Lettre ouverte du président de Dessau - Allons au-delà des insinuations et attaquons les enjeux de fond



    
    Dessau souhaite de nouvelles règles claires sur le recrutement de cadres
    du secteur public

    par Jean-Pierre Sauriol,
    président-directeur général de Dessau
    

    MONTREAL, le 11 mai /CNW Telbec/ - Au cours des dernières semaines, on a
beaucoup parlé de notre entreprise et de contrats que nous avons obtenus dans
le domaine municipal. On laisse entendre que certains contrats octroyés à
Dessau, à ses filiales ou à des consortiums dont nous faisons partie, l'ont
été de manière indue et contraire à l'intérêt public.
    Certains sont même allés jusqu'à laisser planer l'idée que nous aurions
des liens avec le crime organisé parce que l'une de nos filiales a loué - sans
le savoir, faut-il le préciser - un bureau dans un immeuble qui appartiendrait
à un membre de la mafia. Ces insinuations, comme d'autres qui ont été
formulées ces derniers temps, sont lourdes de conséquences et elles portent
injustement préjudice à notre entreprise.
    Il est important de noter que les contrats dont on a fait mention, comme
tous ceux que nous obtenons des organismes publics, sauf en cas d'urgence ou
d'autres situations exceptionnelles, font suite à des appels d'offres publics,
dont les règles sont clairement établies par la loi. Dans tous les cas, Dessau
a déployé tous les efforts afin de soumettre des propositions impeccables sur
le plan technique et hautement compétitives sur le plan économique.
    C'est grâce à la qualité de ses ressources humaines et des solutions
proposées que notre entreprise a obtenu ces mandats. Ce sont ces mêmes raisons
qui ont fait de Dessau, une entreprise fondée il y a plus de 50 ans, un
fleuron du génie-conseil québécois. Dessau est aujourd'hui la 2e firme
d'ingénierie au Québec, la 5e au Canada et une des 100 premières dans le
monde.
    Dessau procure de l'emploi à 4 000 personnes. Il est donc normal de
retrouver chez nous un certain nombre d'ingénieurs ou d'autres professionnels
qui ont déjà travaillé dans le domaine municipal. Comme beaucoup d'autres
firmes d'ingénierie, nous cherchons constamment à recruter des gens compétents
et expérimentés et on en trouve un grand nombre dans le secteur public.
    Les cabinets d'avocats recrutent dans les contentieux des organismes
publics et les firmes de comptables en font tout autant dans les équipes de
finance et d'administration de la fonction publique. Tous ces professionnels
sont soumis à des codes de déontologie qui encadrent leurs activités, qu'elles
soient réalisées dans le privé ou le public.
    Nous ne prétendons pas être parfaits et nous cherchons à tous les jours à
nous améliorer. Mais jamais au grand jamais avons-nous cherché à enfreindre
quelque loi ou voulu manquer à quelque règle que ce soit. Nous nous conformons
aux modifications législatives et réglementaires qu'adoptent les gouvernements
et les municipalités.
    Plusieurs des questions soulevées au cours des dernières semaines
relèvent de l'éthique. Ce sont des questions importantes.
    Les règles d'éthique sont en constante évolution dans tous les secteurs
d'activité. Les entreprises comme la nôtre doivent continuellement tenir
compte des nouvelles attentes du public et intégrer dans leurs règles de
conduite les nouvelles pratiques socialement acceptables dans les divers pays
où elles font affaires.
    Le savoir-faire de Dessau a été exporté à ce jour dans plus de 70 pays.
Que ce soit au Québec ou ailleurs, nos employés sont tenus de respecter les
plus hauts standards d'intégrité. Nous nous appuyons sur des valeurs solides
comme la recherche d'un service de qualité, le travail d'équipe, l'engagement
et la fiabilité, afin de guider nos actions dans un marché en pleine mutation,
où les façons de faire sont constamment redéfinies à l'échelle planétaire. Les
partenariats publics-privés, la privatisation de certains services ainsi que
les projets réalisés en mode conception, construction et exploitation ne sont
que quelques illustrations des changements qui s'opèrent présentement dans
notre industrie.
    La redéfinition des relations entre le secteur public et le secteur privé
n'est pas unique au Québec. C'est une réalité mondiale qui résulte en grande
partie des contraintes budgétaires des gouvernements et d'autres facteurs
économiques dont les effets dépassent nos frontières.
    Cette transformation appellera sans aucun doute une actualisation des
mécanismes de gouvernance, notamment pour tenir compte de la consolidation en
cours dans le domaine du génie-conseil, ainsi que des règles d'éthique,
particulièrement en ce qui a trait au recrutement de cadres provenant du
secteur public. Dans tous les cas, Dessau souhaite des règles claires et
adaptées à la nouvelle réalité, des règles qui auraient pour effet, autant que
faire se peut, d'éliminer les apparences de conflit d'intérêt.
    Ces nouvelles règles devraient aussi permettre à notre industrie, qui
fait face à une importante pénurie de main-d'oeuvre, de continuer de pouvoir
faire appel à l'expertise importante que l'on retrouve dans le domaine
municipal ainsi que dans le secteur public en général. Souhaitons qu'une telle
mise à niveau puisse se faire de manière éclairée et productive, dans un
contexte qui favorisera l'intérêt public, y compris la possibilité pour les
firmes de génie-conseil d'ici de continuer à se développer au bénéfice de
l'économie du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Jessie-Kim Malo, Dessau, (514) 281-1033, poste 2032

Profil de l'entreprise

Dessau inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.