L'idéologie du Parti conservateur nuit à la Santé Publique!



    QUEBEC, le 8 oct. /CNW Telbec/ - L'Association pour la Défense des Droits
et l'Inclusion des personnes qui Consomment des drogues du Québec (ADDICQ) a
tenu aujourd'hui à Québec une action symbolique dans le but de manifester leur
indignation face au discours et aux politiques du Parti conservateur du Canada
en matière de lutte contre la drogue.
    Les manifestants se sont rassemblés devant le bureau de comté de Josée
Verner afin d'aller lui livrer leur message "Nous demandons des excuses
officielles de la part de Mme Verner pour l'image dangereuse que les
Conservateurs font circuler sur les personnes qui consomment des drogues et
qui alimentent les préjugés et la marginalisation. Aussi, nous demandons à
Mme Verner de faire la promotion de l'approche de la réduction des méfaits
auprès du Ministre de la santé du Canada Tony Clemens" a déclaré Sophie
Sénécal, porte parole l'association.
    Contrairement au Parti conservateur, l'association ne croit pas que la
place des usagers de drogues soit en prison. Au contraire, ses membres
affirment qu'avant tout, que les personnes qui consomment des drogues sont des
citoyens à part entière et ont tous des droits.
    L'ADDICQ est particulièrement outrée suite à la diffusion par le Parti
conservateur du dépliant "safe" au contenu méprisant et haineux à l'endroit
des personnes qui consomment des drogues. L'association dénonce aussi
l'abandon et le dénigrement de la stratégie de la réduction des méfaits au
profit de la de la dérive sécuritaire au nom d'une certaine moralité. Depuis
leur arrivée au pouvoir, les conservateurs n'ont pas manqué une occasion de
démontrer leur manque flagrant de pragmatisme et leur mépris envers les
consommateurs.
    La nouvelle stratégie de lutte anti-drogue qui a été adoptée par le
gouvernement fédéral laisse tomber toute référence à l'approche de la
réduction des méfaits qui pourtant a fait ses preuves au Québec, au Canada et
partout dans le monde pour sauver des vies. Cette approche humaniste et
pragmatique qui va du partage d'information sur les risques reliés à l'usage
de drogue à la distribution de matériel d'injection stérile, joue un rôle
essentiel dans la lutte aux épidémies du VIH et du VHC qui affectent
aujourd'hui principalement les personnes utilisatrices de drogues injectables
(UDI).
    En effet, selon le Ministère de la Santé et des services sociaux, 15% des
UDI seraient atteints du VIH. Pour l'hépatite C, les données sont encore plus
alarmantes à savoir 62%. D'ailleurs, ces épidémies ne seraient "définitivement
pas sous contrôle" selon la Direction de la Santé Publique.
    Il est important de rappeler que la toxicomanie est un problème de santé
mais aussi de société avant d'être une question de sécurité publique. Au
Canada, c'est par milliers que les personnes meurent chaque année dû aux
complications liées à l'injection. Il est urgent d'agir. Il est encore temps
de sauver des vies. C'est pourquoi, l'ADDICQ demande au gouvernement fédéral
de baser ses décisions en matière de drogues sur les preuves scientifiques
mises à leur disposition et non sur leurs valeurs idéologiques en tant que
parti.




Renseignements :

Renseignements: Sophie Sénécal, (514) 562-3350


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.