Lettre ouverte au ministre Jason Kenney de la part du Conseil canadien pour les réfugiés à propos des résistants à la guerre



    TORONTO, le 9 janv. /CNW/ -

    Lettre au sujet des opposants à la guerre
    http://www.ccrweb.ca/documents/warresistersjan09fr.htm

    Le 8 janvier 2009

    L'honorable Jason Kenney, C.P., député
    Ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme
    Citoyenneté et Immigration Canada
    Ottawa (Ontario) K1A 1L1

    Monsieur le Ministre,

    Je vous écris pour vous faire part des préoccupations du Conseil canadien
pour les réfugiés quant à vos récentes déclarations publiques au sujet des
opposants à la guerre des Etats-Unis qui demandent l'asile au Canada.
    Tout d'abord, nous apprécions que vous ayez souligné, dans une lettre
adressée au journal Toronto Sun publiée le 2 janvier 2009, que la Commission
de l'immigration et du statut de réfugié est un tribunal indépendant.
    Puisque la CISR est indépendante, il est très inapproprié de votre part
d'exprimer votre opinion sur la façon dont les commissaires devraient faire la
détermination du statut de réfugié. Vos déclarations donnent une forte
impression d'ingérence politique. Cette impression est renforcée par le fait
que la reconduction des mandats est faite par le Conseil des ministres : les
commissaires pourraient craindre que leur chance de voir leur mandat reconduit
soit diminuée s'ils ne suivent pas votre interprétation. Des causes aussi
publicisées que celles des opposants à la guerre comportent toujours des
difficultés pour la CISR, qui doit respecter son mandat de rendre des
décisions équitables, impartiales, sans motivation politique, et qui reposent
sur la jurisprudence et les preuves déposées. Des déclarations publiques
telles que la vôtre ne font que rendre la tâche des commissaires plus
difficile et minent le droit des demandeurs à une décision impartiale.
    Que les résistants à la guerre correspondent ou non à la définition de
réfugié selon la Convention, la guerre en Irak constitue une violation du
droit international et a impliqué de nombreux cas documentés d'abus des droits
de la personne. A la lumière de ces faits, nous sommes surpris et consternés
que vous ayez proféré des commentaires désobligeants à l'endroit de ces
individus, et que vous les ayez critiqué pour le seul fait d'avoir déposé une
demande d'asile. Ces personnes méritent notre admiration pour avoir écouté
leur conscience et refusé de participer à des actes répréhensibles, même s'ils
doivent en payer personnellement le prix.
    Nous sommes aussi scandalisés de vous entendre déclarer que les demandes
présentées par les opposants à la guerre états-uniens provoquent des retards
dans le traitement des autres demandes de statut de réfugié. Cette déclaration
est peu crédible; vu le nombre minuscule de demandes présentées au Canada par
les résistants à la guerre états-uniens, elles n'ont aucun impact significatif
sur les délais auxquels font face les demandeurs. Par contre, comme vous le
savez, le fait que votre gouvernement n'a pas nommé suffisamment de
commissaires a causé une importante accumulation de demandes et de très longs
délais de traitement pour les réfugiés. La nomination par le Conseil des
ministres d'un nombre adéquat de commissaires pourrait réduire
significativement les délais pour que les réfugiés obtiennent justice;
contrairement aux commentaires négatifs au sujet des résistants à la guerre
qui n'ont aucun impact.
    Le Conseil canadien pour les réfugiés soutient tous les opposants à la
guerre de tout pays qui refusent de s'engager dans un conflit armé qui est
contraire au droit international humanitaire.
    Nous vous pressons d'autoriser à de tels opposants à la guerre de
demeurer au Canada pour des motifs d'ordre humanitaire, s'ils font face au
renvoi vers un pays où ils seraient exposés à des peines pour avoir refusé de
participer à un tel conflit armé. Comme vous le savez, une telle résolution
serait largement appuyée par la population canadienne, et respecterait la
motion adoptée par le Parlement en juin 2008, qui demandait l'établissement
d'un programme permettant aux résistants à la guerre de présenter des demandes
de résidence permanente.
    Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma
considération respectueuse.

    Elizabeth McWeeny
    Présidente

    DISPONIBLES POUR UNE ENTREVUE : Des résistants à la guerre seront
disponibles pour des entrevues à Toronto. Une représentante ou un représentant
du Conseil canadien pour les réfugiés sera disponible pour des commentaires à
Montréal. Libby Davies, députée de Vancouver Est, et Borys Wrzesnewskyj,
député d'Etobicoke Centre, seront aussi disponibles pour parler aux
journalistes.




Renseignements :

Renseignements: ou entrevues: Lee Zaslofsky, coordonnatrice, Campagne
d'appui aux résistants à la guerre, (416) 598-1222 et (416) 369-0864; Ken
Marciniec, bénévole aux communications, Campagne d'appui aux résistants à la
guerre, (416) 803-6066; Colleen French, coordonnatrice des communications,
Conseil canadien pour les réfugiés, (514) 277-7223, poste 1; bureau de la
députée Libby Davies, (613) 992-6030; bureau du député Borys Wrzesnewskyj,
(416) 249-7322 et (613) 947-5000

Profil de l'entreprise

CAMPAGNE D'APPUI AUX RESISTANTES A LA GUERRE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.