Lettre ouverte de Bernard Roy, Derek Burney, Stanley Hartt et Hugh Segal



    TORONTO, le 5 fév. /CNW/ - Nous sommes surpris et déçus de voir qu'un de
nos anciens collègues et chef de cabinet du premier ministre, un poste que
nous avons tous eu le privilège d'occuper, a fait un ensemble d'allégations
lors de sa comparution devant le comité de l'éthique de la Chambre des
communes en promettant de dévoiler les sources des paiements en argent
comptant envoyés au 24 de la promenade Sussex pendant la période où Norman
Spector était le principal conseiller politique et homme de confiance de
M. Mulroney. Il ne s'agit pas de nouvelles allégations, puisque celles-ci ont
fait l'objet de travail "journalistique sur le terrain" depuis au moins une
décennie, mais il est difficile de concevoir comment ces allégations
pourraient être liées de quelle que façon que ce soit au mandat que s'est
donné le comité.
    Le remboursement des dépenses personnelles du ménage des Mulroney, des
dépenses de M. Mulroney en qualité de chef du parti ainsi que des dépenses
légitimement engagées dans le cadre de son rôle au sein du gouvernement et
donc remboursables par son employeur, a été traité par le truchement d'une
méthode de distribution basée sur les factures ou les autres preuves de
dépenses et d'une évaluation consciencieuse de la raison d'être de chaque
dépense.
    Essentiellement, les dépenses mensuelles étaient réparties en trois
catégories, soit les dépenses pour le compte du gouvernement, les dépenses
pour le compte du parti et les dépenses personnelles. Les demandes de
remboursement par le gouvernement étaient envoyées au BCP pour être traitées.
Les reçus qui devaient être remboursés par le parti étaient acheminés au Fonds
PC du Canada. Les factures de dépenses personnelles étaient envoyées au
comptable personnel de M. Mulroney à Montréal pour être payées.
    Cette méthode de remboursement n'a jamais donné lieu à des malentendus ou
à des désaccords entre l'une ou l'autre des trois sources distinctes quant au
caractère adéquat de l'attribution entre celles-ci. Cette méthode ne diffère
en aucune façon des méthodes de remboursement suivies par n'importe quel
employé qui voyage ou encoure des frais dans le cadre de son travail. Les
sommes n'étaient pas importantes compte tenu de l'étendue des responsabilités
des Mulroney et du fonctionnement journalier de leur ménage.
    Le personnel administratif recevait les demandes et les paiements et
effectuaient les remboursements. Nos étions responsables de surveiller le
système. Le Fond PC du Canada payait directement les demandes de remboursement
ou envoyait un chèque qui devait être déposé par un employé du Cabinet du
premier ministre. Lorsque le ménage avait besoin d'argent comptant pour ses
achats, ces sommes étaient envoyées à la résidence.
    A la lumière de notre expérience, cette pratique n'était ni indésirable
ni sensationnelle. Cette méthode était directe. Si un aspect de cette façon de
procéder avait inquiété M. Spector alors qu'il était chef de cabinet, il
détenait la pleine autorité pour apporter les changements qu'il jugeait
nécessaires."

    
    Bernard Roy   Derek Burney   Stanley Hartt   Hugh Segal
    





Renseignements :

Renseignements: Joseph Lavoie, (416) 899-6405, jlavoie@navltd.com,
www.martinbrianmulroney.com

Profil de l'entreprise

Navigator Limited

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.