L'ICSP publie les toutes premières Lignes directrices nationales relatives à la divulgation des événements indésirables



    TORONTO, le 18 mars /CNW/ - L'Institut canadien pour la sécurité des
patients (ICSP) et le Groupe de travail sur la divulgation ont rendu publiques
aujourd'hui les toutes premières lignes directrices nationales élaborées pour
aider et soutenir les professionnels de la santé relativement à la divulgation
d'événements indésirables à des patients et à leur famille. Des experts issus
d'organisations représentant des médecins, des infirmières, des pharmaciens,
des professionnels de soins de santé, des patients et autres ont mis au point
les Lignes directrices nationales relatives à la divulgation des événements
indésirables après presque deux années de travail en collaboration.
    "Au Canada, la sécurité des patients a dorénavant beaucoup d'importance
et on se soucie de tirer des leçons des préjudices et des décès évitables afin
de pouvoir prendre des mesures coordonnées pour les réduire", a déclaré Philip
Hassen, directeur général de l'ICSP. "C'est avec plaisir que l'ICSP a fourni
coordination, leadership et soutien financier au Groupe de travail sur la
divulgation, dont les efforts infatigables ont abouti à un outil précieux pour
favoriser des communications ouvertes et transparentes entre les
professionnels et les patients."
    "Les Lignes directrices nationales relatives à la divulgation se veulent
un instrument d'aide et de soutien pour élaborer et mettre en oeuvre des
politiques et des pratiques en matière de divulgation, ainsi que des méthodes
de formation. Elles représentent un engagement envers les patients et leur
droit d'être informés d'un événement indésirable les touchant en préconisant à
l'égard de la divulgation une approche claire et conséquente axée sur la
collaboration entre professionnels et les leçons à tirer des événements
indésirables."
    "Les lignes directrices reposent sur divers projets sur la sécurité des
patients qui sont présentement en cours d'un bout à l'autre du Canada", a
souligné Brent Windwick, président du Groupe de travail. "Avec ces lignes
directrices, nous espérons encourager les professionnels à enrichir ou à
améliorer leurs politiques et leurs pratiques en matière de divulgation en y
incorporant les éléments fondamentaux, adaptés à leurs besoins respectifs."
    Pour les patients et leur famille, les lignes directrices mettent en
relief l'importance de s'excuser auprès d'eux, de leur fournir de
l'information en temps opportun, d'assurer aux patients touchés les soins de
santé nécessaires et de les confier à un membre du personnel compétent et
connu d'eux, qui puisse leur fournir un soutien pratique et émotionnel et les
aider à obtenir les soins et les mesures d'appui additionnelles dont ils ont
besoin.
    "Des problèmes peuvent survenir quel que soit le type de traitement ou de
soins et, dans de tels cas, la divulgation est très importante", a expliqué
Katharina Kovacs Burns, membre du Groupe de travail et membre de Patients for
Patient Safety Canada. "Aussi stressantes qu'elles puissent être pour les
professionnels de soins de santé qui divulguent les faits et pour les patients
et leur famille qui en sont informés, les excuses sont toujours appréciées.
Les excuses sont un signe de délicatesse, de compassion et d'empathie, et non
de culpabilité ou de blâme."
    Pour les professionnels de soins, les lignes directrices énoncent de
façon claire les attentes entretenues à leur égard en ce qui concerne la
divulgation d'information et les mesures à prendre pour aider les patients et
leur famille lorsqu'un événement indésirable survient. Les lignes directrices
préconisent aussi le recours à diverses stratégies pour soutenir les
professionnels de soins de santé à l'aide de mesures organisationnelles et
professionnelles et décourager les hypothèses et la désignation de coupables.
    "Tous les ans, au Canada, des milliers de patients sont victimes
d'événements indésirables, a dit Carolyn Hoffman, infirmière et membre du
Groupe de travail. "Ces lignes directrices sont d'un précieux secours au
personnel de première ligne et aux responsables des soins de santé lorsqu'ils
doivent divulguer des faits à des patients. A la suite d'un événement
indésirable, des communications ouvertes et honnêtes permettent de bien
renseigner tout le monde et d'éviter que le même incident ne se reproduise."
    "Les patients sont traités et guéris grâce aux rapports basés sur la
confiance et le respect qu'ils ont avec leurs professionnels", a dit le Dr
Ward Flemons, membre du Groupe de travail. "Lorsqu'un événement indésirable
survient, ces rapports sont menacés. Une divulgation honnête et transparente,
en temps opportun, peut rétablir le lien de confiance entre patient et
professionnel, et c'est toujours ce qu'il faut faire."


    Document d'information

    Elaboration des Lignes directrices nationales
    relatives à la divulgation des événements indésirables
    Mars 2008

    L'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) a été créé en
2003 comme organisme indépendant sans but lucratif oeuvrant en collaboration
avec des professionnels de la santé, des organisations de santé, des
organismes de réglementation et des gouvernements en vue de créer et de
promouvoir un système de santé plus sécuritaire pour les Canadiens. L'ICSP
assume un rôle de coordination et de leadership dans tous les secteurs et les
systèmes des soins de santé, en plus de promouvoir des pratiques exemplaires
et de sensibiliser les intervenants, les patients et le public en général à la
sécurité des patients.
    Au début du mandat de l'ICSP, cinq comités consultatifs ont été mis sur
pied pour fournir de la rétroaction et des conseils sur des projets
stratégiques dans des domaines clés touchant la sécurité des patients. C'est
ainsi que le Comité consultatif des affaires juridiques et réglementaires a
été créé à l'automne 2005. Sa première recommandation proposait que l'ICSP
fournisse leadership et soutien en vue de l'élaboration de lignes directrices
nationales relatives à la divulgation des événements indésirables.
    Au printemps 2006, l'ICSP a réuni une équipe interdisciplinaire
d'intervenants canadiens dans le domaine de la santé pour former le Groupe de
travail sur la divulgation, dont le mandat consistait à élaborer des lignes
directrices nationales relatives à la divulgation des événements indésirables
aux patients et à leur famille. Les lignes directrices se veulent un
instrument d'aide et de soutien destiné aux professionnels de la santé, aux
équipes interdisciplinaires, aux organisations et aux responsables de la
réglementation en santé pour la conception et la mise en oeuvre partout au
Canada de politiques et de pratiques en matière de divulgation des événements
indésirables, ainsi que de méthodes de formation.
    Au bout d'une année de travail en collaboration, qui a inclus une analyse
de la conjoncture nationale et internationale et un examen exhaustif de la
documentation pour éclairer l'élaboration des lignes directrices, y compris
les aspects professionnels et juridiques de la divulgation au Canada, une
ébauche des Lignes directrices nationales relatives à la divulgation a été
rédigée. L'approche utilisée pour établir ces lignes directrices consistait à
intégrer des idées et des concepts découlant de discussions du Groupe de
travail, d'exposés d'experts et de consultations auprès d'intervenants. En
outre, un certain nombre de pratiques exemplaires locales, provinciales ou
territoriales, nationales et internationales ont été passées en revue et mises
en rapport.
    En mai et juin de 2007, PRA Inc., une firme de recherche indépendante
dont l'ICSP avait retenu les services, a mené à l'échelle nationale un
processus de consultation pour obtenir une rétroaction exhaustive sur les
lignes directrices ébauchées. Des membres d'organisations et de groupes ciblés
du domaine de la santé, qui représentaient des professionnels de la santé et
des patients de tout le pays, ont reçu un courriel les invitant à remplir un
questionnaire de sondage électronique. Au total, 187 personnes ou
organisations ont répondu à l'invitation de participer à ce sondage
électronique. Des réponses additionnelles postées directement au Groupe de
travail sur la divulgation par des organisations membres ont aussi été
acceptées.
    A la lumière des résultats de la consultation, le Groupe de travail sur
la divulgation a apporté de nouvelles révisions à son projet de lignes
directrices. Le document définitif a été approuvé par le Comité consultatif
des affaires juridiques et réglementaires de l'ICSP et adopté par le Conseil
d'administration de l'ICSP en décembre 2007.

    Les Lignes directrices nationales relatives à la divulgation des
événements indésirables sont affichées dans le site web de l'ICSP, en français
et en anglais, aux adresses suivantes : www.securitedespatients.ca et
www.patientsafetyinstitute.ca.

    
    Membres du Groupe de travail sur la divulgation

    -  Brent Windwick, président du Groupe de travail

    -  Dawn Vallet, ICSP, de mai 2006 à janvier 2008

    -  Paula Beard, ICSP

    -  Carolyn Hoffman, ICSP, de mai 2006 à septembre 2008

    -  Elaine Borg, Société de protection des infirmières et infirmiers
       du Canada

    -  Mike Boyce, Healthcare Insurance Reciprocal of Canada

    -  Pierre Deschamps, Conseil national d'éthique en recherche chez
       l'humain

    -  Ward Flemons, Health Quality Council of Alberta (HQCA), depuis
       septembre 2007

    -  Ronald Guse, Manitoba Pharmaceutical Association, Association des
       pharmaciens du Canada, Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux,
       National Association of Pharmacy Regulatory Authorities

    -  Beth Kiley, Association canadienne des soins de santé

    -  Katharina Kovacs Burns, représentante du public, Coalition pour de
       meilleurs médicaments

    -  Christina Krause, représentante de l'HQCA, de mai 2006 à août 2006,
       conseillère spéciale, depuis septembre 2006

    -  Susan Kwolek, Collège canadien des directeurs de services de santé

    -  Patricia Lefebvre, Association des pharmaciens du Canada, Société
       canadienne des pharmaciens d'hôpitaux, National Association of
       Pharmacy Regulatory Authorities

    -  Mary Marshall, Conseillère spéciale (Soutien juridique)

    -  Heather McLaren, Santé Manitoba

    -  Jessica Peters, Conseil canadien d'agrément des services de santé

    -  Sylvia Ralphs-Thibodeau, Association des infirmières et infirmiers
       du Canada, depuis novembre 2006

    -  Aviva Rubin, Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de
       l'Ontario

    -  Hélène Sabourin, Association des infirmières et infirmiers du Canada
       (mai 06 - oct. 06)

    -  Jill Taylor, Représentante de l'HQCA août 06 - mars 07, conseillère
       spéciale, mars 07 - présent

    -  Trevor Theman, Fédération des Ordres des médecins du Canada

    -  Gordon Wallace, Association canadienne de protection médicale

    -  W. Todd Watkins, Association médicale canadienne

    A propos de l'Institut canadien pour la sécurité des patients

    La mission de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) est
d'assumer un rôle de leadership national afin de créer et de promouvoir un
système de santé plus sécuritaire au Canada. Pour y parvenir, l'ICSP
s'attachera plus particulièrement à :

    -  Définir les enjeux touchant la sécurité des patients dans le système
       de santé canadien;
    -  Préconiser des pratiques exemplaires et des stratégies efficaces; et
    -  Promouvoir les changements nécessaires grâce à des partenariats, des
       intervenants engagés et des communications transparentes.
    




Renseignements :

Renseignements: Jim Durham, directeur des communications, Institut
canadien pour la sécurité des patients, Téléphone cellulaire: (780) 862-8127,
Numéro sans frais: 1-866-421-6933; Kelly Bowman, agente d'information,
Institut canadien pour la sécurité des patients, Téléphone cellulaire: (780)
288-3847, Numéro sans frais: 1-866-421-6933


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.