L'étude marquante sur la MPOC UPLIFT(R) prouve que le tiotropium réduit de façon significative le risque de décès, améliore la qualité de vie et permet de maintenir les améliorations de la fonction pulmonaire sur quatre ans



    
    Résultats de l'étude UPLIFT(R) (Understanding Potential Long-term Impacts
    on Function with Tiotropium) menée auprès de 5 993 patients présentés
    aujourd'hui dans le cadre du Congrès annuel de la European Respiratory
    Society et publiés en ligne dans le New England Journal of Medicine
    

    BURLINGTON, ON, le 5 oct. /CNW/ - Les résultats de l'étude UPLIFT(R)(1),
présentés aujourd'hui dans le cadre du Congrès annuel de la European
Respiratory Society (ERS), ont démontré une diminution du risque de décès
statistiquement significative de 16 % (p=0,016) chez les patients atteints de
maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ayant reçu du tiotropium
(SPIRIVA(R)). Cette nouvelle étude est importante compte tenu que la MPOC est
la quatrième principale cause de décès au Canada et touche jusqu'à trois
millions de Canadiens et Canadiennes(2).
    Les résultats de l'étude ont démontré des améliorations soutenues de la
fonction pulmonaire sur une période pouvant atteindre quatre ans (p(less
than)0,001), même si le taux de détérioration de la fonction pulmonaire n'a
pas changé. L'étude marquante a également démontré une réduction de la
morbidité d'origine respiratoire (p(less than)0,05) et cardiaque (p(less
than)0,05), ce qui, par conséquent, confirme le profil d'innocuité du
tiotropium. L'étude a été publiée simultanément dans la version électronique
du New England Journal of Medicine.
    Le tiotropium, agent anticholinergique pour inhalation à longue durée
d'action, a également entraîné des améliorations statistiquement
significatives de la qualité de vie liée à la santé, telles que mesurées par
le Questionnaire respiratoire St-George (QRSG, p(less than)0,001)(3). Tout au
long de la période de l'étude, les patients du groupe tiotropium ont
constamment rapporté une meilleure qualité de vie comparativement au début de
l'étude.
    Les exacerbations peuvent aggraver l'évolution clinique de la maladie,
car elles peuvent causer un essoufflement grave. Par conséquent,
l'administration d'un traitement qui permet de réduire de façon significative
les exacerbations peut avoir un impact positif sur l'évolution clinique de la
MPOC(3). L'étude UPLIFT(R) a également démontré que le tiotropium entraînait
une réduction significative du nombre d'exacerbations par patient-année (14 %;
p(less than)0,001) et retardait de façon significative la survenue d'une
première exacerbation de 4,1 mois en moyenne (p(less than)0,001). De plus, le
tiotropium a permis de réduire de façon significative le risque
d'exacerbations nécessitant l'hospitalisation (rapport de risque : 0,86;
p(less than)0,002) comparativement au groupe témoin.
    "Les résultats de l'étude UPLIFT(R) permettent d'enrichir
considérablement les connaissances sur les bienfaits thérapeutiques soutenus
et à long terme du tiotropium et de comprendre comment ce médicament permet
aux patients atteints de MPOC de vivre plus longtemps et de mener une vie plus
active", a déclaré le médecin canadien Dr Denis O'Donnell de Kingston,
Ontario. "Grâce à ces résultats, soit l'amélioration de la survie, de la
qualité de vie, de la fonction pulmonaire, ainsi que l'impressionnant profil
d'innocuité, nous pouvons voir l'impact que peut avoir un traitement précoce,
c'est-à-dire dès la première visite médicale."

    Autres résultats de l'étude

    Au cours de la période de traitement de quatre ans, on a observé un effet
soutenu sur la survie, et ce, même lorsque les décès survenus après
l'interruption prématurée du médicament à l'étude ont été inclus à l'analyse
(p=0,034). Le risque de mortalité a été évalué pendant 30 jours suivant la fin
de la période de traitement. L'étude a révélé une réduction du risque de décès
de 11 %. Cette réduction n'était toutefois pas statistiquement significative
(p=0,086).
    Selon le professeur Marc Decramer, l'un des auteurs de l'étude et
professeur de médecine l'Hôpital universitaire catholique à Louvain en
Belgique, "le défi de l'étude UPLIFT(R) à démontrer les bienfaits
thérapeutiques du tiotropium était considérable puisque, contrairement à la
plupart des autres études dans le domaine respiratoire, tous les patients
pouvaient recevoir de façon concomitante tout autre médicament d'ordre
respiratoire, à l'exception d'anticholinergiques pour inhalation. Dans le
cadre de l'étude UPLIFT(R), le tiotropium a obtenu de très bons résultats à
long terme en améliorant le taux de survie, la fonction pulmonaire, le taux
d'exacerbations et la qualité de vie des patients, et ce, tout en confirmant
son profil d'innocuité favorable. Les données de l'étude UPLIFT(R) viennent
enrichir ce que nous connaissons sur l'effet du traitement et l'évolution
clinique de la MPOC. Les médecins peuvent donc prescrire un traitement
d'entretien à long terme tôt en début de maladie, et ce, en toute quiétude."
    Les données démontrent également que le tiotropium entraîne des bienfaits
importants chez les patients atteints de MPOC modérée (Stade II GOLD - Global
Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease)(*). Quarante-six pour cent des
patients ayant participé à l'étude UPLIFT(R) souffrait de MPOC au stade II
selon les lignes directrices GOLD. Cette étude a été menée auprès de l'une des
plus importantes populations de patients (Stade II) jamais évaluées sur une
période de quatre ans. Les résultats obtenus dans ce groupe de patients sont
particulièrement pertinents étant donné que c'est habituellement à ce stade-ci
de la maladie que les patients consultent leur médecin en raison de symptômes
de MPOC(3).

    
    --------------------------
    (*) La qualité de vie liée à la santé a été évaluée à l'aide du
        Questionnaire respiratoire St-George (QRSG). Une diminution de quatre
        points au QRSG est considérée comme étant une amélioration
        cliniquement significative de la qualité de vie liée à la santé.

    Notes aux rédacteurs

    Au sujet de l'étude
    

    L'étude UPLIFT(R), l'une des études sur la MPOC les plus importantes
jamais menées, comportait 5 993 patients atteints de MPOC provenant de 37
pays. UPLIFT(R) est une étude marquante sur la MPOC ayant comparé une dose
uniquotidienne de 18 (micro)g de tiotropium à un placebo. Au cours de l'étude,
les patients pouvaient continuer de prendre leurs médicaments respiratoires
d'ordonnance habituels, à l'exception d'anticholinergiques pour inhalation, et
ajuster la dose tout au long de l'étude.

    Au sujet de la MPOC

    La MPOC est une maladie traitable qui évolue progressivement et qui, avec
le temps, restreint les activités des patients. Cette maladie est également
une cause majeure de décès et d'invalidité. Les symptômes de MPOC comprennent
la toux, les expectorations (production de mucus ou crachats) et
l'essoufflement à l'effort. L'aggravation de ces symptômes est fréquente et
peut restreindre les activités quotidiennes normales du patient(3). Selon
l'Association pulmonaire, près de trois millions de Canadiens et Canadiennes
souffrent de MPOC(2). L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que
210 millions de personnes souffrent actuellement de MPOC et que plus de
3 millions d'entre elles sont décédées de cette maladie en 2005(4) - soit plus
que le cancer du sein et le diabète pris ensemble(5). La dyspnée
(essoufflement), principal symptôme de la MPOC, est progressive et persistante
et a des répercussions graves sur la qualité de vie des patients(1). En
présence de dyspnée très grave, le patient ne peut plus accomplir des tâches
aussi simples que se laver et s'habiller.

    Plan de l'étude UPLIFT(R)

    Cette étude multicentrique (470 centres), multinationale (37 pays), à
répartition aléatoire, à double insu, contrôlée par placebo et à groupes
parallèles de quatre ans a été entreprise en décembre 2002. L'étude comportait
5 993 patients atteints de MPOC (hommes et femmes). Les patients ont été
répartis au hasard selon un rapport 1:1 pour recevoir soit une dose
uniquotidienne de 18 (micro)g de tiotropium ou d'un placebo. Dans les deux
groupes à l'étude, les patients pouvaient continuer de prendre tout autre
médicament respiratoire habituellement prescrit pour traiter la MPOC, à
l'exception d'anticholinergiques pour inhalation.

    Au sujet de Boehringer Ingelheim

    Boehringer Ingelheim, dont le siège social est situé à Ingelheim, en
Allemagne, se classe parmi les 20 compagnies pharmaceutiques les plus
importantes au monde. La compagnie compte 135 filiales réparties dans 47 pays,
pour un total d'environ 39 800 employés. Depuis ses débuts en 1885, la
multinationale familiale se consacre à la recherche, au développement, à la
fabrication et à la commercialisation de produits thérapeutiques innovateurs
de qualité pour la médecine humaine et vétérinaire. En 2007, Boehringer
Ingelheim affichait des ventes nettes de 10,9 milliards d'euros et avait
investi le cinquième de ses ventes de médicaments d'ordonnance, sa division la
plus importante, en recherche et développement.
    Pour de plus amples renseignements, visitez www.boehringer-ingelheim.com.

    Au sujet de Pfizer Inc.

    Fondée en 1849, Pfizer est la plus importante entreprise pharmaceutique
axée sur la recherche au monde. Pfizer a comme mission de découvrir et de
mettre au point des médicaments d'ordonnance de qualité, sûrs et efficaces
pour traiter et prévenir la maladie chez les humains et les animaux. Pfizer
s'associe également à des fournisseurs de soins de santé, gouvernements et
communautés locales à l'échelle mondiale en vue de faciliter l'accès à ses
médicaments et ainsi assurer de meilleurs soins et appuyer le système de soins
de santé. A Pfizer, plus de 80 000 employés répartis dans plus de 90 pays
travaillent chaque jour pour réduire le fardeau humain et économique que
peuvent causer un essoufflement grave représente la maladie et aider la
population à non seulement vivre plus longtemps, mais aussi à jouir d'une
bonne santé et à mener une vie productive.

    Diffusion sur le web et matériel médiatique additionnel

    Pour obtenir la présentation sur l'étude UPLIFT(R) dans le cadre du
Congrès annuel de la European Respiratory Society tenu à Berlin, Allemagne,
visitez http://www.livecoder.com/clients/bi/20081005_berlin/rmf_dsl_eng.html.
    La présentation sera également présentée en direct le dimanche 5 octobre
entre 16 h à 16 h 45 (HEC) et disponible sur demande à partir de 18 h le
dimanche 5 octobre (HEC).
    Les journalistes peuvent télécharger des renseignements additionnels à
partir de :
    <a href="http://www.boehringer-ingelheim.com/corporate/news/presspack/uplift_2008/index.asp">http://www.boehringer-ingelheim.com/corporate/news/presspack/uplift_</a>
<a href="http://www.boehringer-ingelheim.com/corporate/news/presspack/uplift_2008/index.asp">2008/index.asp</a>.

    
    Références

    (1) Les résultats UPLIFT(R) ne sont pas dans la monographie de SPIRIVA(R)
    (2) The Canadian Lung Association <a href="http://www.lung.ca/media-medias/news-nouvelles_e.php?id=98">http://www.lung.ca/media-medias/news-</a>
        <a href="http://www.lung.ca/media-medias/news-nouvelles_e.php?id=98">nouvelles_e.php?id=98</a> Last accessed October 3, 2008
    (3) Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease. Global
        Strategy for the Diagnosis, Management and Prevention of Chronic
        Obstructive Pulmonary Disease:
        <a href="http://www.goldcopd.com/Guidelineitem.asp?l1=2&l2=1&intId=989">http://www.goldcopd.com/Guidelineitem.asp?l1=2&l2</a>
        <a href="http://www.goldcopd.com/Guidelineitem.asp?l1=2&l2=1&intId=989">=1&intId=989</a> Updated: 2007
    (4) Source: World Health Report. World Health Organization. Available
        from URL: http://www.who.int/respiratory/copd/en/
    (5) World Health Organization. World Health Report 2004. Statistical
        Annex. Annex table 2 and 3: 120-131.
    




Renseignements :

Renseignements: Personnes-ressources: Boehringer Ingelheim (Canada)
Ltée, Derek O'Toole, Directeur, Accès au marché et communications, Téléphone:
(905) 631-4757, derek.otoole@boehringer-ingelheim.com; Pfizer Canada Inc.,
Safia Généreux-Khali, Chef, Communication de l'entreprise, Téléphone: (514)
693-4657, Safia.Genereux-Khali@pfizer.com; Fleishman-Hillard Canada Inc., Kate
Morrison, Directrice des comptes, Soins de santé, Téléphone: (416) 645-8201,
Cellulaire: (416) 951-6061, kate.morrison@fleishman.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.