; 32: 401-413.
5 La Société de l'arthrite. Arthrose. http://www.arthritis.ca/types%20of%20arthritis/osteoarthritis/default.asp?s=1&province=qc. Consulté en juillet 2011.
6 Agence de la santé publique au Canada. Vivre avec l'arthrite au Canada - Un défi de santé personnel et de santé publique, 2010.  http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/arthritis-arthrite/lwaic-vaaac-10/index-eng.php Consulté en juillet  2011.

SOURCE AstraZeneca Canada Inc.

Renseignements :

Marie-Ève Généreux 
Edelman 
Tél. : 514-315-1988 
marie-eve.genereux@edelman.com 






Michelle Riccio
AstraZeneca Canada
Tél. : 905-277-7111
michelle.riccio@astrazeneca.com
Catherine Pouliot
Edelman
Tél. : 514-315-1986
Catherine.pouliot@edelman.com







FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.