L'éthique pour l'Administration Tremblay: que des demi-mesures incolores



    
               Rapport minoritaire de l'Opposition officielle
      dans le cadre du dépôt du rapport sur le projet de code d'éthique
      de la Commission de la présidence du Conseil de ville de Montréal
    

    MONTREAL, le 24 août /CNW Telbec/ - "Un code d'éthique doit être clair et
contraignant et, surtout, constituer un véritable engagement de la part des
élus, afin de ramener la confiance des Montréalais envers leurs institutions
et ceux qui les dirigent", a déclaré le chef de l'Opposition officielle de la
Ville de Montréal, Benoit Labonté, en présentant un rapport minoritaire sur le
rapport sur le code d'éthique proposé par la Commission de la présidence du
Conseil. "Malheureusement, le maire Gérald Tremblay soumet un projet de code
d'éthique, faible et d'arrière-garde, constitué d'une litanie de voeux pieux."
Le rapport minoritaire de l'Opposition officielle sera déposé ce soir, lors de
la séance du conseil de ville.
    Rappelons que la Commission de la présidence du conseil de ville a
étudié, au cours des dernières semaines, un projet de Code d'éthique des
membres du conseil, que l'Administration sortante entend mettre de l'avant
comme réponse aux importantes inquiétudes suscitées dans la population par les
nombreux scandales émanant de l'Administration Tremblay-Zampino-Dauphin et les
6 enquêtes policières qui en ont découlé, dont 5 sont toujours en cours. "Le
maire Tremblay, par le biais de sa majorité siégeant sur la Commission de la
présidence, propose un Code d'éthique ne comportant ni sanctions, ni
responsable indépendant pour recevoir les plaintes et faire enquête. L'équipe
de Vision Montréal considère ainsi comme incontournable la création d'un poste
de Commissaire à l'éthique, doté de pouvoirs d'enquête - recommandation que
l'Opposition officielle avait faite, dès le mois d'avril dernier, et que le
Groupe de travail sur l'éthique dans le milieu municipal (Rapport Gagné), créé
par le Gouvernement du Québec, a repris au coeur de ses recommandations. La
création du poste de commissaire à l'éthique est essentielle à la mise en
place d'un véritable mécanisme de reddition de comptes en matière d'éthique",
a indiqué la leader de l'Opposition et vice-présidente de la Commission de la
présidence, Anie Samson.
    "A l'heure où les questions d'éthique sont au coeur des préoccupations
des citoyens, nous sommes très déçus de constater que le maire Tremblay va
beaucoup moins loin que ce que vient de suggérer le Rapport Gagné ou même ce
que contient le projet de Loi 48, (le Code d'éthique et de déontologie des
membres de l'Assemblée nationale) : notamment, en omettant commodément de
traiter de la situation de l'après mandat des élus et de la disposition qu'il
est nécessaire d'inclure au présent projet de Code de la Ville, soit celle de
l'incompatibilité des fonctions, et en omettant de prévoir une série de
sanctions qui permettront de réagir rapidement dans une situation
problématique de comportement éthique. Encore une fois l'Administration fait
semblant de corriger la situation", a ajouté Soraya Martinez, leader adjointe
et également représentante de l'Opposition officielle au sein de la
Commission.
    "Compte tenu de la perte de confiance des Montréalais envers
l'Administration Tremblay - sans compter la mise à mal de l'image et de la
réputation internationales de Montréal, que le réputé magazine économique
international The Economist dépeint maintenant comme une ville corrompue -,
nous aurions souhaité que le projet de la Commission de la présidence atteste
d'un engagement plus ferme envers l'éthique et la transparence, comme nous
l'avions proposé en avril dernier. Mais, une fois de plus, le maire sortant
Gérald Tremblay démontre qu'il est incapable de faire preuve de leadership et
de prendre des engagements clairs envers l'éthique et la déontologie", a
conclu Benoit Labonté.




Renseignements :

Renseignements: Pour obtenir copie du rapport minoritaire, veuillez
communiquer avec Caroline Martel, Attachée de presse, Cabinet du chef de
l'Opposition officielle, (514) 872-2990, Cell.: (514) 247-0446

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.