Lettre ouverte de Denis Trudel et Mario Beaulieu: Le financement fédéral discriminatoire en faveur des organismes anglophones à Montréal est inacceptable

MONTRÉAL, le 10 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Le Mouvement Montréal français (MMF) et la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal dénoncent les investissements de 4 millions de dollars accordés aux groupes de promotion de l'anglais à Montréal par le ministère du Patrimoine canadien et des Langues officielles. Ces sommes d'argent, distribuées par le ministère du Patrimoine canadien et des Langues officielles, serviront à appuyer le groupe de pression anglophone «Quebec Community Groups Network» (QCGN, qui a succédé à Alliance Quebec reçoit la plus importante subvention de 1 560 000 $) et ses organismes affiliés.

Cette annonce survient alors que les institutions anglophones au Québec bénéficient déjà d'un financement complètement disproportionné par rapport au poids démographique des Anglo-Québécois. Les universités anglophones du Québec reçoivent environ 35 % des subventions fédérales et 25 % du financement gouvernemental québécois, alors que les anglophones ne constituent que 8,2 % de la population. Les cégeps publics anglophones reçoivent 18 % des fonds gouvernementaux québécois.

La disproportion est encore plus marquée pour les services sociaux et de santé. En 2008, le dernier hôpital francophone de cette région, l'Hôpital de Lachine, a été intégré au McGill University Health Center (MUHC). Le MUHC est maintenant l'un des plus importants employeurs à Montréal avec ses quelque 16 000 employés. C'est sans compter le mégahôpital anglophone McGill qui sera bientôt terminé au coût de plus de 2 ou 3 milliards $.

Le gouvernement fédéral, contrôlé majoritairement par des anglophones, ne se prive pas pour intervenir de façon discriminatoire en faveur des Anglo-Québécois, qui comme l'a reconnu un comité de l'ONU, ne constituent d'aucune façon une minorité tant et aussi longtemps que le Québec - et c'est bien évidemment le cas - est soumis à la constitution canadienne. C'est le français qui est menacé partout au Canada, et non l'inverse. Et la situation du français dans la région métropolitaine de Montréal a une importance capitale pour l'avenir du français dans l'ensemble du Québec, seul état majoritairement francophone en Amérique du Nord. C'est dans cette région que se font l'accueil et l'intégration des immigrants pour l'ensemble du Québec.

Il ne faut plus accepter que par ses interventions constantes en faveur de l'anglais à Montréal, le gouvernement canadien nie le droit collectif à la diversité linguistique et à l'équité sociale. Et avant tout, c'est à nous citoyennes et citoyens du Québec de regarder la réalité en face, et de récupérer notre capacité d'indignation linguistique.

Denis Trudel
Porte-parole du Mouvement Montréal français

Mario Beaulieu
Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

SOURCE MOUVEMENT MONTREAL FRANCAIS

Renseignements :

Paolo Philpot,  514-839-4140, 514-843-8851

Profil de l'entreprise

MOUVEMENT MONTREAL FRANCAIS

Renseignements sur cet organisme

SOCIETE SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.